Rechercher
Fermer ce champ de recherche.

Pénurie de sauveteurs sur les plages Appel à recrutement de Sauveteurs en Mer pour le mois d’août.

On assiste depuis le début de l’été à une pénurie de sauveteurs sur certaines plages : retrait temporaire des CRS nécessitant un renfort des heures effectuées par les sauveteurs SNSM d’une part, et impliquant des plages non surveillées dans certaines villes balnéaires d’autre part. En parallèle, l’engagement des jeunes dans les emplois saisonniers d’été est en baisse, et ce dans tous les secteurs d’activités. La SNSM lance donc un appel à engagement urgent pour le mois d’août !

La SNSM, l’un des acteurs de sauvetage et secourisme, forme et met des Sauveteurs en Mer à disposition des communes pour surveiller les plages l’été ; au même titre que d’autres acteurs tels que les SDIS, les CRS etc. En effet, ce sont les maires qui sont responsables de la sécurité de leurs plages dans la zone des 300 mètres à partir du littoral. Les sauveteurs sont alors rétribués par la mairie qui les engage au titre d’un emploi saisonnier.

Si la formation d’un Sauveteur en Mer pour rejoindre les rangs de la SNSM, notamment l’été, dure normalement une année, l’association ouvre plus largement son recrutement pour faire face à cette situation exceptionnelle. Elle invite en urgence toute personne disposant des qualifications réglementaires (BNSSA et PSE1) à la rejoindre pour compléter le dispositif pour ce mois d’août.

Bien entendu, la formation pourra se poursuivre dès septembre en prévision de 2024 qui s’annonce également très difficile avec le retrait annoncé des CRS des plages et compte tenu de l’important besoin en secouristes pour les Jeux Olympiques, laissant présager un besoin important sur les postes de plage. La saison estivale étant bien entamée, les sauveteurs sont sur le pont mais les renforts sont nécessaires !

POUR POSTULER ?

Pour postuler pour août 2023 :

Adressez votre candidature à [email protected] en joignant la copie de vos diplômes a minima BNSSA et PSE1 (à jour de recyclage).

Les Sauveteurs en Mer recrutés bénéficieront d’une solution de logement gratuit par les communes qui les emploieront.

Pour postuler pour l’été 2024 et bénéficier de la formation complète dès septembre 2023 :

Prenez contact avec le centre de formation et d’intervention SNSM (CFI) le plus proche de chez vous et rendez-vous aux réunions d’informations dès la rentrée scolaire. Cartographie des CFI de la SNSM sur www.snsm.org

POURQUOI S’ENGAGER AVEC LA SNSM ?

S’engager pour devenir nageur sauveteur à la SNSM, c’est s’assurer de suivre une formation validée par des diplômes d’Etat et bénéficier d’un emploi saisonnier.

Intégrer la SNSM, c’est aussi devenir membre d’une association reconnue pour ses valeurs de solidarité, de dépassement de soi, d’anticipation, de « professionnalisme », et d’esprit d’équipe. Autant de valeurs qui en font une véritable école de vie et une expérience très enrichissante, valorisable par la suite dans le cadre d’une recherche d’emploi.

Cet article vous a plu, intrigué, ou révolté ?

PARTAGEZ L'ARTICLE POUR SOUTENIR BREIZH INFO

4 réponses à “Pénurie de sauveteurs sur les plages Appel à recrutement de Sauveteurs en Mer pour le mois d’août.”

  1. Arnold dit :

    C’est sûr qu’il va manquer de sauveteurs d’une part parce qu’il faut des personnes spécialement formées pour ce travail et on ne peut pas recruter n’importe qui, à la sauvette. D’autre part, il en faudra en grand nombre car des embarcations d’immigrés prennent la mer, en toute tranquillité, sous les yeux de tout le monde, pour rejoindre l’Angleterre.

  2. Le Celte dit :

    Pas loin de chez il y a une plage où il y a des rochers , et le jeu des jeunes touristes s’est de plonger d’en haut .
    Les locaux ne le font pas par ce que c’est dangereux à causes des tourbillons.
    Quand ont les avertis ils n’écoutent rien .
    Un d’eux à manquer de se noyer et sa famille m’a reprocher de ne pas bouger.
    Pourquoi j’irai me mettre en danger pour un inconscient et en plus je ne sais pas nager.
    Les 3/4 des personnes de ma génération ne savent pas nager et ont habitent en bord de mer .
    Et j’ai passé une bonne partie de ma vie sur des bateaux.
    Combien de sauveteurs sont mort pour sauver des inconscients, des imbéciles ?

    • Gillic dit :

      Bravo, laissons faire la nature le tri sélectif, le Bon Dieu reconnaitra les siens !!!!

    • kaélig dit :

      Alors quoi , Le Celte, un sacré gaillard comme vous ne savez pas nager !
      Moi-même originaire de Brest/Crozon, à bientôt 79 balais, qui n’a vraiment pas peur de l’eau, je serais capable instinctivement et inconsciemment de plonger dans la mer pour secourir un nageur en détresse au risque d’y laisser ma peau par hydrocution ou arrèt cardiaque.
      Bon, je dis ça et sans doute je fanfaronne car dans ma tête, j’ai vingt ans.

ARTICLES EN LIEN OU SIMILAIRES

DINARD, QUIBERON

Dinard, Quiberon. Une opération “Mini Sauveteurs” sur des plages bretonnes les 14-15 juillet 2024

Découvrir l'article

Environnement

29-30 juin 2024 : Journées nationales des Sauveteurs en Mer, rendez-vous partout en France !

Découvrir l'article

Environnement

Les Sauveteurs en Mer en formation sur les plages avant la saison estivale

Découvrir l'article

Environnement, Local

Plouescat (29). Ces collégiens bretons suivent une option sauveteurs en mer avec la SNSM

Découvrir l'article

Environnement

Les Sauveteurs en Mer recrutent !

Découvrir l'article

Environnement, Santé

Les Sauveteurs en Mer en formation en Bretagne

Découvrir l'article

Economie

Du 11 au 19 août, une campagne de collecte nationale au profit des Sauveteurs en Mer aura lieu dans les magasins E.Leclerc

Découvrir l'article

Environnement

24 – 25 juin 2023 : Journées nationales des Sauveteurs en Mer

Découvrir l'article

DOUARNENEZ, Environnement

Saveteerien-vor an SNSM . 4 munud e Breizh

Découvrir l'article

ST-MALO

Le nouveau canot des Sauveteurs en Mer de Saint-Malo a été mis à l’eau

Découvrir l'article

PARTICIPEZ AU COMBAT POUR LA RÉINFORMATION !

Faites un don et soutenez la diversité journalistique.

Nous utilisons des cookies pour vous garantir la meilleure expérience sur Breizh Info. Si vous continuez à utiliser le site, nous supposerons que vous êtes d'accord.

Clicky