Football : connaissez-vous l’inventeur Arthur William Loth, pilier du Stade Rennais ?

Arthur William Loth est un inventeur rennais au destin extraordinaire puisqu’il s’ests’inspiré de phares et d’expérimentations aéronautiques menées à Portsmouth et New York. Arthur William Loth, né le 8 mai 1888 à Rennes, a été l’inventeur d’un système de navigation permettant aux aviateurs d’étendre des sons à grande distance pour se guider. Il fut l’un des piliers fondateurs du Stade Rennais.

En référence à cette grande figure en avance sur son temps, une conférence de prospective a été l’occasion de débattre des opportunités de l’Eco-aviation. Le canal peut retrouver une place stratégique au cœur des innovations fluvio-maritimes. C’est la concurrence du chemin de fer qui entraina le déclin de la batellerie sur le canal. Disparition définitive ? Qui sait… A l’image de la ferme solaire développée à l’aéroport de Montpellier, l’offre de transport aérien durement impactée par la Covid 19, présente un potentiel pour de nouveaux entrepreneurs dans l’écoaviation. Et accompagner demain les nouvelles mobilités du futur.

La devise du club de supporters Red Black Roazhon est la suivante : Evel Mor Hag Avel, Kanañ a Raot (Comme la mer et le vent, nous chanterons). Face aux difficultés et aux exploits sportifs, il faut être là pour pousser une équipe, la soutenir.

La diplomatie sportive représente certainement une force motrice pour faire de Rennes une nouvelle terre d’envols. Arthur William Loth repose aujourd’hui à Malestroit. Par ailleurs, la Place Joseph Loth à Guéméné-sur-Scorff, en référence à son père linguiste, rappelle l’esprit pionnier de cette famille d’inventeurs. Il est possible de retrouver un article de presse, écrit par André Anson en homme à LOTH, paru dans le journal L’Avenir de la Bretagne le 21 juin 1962, conservé aux Archives départementales d’Ille-et-Vilaine sous la cote suivante 1 Per 2637/1. Par ailleurs, l’Amicale des Anciens des TRT (Télécommunications radiotéléphoniques et télégraphiques) indique que Monsieur Loth, dépositaire d’un grand nombre de brevets d’invention, créa en 1921 un bureau d’études, la Société industrielle des Procédés LOTH (S.I.P.L), située avenue Kléber à Paris.

Les Archives nationales du Monde du Travail conservent un document sur cette société, référencé sous la cote suivante : – 2002 026 Petits fonds et pièces isolées article 118.

Kevin LOGNONÉ

- Sécession la première parution de Yann Vallerie, rédacteur en chef de Breizh-info -

- Je soutiens BREIZH-INFO -

PARTAGEZ L'ARTICLE !

LES DERNIERS ARTICLES

ARTICLES LIÉS