« Je baisse, j’éteins, je décale ». Pour Agnès Pannier-Runacher, les Français sont des enfants débiles [L’Agora]

Mais quel esprit libre peut encore ne pas avoir casser sa télévision, après avoir entendu parler Agnès Pannier-Runacher, ministre de la Transition énergétique, faire ses annonces sur la « sobriété énergétique ». « Je baisse, j’éteins, je décale ». Nouvelle invention d’une armada de chargées de communication aux doigts fins, qui oeuvrent à injecter quotidiennement aux Français, ces enfants-débiles, une dose de moraline, d’hystérie, et de mère la morale, histoire de leur faire oublier que le mot sobriété masque le mot tiers mondisation d’un pays qui se prétend puissance mondiale mais qui doit faire se plier en deux de rire n’importe quel dirigeant chinois ou indien.

Mais Agnès Pannier-Runacher ferait bien de retourner s’occuper de ses trois enfants. Elle n’est ni notre mère, ni notre matrone. Tout comme Olivier Véran et ses slogans creux durant le Covid n’était pas notre papa. On se souvient encore de ces clips vidéos invitant les enfants débiles que nous sommes à ne pas manger avec Mamie, à ne pas aller honorer sa compagne si nous n’étions pas vacciné, ou à se laver les mains jusqu’à plus de peau…

Les gouvernements Macron successifs auront symbolisé l’avènement de l’Etat-Maman, suite de l’Etat-nounou qui avait déjà habitué les Français à ne plus pouvoir s’en sortir sans celui-ci. Cela avait débuté il y a bien plus longtemps avec un Etat reposant sur les aides, le chéquier public, sorti en permanence. La volonté, encore et toujours, d’assister, d’assister, de rendre le citoyen totalement dépendant. Puis cela s’est poursuivi avec l’Etat-maman. Totalement féminisé, l’idée étant de vous dire ce que vous devez penser, manger, boire, comment vous devez éduquer vos enfants, comment vous devez vous comporter avec votre conjoint, comment vous devez rouler, et demain, comment vous devrez vous chauffer, consommer, et pourquoi pas respirer ?

Ce que je trouve effarant, c’est de constater que finalement, ces déclarations permanentes, qui relèveraient presque de la torture psychologique infligée à un peuple (avec la carotte et la bâton, systématiquement) séduisent des millions de citoyens de ce pays qui semblent satisfaits d’être pris, et traités, comme des enfants débiles. Plus le moindre esprit de révolte.

On ne se pose plus de question. On ne voit personne expliquer vigoureusement à Pannier-Runacher que toute cette clique qui a massacré l’industrie nucléaire depuis tant d’années, fermant les centrales, empêchant la construction de nouvelles, est celle qui veut vous empêcher aujourd’hui de vous chauffer alors qu’elle devrait être condamnée pour maltraitance vis à vis de son propre peuple. Personne pour demander des explications sur le « quoi qu’il en coûte » qui nous claque à la figure aujourd’hui du fait des sanctions visant la Russie, alors même que nous ne sommes pas en guerre. On ne voit personne expliquer à ces ayatollahs obsédés par le réchauffement climatique qu’ils devraient plutôt s’occuper de la démographie mondiale, ou de la mondialisation des échanges, plutôt que de savoir si Philippe roule au diesel et fait correctement son tri.

On en peut plus d’entendre ça. Ces leçons de moraline permanente, qui dégueulent de cerveaux atrophiés par le soja et la vie dans les métropoles. Cela devient viscéral.  Quand j’entends Pannier-Runacher parler, j’ai envie de transformer ma maison en sauna à 30 degrés, et de faire couler l’eau en continu dans ma baignoire, tout en remplissant ma piscine en hiver. Quand j’entends un ministre de l’écologie quelconque m’expliquer qu’il faut m’acheter une voiture électrique et faire mon tri, je balance mes sacs jaunes à la poubelle, je bourre mes poubelles de m….je roule au diesel, et je colle un autocollant bras d’honneur sur l’arrière de ma voiture. On en a marre ! Mais pour qui nous prennent ces gens de la haute ? Croient-ils vraiment que nous avons attendu Pannier-Runacher « Je baisse, j’éteins, je décale » pour chauffer de manière intelligente chez nous ? Pour ne pas faire n’importe quoi dans nos foyers ? Pensent-ils que nous dormons dans des tas d’immondices non triées ? Que nous nous lavons les dents avec nos déjections ?

Si vous n’avez pas déjà éteint vos télévisions, c’est le moment de le faire. Si vous n’avez pas déjà rompu avec leurs injonctions, c’est le moment de le faire.

Car au final, ce que ces gens veulent et sont en train de mettre progressivement en place, c’est une société totalitaire, peut être même l’apogée du totalitarisme.

Le revenu universel à venir (aujourd’hui cela s’appelle chômage, allocations familiales, aides diverses) et généralisé pour permettre à chacun de garder un caddie plein (y compris plein de mauvaises choses) et la possibilité de se chauffer, de se divertir (Netflix), et d’espérer (le Loto ?) rejoindre la caste.

Le crédit social (futur descendant du pass sanitaire) pour mieux contrôler tout ce petit monde, pour sanctionner les « comportements déviants » ou les contestations du système. Participation à une manifestation non encensée par le pouvoir et ses médias ? Pas le droit de voyager en train, retrait d’une partie du revenu universel.

Et enfin, l’auto-contrôle, le citoyen flic, la Kommandantur généralisée. Le délateur, ça sera votre voisin, votre oncle, votre ex-femme en colère, et même vos enfants qui, si vous ne les avez pas retiré de l’école de l’endoctrinement national, auront appris à vous dénoncer aux autorités pour la tenue, en privé, d’un discours non conforme.

Le tout, bien évidemment, dans une société livrée à la barbarie, à la sauvagerie, à l’insécurité physique permanente, société dans laquelle seuls les plus riches, une certaine caste, seront protégés par des milices privées. Les mots et les gestes du quotidien deviendront plus condamnables et condamnés que la barbarie (Thomas Clavel, si tu me lis…)

Pendant que les enfants débiles, le bas peuple, continueront dans l’illusion que l’Etat Maman, celui qui leur donne son revenu universel, et des points de bonus sur leur crédit social quand ils « baissent, éteignent, décalent », leur veut du bien. Pour une partie de ceux là, il n y a plus grand chose à faire.

Mais le sursaut de ceux qui ne veulent plus être considérés comme des enfants débiles devient vital.

« Je baisse, j’éteins, je décale » ? « Je t’encule Thérèse ».

Julien Dir

Bonus track :

Précision : les points de vue exposés n’engagent que l’auteur de ce texte et nullement notre rédaction. Média alternatif, Breizh-info.com est avant tout attaché à la liberté d’expression. Ce qui implique tout naturellement que des opinions diverses, voire opposées, puissent y trouver leur place.

Crédit photo : DR
[cc] Breizh-info.com, 2022, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

17 réponses

  1. elle commence par se l’appliquer à elle-même : cela nous fera peut-être des vacances !

    « le mois de l’année où le politicien dit le moins de connerie est le mois de février parce qu’il ne compte que 28 jours  » Coluche.

  2. Nos politiciens sont, eux aussi, des  »enfants débiles » puisqu’ils laissent leurs bureaux allumés la nuit!…

  3. Ce que nous devrions tous comprendre, nous les résistants, c’est que les mots sont inutiles.
    Les résistants savent tout cela et ce qui les attend,
    les moutruches ne savent rien de tout cela et en redemandent,
    les salopards qui sont à la manoeuvre ne vont pas s’arrêter en si bon chemin,
    Pour inverser le processus, les mots sont totalement inefficaces … à quand l’action et comment ?

    1. +1
      Pour l’action il faut des chefs. Au moins des personnalités remarquables, des hommes d’action – comme des Raoult. Peronne. Fouché – que le peuple ira chercher et nommera sénateur sans passer par les urnes.

      Comme le 1er évêque de Gaule qui fut contraint par le peuple chrétien d’accepter sa fonction, Martin, officier romain puis moine, arraché de son monatère.

      A ces personnalités, les « médias alternatifs » 😊 donnent de plus en plus la parole. Nous pouvons alors les reconnaitre.

  4. Moi j’aime bien ce coup de gueule ou plutôt ce coup de clavier. Le pays est dirigé par une équipe de Pieds Nickelés dont le chef de gang est un branlotin impubère qui vit avec sa femme-mère, épaulé par des individus qui, s’ils n’étaient pas protégés par leur fonction et leurs privilèges seraient en taule.
    Dans sa cervelle Pannier-Nulàchier doit avoir un disque mou formaté par Micron-Attali (Attila plutôt). Elle s’était fait remettre ses raves dans son panier lors d’une gouleyante confrontation avec Eric Zemmour montrant les rapides limites d’un discours appris par cœur et non réfléchi. Elle vient nous donner des conseils débiles à partir de ses locaux surchauffés, vivant dans la gabegie des sommes pharamineuses versées par nos impôts. Ferme-la Agnès. Porter un si joli prénom et être aussi sotte, ça ne devrait pas être permis !
    Oui vraiment, il y a 230 ans les Chouans se sont soulevés pour beaucoup moins que ça !
    Quant à l’Eglise et son clergé – quelques rares exceptions quand même – elle a des évêques dont je disais à un fidèle ami prêtre – un très bon celui-là – que j’étais pour des évêques femmes ; au moins ces évêques féminins auraient l’excuse physiologique de ne pas en avoir !

  5. J’ai lu qu’il y avait 97 millions de barils de pétrole qui brûlaient par jour dans le monde.
    Je n’ai pas encore baissé le chauffage.

  6. MAIS ON SE MOQUE DE NOUS !!! raison de quoi ? CE N’est pas les étrangers qui vont nous dordoter et que dire d’avoir piétiné l’autorité des parents !!! commencez par lutter contre la drogue et de restaurer l’autorité de la police réveillez vous pour lutter contre les Robots !!!
    OUI AGRICULTURE ET INDUSTRIE SONT LES DEUX MAMELLES DE LA FRANCE MAIS VOUS VOUS MOQUEZ SANS CESSE DU PEUPLE mais nous nous avons notre espérance !!!
    blablablablabma et bien je vous dis que les salaires de tous ces représentants du PEUPLE et bien il faut prendre garde que la colère gronde
    AMITIES

  7. Le Monde tel que nous continuons de le créer, complices de ces gens là. Seul le courage peut nous permettre d’échapper à tous ces malveillants qui eux même se sont injecté le poison. Si tout parait perdu, si l’espoir peut paraitre comme un luxe d’un autre âge et si l’abandon est plus facile que la résistance et le combat, il éxiste une jeunesse ardente n’ayant pas renoncé et qui un jour donnera sa pleine mesure.Au soir de ma vie je proclame qu’elle saura donner sa pleine mesure avec foi détermination et idées vers le large. Tous les efforts conteront, tous les sacrifices seront dans la balance, difficile, douloureux, exaltant.

    1. On doit espérer.
      Mais si Vercingétorix s’est levé, c’est parce qu’il fut roi parmi les rois des tribus de la Gaule. Et Jeanne d’Arc dut ses victoires aux courageux chefs de la France d’alors.
      Un peuple ne peut se battre s’il n’a pas de chefs, où sont les chefs ?

  8. Excellent article !!! Sobriété énergétique = en fait austérité, restriction …de la faute de la clique dirigeante …la macronie et celle d’avant !!! La Pannier , c’est pas là qu’il faut y foutre la main , c’est sur la gueule !!!!

  9. Elle n’est pas plus ridicule que son chef.
    Lui aussi parle à des complices pour ne rien dire, et sans contradicteurs.
    Et les complices applaudissent.

    Ils mentent tous, mais chaque jour ils agissent contre nous : plus de charges sociales, plus d’impôts, plus d’entreprises détruites, plus de chômeurs, plus de restrictions, plus d’interdictions, plus d’injections, plus de désinformations, plus d’immigration.

    Et plus personne en face sinon de rares politiciens ostratisés et baillonés : Jean Frédéric Poisson, François Asselineau, Florian Philippot etc. on les compte sur les doigts d’une main ( ou deux ? mais je ne vois pas ).

    Les maires, conseillers généraux, sénateurs et députés se taisent, ils attendent leurs retraites à 20 / 30.000 E par mois ( pas les maires de petites villes ).
    26.300 E pour celui là mais un député n’a pas le droit de dénoncer le scandale de la retraite des « élus de la république » !

  10. Tous ces conseils débiles deviennent insupportables. On nous prépare après le pass sanitaire, le pass énergétique où nos compteurs Linky seront les flics du pouvoir pour nous fustiger, verbaliser, priver de notre libre arbitre; notre intelligence n’étant bien sûr pas une garantie pour cet état inquisiteur . Ce magnifique « dicton » a sans doute été trouvé par les cabinets de conseil moyennant une modique somme de quelques centaines de milliers d’euros. Ras le bol.
    D’abord je BAISSE le son de la télé puis je l’ETEINDS et enfin je DECALE mon fauteuil pour regarder le ciel et me préserver des cons. En plus ça fait des économies d’énergie…dépensée inutilement à écouter des inepties. Si nous faisions tous cela, ces abrutis qui nous gouvernent n’auraient plus d’audience, (l’audimat serait là pour en témoigner) . et leur discours se perdrait dans le vide sidéral qui les caractérise.

  11. L’image est extra…on voit une ministre BCBG, en position comme pour une conférence de haut niveau nous raconter comment il faut tirer la chasse d’eau pour moins dépenser ! Retenez vous d’aller aux toilettes et vous ferez un geste pour APR et la planète !

Les commentaires sont fermés.

- Je soutiens BREIZH-INFO -

PARTAGEZ L'ARTICLE !

LES DERNIERS ARTICLES

ARTICLES LIÉS