Rechercher
Fermer ce champ de recherche.

Les forces britanniques ne pourraient combattre de manière intensive que pendant une “très courte période”, selon un ancien responsable de la défense

Les forces armées britanniques sont “trop petites” et incapables de combattre de manière intensive pendant “autre chose qu’une période très brève“, a averti un ancien chef de la défense. Lord Stirrup, qui a dirigé les forces armées entre 2006 et 2010, a dressé un bilan sévère de la capacité du Royaume-Uni à répondre aux menaces militaires et a fait part de ses préoccupations en matière d’investissement.

Selon les chiffres du gouvernement, les forces armées britanniques compteront 188 820 militaires en avril 2023, soit une baisse de 3,8 % par rapport à l’année précédente.

« Notre propre capacité à mettre sur pied une division blindée capable de combattre efficacement et durablement dans un conflit de haute intensité est devenue une sorte d’embarras national ainsi qu’une faiblesse stratégique » a indiqué M. Stirupp.

Les effectifs formés à temps plein de la Royal Navy, des Royal Marines et de la Royal Air Force, ainsi que les effectifs formés à temps plein de l’armée de terre étaient de 133 570, soit une diminution de 2,4 % depuis avril 2022. S’exprimant lors d’un débat sur la politique de défense du Royaume-Uni, Lord Stirrup, membre indépendant de l’opposition, a déclaré à la Chambre des Lords : “Notre capacité à défendre notre propre espace aérien, à atteindre la supériorité aérienne sur l’espace de combat et à contribuer efficacement à la défense et – si nécessaire – à la restauration du territoire de l’OTAN est menacée . Nos bases et nos infrastructures au Royaume-Uni, y compris nos infrastructures sous-marines, sont vulnérables aux attaques à longue portée et la concentration de nos forces dans un nombre réduit d’endroits signifie que nous n’avons plus la résilience que nous avions autrefois. Entre-temps, le déroulement du conflit actuel en Ukraine a souligné l’importance de la supériorité aérienne. Si vous n’y parvenez pas, vous risquez de vous retrouver avec un champ de bataille semblable à celui de la Première Guerre mondiale sur le terrain. Notre propre capacité à aligner une division blindée capable de combattre efficacement et durablement dans un conflit de haute intensité est devenue une sorte d’embarras national ainsi qu’une faiblesse stratégique. Les trois armées disposent d’un bon équipement, mais il leur manque de nombreux éléments clés et, surtout, des stocks suffisants d’armes appropriées pour mener des combats intensifs pendant une période autre que très brève. La Royal Navy, l’armée de terre et l’armée de l’air sont toutes trop petites, mais permettre à notre structure de forces actuelle d’entreprendre des opérations soutenues doit être notre première priorité en matière d’investissement. Il ne s’agit pas seulement d’augmenter le budget de la défense, nous devons également renforcer et développer les industries de défense occidentales que nous avons laissé s’atrophier au cours des nombreuses années de coupes budgétaires et sur lesquelles nous et le reste de l’OTAN comptons pour assurer notre viabilité »

Lord Stirrup, qui a été engagé dans la RAF en 1970, a déclaré que des plans d’acquisition “plus prévisibles et à plus long terme” étaient nécessaires pour garantir l’investissement du secteur privé dans ces industries. Il a ajouté qu’il s’attendait à ce que le gouvernement fasse valoir qu’il avait réalisé la plus forte augmentation des dépenses de défense depuis la fin de la guerre froide

Lord Stirrup a déclaré : « C’est peut-être vrai, mais cela suit et n’améliore que partiellement certaines des coupes les plus importantes effectuées par le même gouvernement. C’est un peu comme si l’on poussait quelqu’un dans une rivière et que l’on s’attribuait ensuite le mérite de l’avoir aidé à garder temporairement la tête hors de l’eau. Nous avons besoin d’investissements sérieux, soutenus et accrus dans notre capacité militaire et notre durabilité, et ces investissements doivent être axés sur notre capacité à combattre et à gagner en Europe et dans les eaux septentrionales »

Lord Craig of Radley, chef d’état-major de la défense de 1988 à 1991, a déclaré que les capacités et la puissance de défense du Royaume-Uni n’étaient “pas ce qu’elles devraient être”, citant les coupes budgétaires opérées depuis plus de 30 ans et les “mauvaises performances” en matière d’acquisition.

Il a ensuite déclaré : ” La défense a besoin d’une attention à long terme, d’une croissance réelle et d’un plus grand soutien de la part de tous les partis. Ce que nous avons aujourd’hui, c’est du papier de soie.

En début de semaine, le ministre de la défense, Ben Wallace, a déclaré aux députés que l’armée allait nécessiter une part plus importante des dépenses publiques et qu’on ne pouvait pas en avoir besoin plus rapidement.

M. Wallace a déclaré que les dépenses consacrées à l’armée avaient augmenté de 20 % depuis que j’ai pris mes fonctions de ministre de la défense : “J’ai veillé à ce qu’une plus grande part de ces dépenses soit consacrée au rattrapage et à la modernisation des forces armées qui ont été négligées depuis l’Afghanistan et l’Irak.

Au Royaume-Uni, la situation n’est pas bonne. En France, de nombreuses voix se sont élevées dans le même sens concernant la capacité de l’Armée française à mener une guerre à haute intensité sur la durée.

Crédit photo : DR

[cc] Breizh-info.com, 2023, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

Cet article vous a plu, intrigué, ou révolté ?

PARTAGEZ L'ARTICLE POUR SOUTENIR BREIZH INFO

Les commentaires sont fermés.

ARTICLES EN LIEN OU SIMILAIRES

International

Immigration au Royaume-Uni. Le rapport choc.

Découvrir l'article

A La Une, Economie, International

Royaume-Uni. Contrairement à ce qu’indique la doxa gauchiste, les niveaux record d’immigration n’ont pas réussi à stimuler l’économie

Découvrir l'article

Immigration, International

Immigration clandestine. L’Irlande veut renvoyer des migrants au Royaume-Uni, Londres s’y oppose

Découvrir l'article

Immigration, International

Royaume-Uni. L’expulsion des clandestins vers le Rwanda enfin validée par le Parlement

Découvrir l'article

Politique

Royaume-Uni : Les hommes ne seront plus obligés de serrer la main aux femmes lors de la cérémonie de naturalisation à Westminster (Mais pourquoi donc ?)

Découvrir l'article

International

Guerre ethnique et religieuse entre gangs dans les prisons les plus dures du Royaume-Uni

Découvrir l'article

International

Un délinquant sexuel afghan ne sera pas expulsé du Royaume-Uni par crainte de “maltraitance” lors de son retour au pays

Découvrir l'article

A La Une, International

Bloqueurs de puberté, conséquences du changement de sexe, enfants cobayes et victimes…Un rapport médical choc sur le genre fait scandale au Royaume-Uni

Découvrir l'article

A La Une, Economie

L’Europe, le Royaume-Uni et l’héritage du Brexit : Entretien avec David Frost

Découvrir l'article

A La Une, International

Royaume-Uni. « Le Parti conservateur a un grave problème ». Entretien avec Robin Harris

Découvrir l'article

PARTICIPEZ AU COMBAT POUR LA RÉINFORMATION !

Faites un don et soutenez la diversité journalistique.

Nous utilisons des cookies pour vous garantir la meilleure expérience sur Breizh Info. Si vous continuez à utiliser le site, nous supposerons que vous êtes d'accord.

Clicky