Tyrannie énergétique et environnementale. Comment les Français se préparent et envisagent l’hiver ?

Après la tyrannie sécuritaire, après la tyrannie sanitaire, nous voici petit à petit sous le règne de la tyrannie environnementale et énergétique, sous prétexte de la guerre en Ukraine et de pénuries, mais aussi d’écologie punitive qui va ruiner petit à petit la population française.

Et si l’on en croit ce sondage, signé Rothelec (inventeur de radiateur à inertie), il semblerait que les Français soient prêts, encore une fois et pour une large partie d’entre eux, à accepter l’inacceptable (à moins que les sondages ne soient pas justement faits pour conditionner l’opinion ?).

Méthodologie : Enquête réalisée auprès de 1 002 personnes représentatives de la population nationale française âgée de 18 ans et plus. Sondage effectué en ligne à partir du panel de répondants BuzzPress (27 000 personnes en France). Entre le 31 août 2022 et le 7 septembre 2022, un sondage électronique a été envoyé par email et publié en ligne sur les réseaux sociaux Facebook et LinkedIn. Les réponses ont ensuite été compilées et pondérées en fonction de quotas préétablis visant à assurer la représentativité de l’échantillon et afin d’obtenir une représentativité de la population visée. Cette enquête a été compilée aux données issues d’une autre enquête durant la période du 11 au 20 avril 2022 sur un panel représentatif équivalent. Toutes les pondérations s’appuient sur des données administratives et sur les données collectées par l’INSEE.

Voici les réponses au sondage, chacun se fera ensuite son opinion.

Qui doit être le plus sobre énergétiquement ?

En ce qui concerne la question de la sobriété énergétique, les Français ont un avis bien tranché : plus de 54 % pensent que les particuliers doivent faire moins d’efforts que les professionnels. Seulement 39 % estiment que les efforts doivent être équivalents et 4 % que ce sont aux particuliers de faire plus d’économies. La question ne portait toutefois pas sur ceux, appartenant à la petite caste oligarchique, qui consomment à eux seuls chaque année l’équivalent de ce que peuvent consommer des millions de foyers du pays.

Pensez-vous que ce sont les particuliers qui doivent faire le plus d’efforts pour la sobriété énergétique ?
Réponses Pourcentages
Oui les particuliers doivent faire plus d’efforts que les professionnels 4 %
Les particuliers et les professionnels doivent faire autant d’efforts 39 %
Non les particuliers doivent faire moins d’efforts que les professionnels 54 %
Ne se prononce pas 3 %

Pour ou contre pour la baisse des températures dans les maisons cet hiver ?

Pour ce qui est de faire baisser la température dans les habitations quand le thermomètre sera au plus bas, les Français sont très divisés : 48 % estiment qu’il s’agit d’une bonne idée mais 39 % pensent que non et 13 % ne savent pas encore répondre à cette question.

Pensez-vous que ce soit une bonne idée de baisser la température de votre habitation cet hiver ?
Réponses Pourcentages
Oui 48 %
Non 39 %
Je ne sais pas 13 %

De plus, entre le fait de savoir que la baisse des températures est une bonne idée et le faire, il existe aussi un fossé. En effet, 45 % des personnes interrogées déclarent qu’elles diminueront effectivement cet hiver le chauffage de leur habitation de quelques degrés mais 44 % avouent que non et 11 % n’ont pas encore pris leur décision.

Allez-vous baisser la température de votre habitation cet hiver ?
Réponses Pourcentages
Oui 45 %
Non 44 %
Je ne sais pas 11 %

Une baisse de combien ?

Faire baisser la température de leur habitation ne signifie pas pour autant que les Français vont rester à 18°C. Ainsi, la température de confort du salon des Français cet hiver sera pour 33 % entre 20°C et 18°C, pour 31 % entre 22°C et 20°C et pour 29 % entre 24°C et 22°C. Il semble donc que les recommandations de faire baisser les températures entre 18°C et 19°C ne soient pas totalement respectées dans les faits.

Pour vous, la température de confort de votre salon sera cet hiver de :
Réponses Pourcentages
Plus de 24°C 4 %
Entre 24°C et 22°C 29 %
Entre 22°C et 20°C 31 %
Entre 20°C et 18°C 33 %
Moins de 18°C 3 %

Comment vraiment réaliser des économies ?

Pour vraiment faire baisser la facture énergétique, les Français ont de bonnes idées. Ainsi, 77 % considèrent qu’une bonne isolation des murs, des plafonds et des sols est la solution la plus efficace.

En deuxième place, 65  pensent que le chauffage solaire est pertinent et 61 % qu’il faut installer des radiateurs haut de gamme.

Selon vous, quel(s) aménagement(s) permet(tent) de réaliser le plus d’économies d’énergie ?
Réponses Pourcentages
Une bonne isolation des murs, plafonds, etc. 77 %
Un système de chauffage solaire 65 %
Des radiateurs haut de gamme 61 %
Des thermostats déportés 42 %
Des volets roulants fermés la nuit 41 %
De couper totalement le chauffage la nuit 5 %
Autre 4 %

Plus d’1 Français sur 2 prévoit de changer de chauffage

En mai 2022, plus de 47 % des Français prévoyaient déjà de changer ou d’améliorer leur système de chauffage. En septembre, ils sont plus de 51 % dans ce cas, soit une augmentation de 4 points en seulement 4 mois.

Prévoyez-vous de changer votre système de chauffage afin de faire des économies d’énergie cet hiver ?
Réponses Mai 2022 Septembre 2022
Oui 47 % 51 %
Non 53 % 49 %

L’électrique toujours le choix N°1

Si l’électricité reste encore le choix numéro des Français, il baisse cependant de 39 % en mai à 36 % en septembre. Le Gaz quant à lui chute véritablement de 33 % à 24 % alors que le solaire grimpe de 11 % à 23 %. Le chauffage au bois augmente également de 9 % à 19 %.

Quel(s) type(s) de chauffage(s) aimeriez-vous avoir ?  
Réponses Mai 2022 Septembre 2022
Electrique 39 % 36 %
Au gaz, GPL 33 % 24 %
Solaire 11 % 23 %
Au bois, granulés 9 % 19 %
Pompe à chaleur, climatisation 12 % 15 %
Eau chaude (radiateurs ou plancher chauffant) 6 % 5 %
Plancher ou plafond rayonnant 4 % 2 %
Géothermique 2 % 1 %
Aucun 2 % 1 %
Au fioul 1 % 0 %

Crédit photo : DR
[cc] Breizh-info.com, 2022, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

5 réponses

  1. La France avait toute l’électricité nécessaire à sa consommation et en vendait même aux autres pays….mais grâce à l’incompétence de nos politiques et à une dictature imbécile des écolos anti nucléaire nous avons sabordé un de nos fleurons industriels EDF au profit de revendeurs privés qui font des profits sur une énergie qu’ils n’ont jamais produit !
    On a les politiques que l’on mérite et la Bretagne macroniste plus que les autres….

  2. C’est ça que vous appelez une « tyrannie énergétique », au point d’en faire le titre de votre article ? Mais ce que montre ce sondage, c’est que la majorité des Français n’ont pas besoin de tyrannie pour faire des efforts en faveur de l’environnement (que BI trouvait d’ailleurs positifs il n’y a pas si longtemps, avant qu’ils ne dérangent M. Poutine)… et qu’une grosse minorité refuse ces efforts, donc qu’elle n’est pas soumise à un joug tyrannique !

  3. La prochaine étape sera probablement la surveillance des températures dans les habitations via la mise en place d’un appareil ad’hoc, assortie d’amendes en cas d’infraction, nouvelle façon bienpensante d’em***der les Français. Et que fait Macron pour rattraper les sottises du passé, y compris les siennes propres (fermeture de Fessenheim qu’il aurait parfaitement pu éviter) ? Strictement rien de concret n’a été mis en œuvre depuis les belles déclarations de fin 2021. Il se contente d’insulter le Président d’EdF.

  4. Dans une maison individuelle ou un appartement donnant sur plusieurs façades, la température des pièces n’est pas homogène. Les différences de consommations peuvent être considérables selon l’emplacement du thermostat d’ambiance. Des écarts de plusieurs degrés peuvent être mesurés entre un bout de couloir sombre non chauffé et une pièce de vie exposée au soleil. La différence de consommation peut être très notable selon que la pièce reçoit le soleil dès le matin (s’il y en a) ou seulement en fin d’après midi. Dans les discours qu’on entend sur les plateaux TV, personne ne parle de l’intérêt des thermostats d’ambiance sans fil qu’on peut poser dans un endroit optimal combinant confort et économie d’énergie.

Les commentaires sont fermés.

- Sécession la première parution de Yann Vallerie, rédacteur en chef de Breizh-info -

- Je soutiens BREIZH-INFO -

PARTAGEZ L'ARTICLE !

LES DERNIERS ARTICLES

ARTICLES LIÉS