Ivresse, vols, drogue église évacuée : dans le Finistère, un Réveillon agité

Dans un logement de la rue Keroudot à Brest, un invité complètement ivre la nuit du Réveillon a commencé à semer la zone et a été mis dehors par les autres fêtards. L’un d’eux, lassé de l’entendre frapper à la porte et crier, lui a ouvert… et s’est pris un coup de couteau dans l’arcade sourcilière. L’auteur des violences, âgé de 33 ans, a fini sa nuit au poste et a été jugé en comparution immédiate. Avec ses 23 mentions au casier et ses 2.66 grammes d’ivresse, pas de quoi attendrir le tribunal –  ce sera deux ans ferme.  

Toujours à Brest, la messe de Noël « de minuit » prévue à 19 heures, à l’église Saint-Marc, a pu se dérouler un peu plus près de son horaire théorique du fait d’un bagage oublié qui a entrainé l’évacuation de l’église un quart d’heure avant la cérémonie. La police a fait sortir tout le monde, fait intervenir les démineurs puis a retrouvé le propriétaire… qui avait pris un peu d’avance sur le Réveillon et était fin saoul. La célébration a pu commencer vers 19h30. 

A Quimper, la veille, deux albanais ont été interpellés avec un kilo de résine de cannabis vers 16h30. Par ailleurs, ils étaient en excès de vitesse, 105 km/h en ville sur une section à 70 km/h, et ce sans permis ni assurance. Ils ont été écroués en attendant d’être présentés à un juge. Arrivés en France comme « mineurs isolés » en 2016, ils vivent à Rennes, où ils travaillent. 

Ils ont expliqué au tribunal être venus à Brest acheter la voiture dans laquelle ils ont été arrêtés, et avoir acquis « une petite quantité » (!) de cannabis pour leur consommation personnelle au retour. Néanmoins ils sont condamnés à 1 an de prison ferme pour le conducteur et 8 mois ferme pour le passager, assortis dans les deux cas de deux ans de sursis probatoire. 

Des homards volés à Audierne

D’autres préparaient leur Réveillon… le 21 décembre vers 21h30 des individus ont volé une vingtaine de homards placés dans le vivier de la poissonnerie le Quéré, à la criée d’Audierne. Ils ont été captés par la vidéosurveillance. Sur sa page Facebook, la poissonnerie Quéré a relaté les faits : « merci aux deux co… pour rester poli, pour le vol commis hier soir ! Joli butin, une vingtaine de homards. Vous passerez sûrement de belles fêtes, d’autres un peu moins. Dégoûté ! ».  La veille, d’autres produits gastronomiques de prix avaient été volés à Pont l’Abbé dans plusieurs commerces. 

Des voitures incendiées à Guipavas

Par ailleurs dans la nuit du 26 au 27 décembre deux voitures ont été incendiées séparément – d’après l’enquête – rue Henri Baudouin à Guipavas ; une enquête a été ouverte. Jusque là, deux véhicules avaient déjà été incendiés ces derniers jours dans l’agglomération de Brest – c’était le 19 décembre, au lendemain de la défaite de la France en finale de la coupe du monde, dans un parking du quartier dit « sensible » de Pontanezen proche du centre médical de l’Europe. 

Louis Moulin

Crédit photo : DR

[cc] Breizh-info.com, 2022, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

3 réponses

    1. tout à fait, ils veulent qu’on s’y habitue, qu’on la ferme, je note que les juges commencent à n’être plus aussi laxistes parfois, coups de couteau, incendie, vol, etc. j’en ai marre, que les français le disent dans les urnes aussi

Les commentaires sont fermés.

- Je soutiens BREIZH-INFO -

PARTAGEZ L'ARTICLE !

LES DERNIERS ARTICLES

ARTICLES LIÉS