Une aventure polaire avec Jean-Baptiste Charcot

S’il a suivi des études de médecine, Jean-Baptiste, le fils du docteur Charcot – célèbre pour ses méthodes d’hypnose, qui ont influencé Freud – ne pouvait marcher dans les larges ornières tracées par son père. Fasciné par l’exploration, influencé très jeune par les œuvres de Jules Verne, Jean-Baptiste Charcot a toujours rêvé de prendre la mer à bord d’un bateau qu’il nommerait, à l’image de son désir fou, Le pourquoi pas ?.

Refusant de voir la France prendre du retard sur la fiévreuse exploration polaire qu’ont entrepris de nombreuses nations au début du XXe siècle, il épuisera jusqu’à ses derniers deniers pour monter sur pied une première expédition en Antarctique, et amener ainsi la science aux confins du monde connu. La vie d’aventures qui s’ouvrira alors à lui est peut-être sans égale dans l’exploration scientifique, et lui vaudra le titre officieux, attribué par Paul-Émile Victor, son plus illustre disciple, de « patron de l’exploration polaire ». Aujourd’hui, ses découvertes et les données qu’il a recueillies, d’une rigueur et d’une ampleur extraordinaires pour l’époque, profitent encore à la recherche, notamment pour étudier les bouleversements climatiques en cours.

Gentleman explorateur

Marc Jampolsky signe un documentaire passionnant et documenté sur le destin hors norme de cet explorateur intrépide, de ses rêves d’enfant à son naufrage tragique sur des brisants islandais, lors d’un ouragan. Grâce aux nombreuses archives, photographiques et filmées, aux journaux de bord de ses voyages, à de multiples témoignages et à de nombreuses et magnifiques séquences animées, le film nous entraîne à la suite du « gentleman des pôles » dans une inoubliable aventure scientifique.

Crédit photo : DR

[cc] Breizh-info.com, 2022, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

4 réponses

  1. trop long mais VOILA DES GRANDS QUI SONT CONNUS LE CINEMA CHOSE QUI EST JE NE SUIS PAS FACHEE QUE NOUS NE SOYONS PAS DANS LES 1O premiers mais oui a l’école on nous parlait du POURQUOI PAS et là sont les rêves des enfants a eux de savoir si ils vont être des VRAIS AVENTURIERS même que le progrès finit par tout pourrir oui c’était l’existence ou il y avait des GENTLEMENS
    merci a sa petite fille vous voyez il ya descendance quand on est dans le VRAI
    oui LE MANQUE c’est le moteur !!!
    UN AVENTURIER N’était jamais seul et faisait un CHOIX !!! défier la vie et la mort
    SCIENCE SANS CONSCIENCE N’est que RUINE DE L’AME connaissez vous ??? et restibs HUMBLE LA FRANCE A DONNEE ET DONNE TOUJOURS SI DES ABRUTIS NE DEMOLISSENT PAS TOUT

  2. Comme trop souvent, Arte transforme un documentaire de grande qualité en une dogmatique sur le réchauffement climatique avec, bien sur, une écologie punitive sous-jacente. Vraiment dommage car cette épopée de Jean-Baptiste Charcot et ses hommes se suffisait à elle mème comme thème. Cella devient saoulant d’entendre des scientifiques (pseudo ?) annoncer des catastrophes imminentes en assénant des mesures et des valeurs dont on ne connait ni la source ni la méthode utilisée pour les faire, ni mème le référentiel de base. Si l’on fait abstraction de ça, c’est tout de mème une superbe émission et merci à Breiz-info de l’avoir diffusée.

Les commentaires sont fermés.

- Je soutiens BREIZH-INFO -

PARTAGEZ L'ARTICLE !

LES DERNIERS ARTICLES

ARTICLES LIÉS