« Disoñjal ». Victime d’un AVC, Marie n’est plus capable de s’exprimer en français, mais uniquement dans sa langue maternelle, le breton.

« Disoñjal » , le premier court-métrage de la réalisatrice bretonne Madeleine Guillo-Leal a été tourné du 28 au 31 mai 2021. Après avoir fait la tournée de plusieurs festivals, le court-métrage en breton est diffusé depuis décembre 2022 sur la chaîne de télévision en breton Brezhoweb.

Marie, âgée de 80 ans, se retrouve hospitalisée suite à un AVC et s’avère désorientée. Marie n’est plus capable de s’exprimer en français, mais uniquement dans sa langue maternelle, le breton. Après des années sans véritable relation, son fils Paul, 50 ans, vient la voir et la relation entre eux se rétablit grâce à l’utilisation du breton par Marie, qu’elle avait refusé de parler avec Paul auparavant. Le film retrace le processus de leur réconciliation.

« J’ai été élevée en Breton par mes parents. Je suis de cette génération qui a pu parler cette langue, sans honte, à la maison et dans la cour de l’école. Qui n’a pas eu à rougir de son bilinguisme régional ni de ses racines. Une génération, qui pourtant, continue de ressentir le poids de la honte transmise à nos grands-parents. » Madeleine Guillo, Réalisatrice

Le film est encore disponible en VOD gratuite pendant quelques jours, des sous-titres en français sont disponibles pour les personnes ne parlant pas breton.

Crédit photo : DR

[cc] Breizh-info.com, 2022, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

- Je soutiens BREIZH-INFO -

PARTAGEZ L'ARTICLE !

LES DERNIERS ARTICLES

ARTICLES LIÉS