A Brest superbe vente de tableaux modernes, Pont Aven et les écoles bretonnes

L’étude Thierry –Lannon et associés organise le vendredi 9 et le samedi 10 décembre une riche vente de tableaux des écoles bretonnes des XIXème et XXème siècles.

La vacation brestoise du vendredi sera consacrée à des petits maîtres de la peinture moderne et bretonne. 246 oeuvres sont présentées pour de petits estimations variant de 30 à 800 €. Ce sont principalement des dessins, aquarelles, fusains, gouaches, pastels … dont certains de grands artistes comme Beaufrère, Barnoin, de Belay, Dezaunay, Delaparède, du Puigaudeau , Sévellec ou Méheut (43 dessins !)…  Il y a aussi plusieurs huiles sur toile de peintres bretons à découvrir comme Jean Jointer, Pierre Dubreuil, J-P Le Bras, Victor Ménard… Parmi ceux-ci on remarque une toile de Gaston Pottier (1885-1980) «  le port de Douarnenez » estimé à 400/600€.

269 lots des grands maitres seront présentés à la vente du samedi,  toujours sur les mêmes thèmes. La plupart des artistes célèbres  ayant illustré la Bretagne sont là, citons : Auburtin, Barnoin, Bernard, Dauchez, Cottet, de Belay, Delpy, Desire-Lucas, Dezaunay, Delaunay, Guérin,  Janssaud, Legout-Gérard, Le Scouezec, Malivel, Maufra, Méheut, Moret, du Puigaudeau, Sérusier…

Mais ce sont deux tableaux d’artistes étrangers à la Bretagne qui atteindront les plus fortes enchères. Tous deux datés de 1906 ils évoquent les avant-gardes de l’époque. L’un est d’Emile Othon-Friesz  (1879-1949) « Honfleur Côte de Grâce » Ce tableau fauviste est estimé  120 à 150 000€).

Le second : « Le retour de baignade » du pointilliste Henri Edmond Cross (1856-1910). Cette toile hédoniste qui célèbre la beauté des rivages de la Méditerranée et ressuscite le mythe d’une Arcadie antique (de 150 000 à 200 000 €).

Retour en Bretagne avec Henri Moret et ses incontournables paysages des bords de mer, « les ramasseurs de goémon » estimés 80 000/100 000 €.

 Il faudra envisager 40 000/60 000€ pour « le reposoir à Saint Briac » d’Emile Bernard (1868-1941) œuvre réalisée alors que l’artiste avait 18 ans et qu’il découvrait la région et ses habitants.

5 œuvres du  nabi Paul Sérusier ( 1864 -1927) sont présentées dont « la vallée verte à Châteauneuf du Faou » annoncée à 35 000/50 000 € installé dans la commune il y peint des toiles symboliques et spirituelles.

 Parmi les artistes qui ont forgé la renommée de l’école de Pont Aven Ferdinand du Puigaudeau (1864-1930)  occupe une place originale.  Datée de 1900 sa « fête foraine à Pont aven » encore influencée par l’impressionnisme, dégage de l’allégresse. Il faudra compter de 30 000 à 40 000€ pour l’obtenir.

A signaler aussi la belle « maternité bigoudène» une œuvre du tout début de carrière de Robert Delaunay (1885-1941)  datée de 1905 il avait 20 ans et venait de découvrir Gauguin avant de devenir l’adepte de l’orphisme cubique, 30 000/50 000€ en  sont attendus.

Catalogue de la vente: https://cdn.drouot.com/d/catalogue?path=401/132583/CataloguePDF.pdf

 Exposition

 26, rue du Château Espace Centre Ville 29200 Brest. 

       Les 7 décembre  : 14 h  à 18h

  • décembre : 10h à 12h  / 14h  à 18h00
  • décembre : 9h à 10h30

10   décembre 9h à 10h30

Première vacation le 9 décembre à 14h , seconde vacation le 10 décembre à 14h

Crédit photos : DR
[cc] Breizh-info.com, 2022, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

- Je soutiens BREIZH-INFO -

PARTAGEZ L'ARTICLE !

LES DERNIERS ARTICLES

ARTICLES LIÉS