Réunification de la Bretagne. Après Saint-Nazaire, rendez-vous à Nantes l’an prochain

Samedi 24 septembre, la manifestation organisée à Saint-Nazaire par Bretagne réunie en faveur de la réunification n’a pas obtenu un grand succès ; on avait l’impression d’un truc organisé au dernier moment, sans « travail » médiatique préalable. D’autant plus que des trombes d’eau ont noyé le cortège. « Si même les dieux celtes sont contre nous… », a déploré Alan Coraud, coprésident de l’association.

D’ailleurs quand l’averse s’est déchaînée, on a pu entendre dans le cortège cette petite phrase : « C’est la mairie qui a commandé la pluie » (Presse Océan, dimanche 25 septembre 2022). Un demi-échec qui a dû réjouir David Samzun (PS), le maire de Saint-Nazaire, que l’on sait hostile à la réunification et à tout ce qui peut rappeler la Bretagne puisque le gwen ha du ne flotte pas sur sa mairie. « Militant nazairien inoxydable de la cause bretonne, Hubert Chémereau se souvient pourtant de « la première manifestation à Saint-Nazaire. C’était en 1977, à l’époque le maire [Etienne Caux] était en tête du cortège » (Presse Océan, dimanche 25 septembre 2022). Il paraît qu’en 2023, la manifestation reviendra à Nantes, lieu symbolique cher à Johanna Rolland.

Bernard Morvan

Crédit photo : twitter Joannic Martin
[cc] Breizh-info.com, 2022, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

- Sécession la première parution de Yann Vallerie, rédacteur en chef de Breizh-info -

- Je soutiens BREIZH-INFO -

PARTAGEZ L'ARTICLE !

LES DERNIERS ARTICLES

ARTICLES LIÉS