Rechercher
Fermer ce champ de recherche.

A Rennes, la rue Le Bastard doit-elle repenser son plafond de couleurs en relation avec les Indes ?

Dans le capitale bretonne, la rue Le Bastard porte le nom de l’ancien maire et sénateur, Edgar Le Bastard. Devenu un industriel important de la ville, Edgar Le Bastard (1836-1892) a été président de la Chambre de Commerce de Rennes. A cette même époque, l’industrie du cuir et des maîtres-tanneurs très prospère dans les Indes a connu un âge d’or à Rennes. Au cours de ses mandats, il a considérablement travaillé au développement de l’enseignement dans la ville, notamment l’université.

Dès 1836, le premier client du cuir est : le cheval. Les équipements équestres se dessinent en collaboration avec une filière de cuir de pointe entre style affûté et matières techniques. Acquis à la filière équine, Edgar Le Bastard a été le maire bâtisseur de l’hippodrome de Rennes, devenu le parc des Gayeulles, offrant encore aujourd’hui un « spectacle magnifique » du règne animal avec ses paons, biches, cerfs et autres animaux sauvages.

Le génie de l’artisanat du cuir est d’offrir confort et liberté de mouvement au cheval et son cavalier en toutes conditions. Lumières et innovations urbaines pourraient-elle de nouveau célébrer les talents d’innovation de cet Hermès rennais entre ville et nature ?

Depuis 2021, une statue de cheval orne le parvis de la gare de Rennes. En référence à la mythologie bretonne, son créateur, Jean-Marie Appriou, artiste brestois, l’a appelée Morvarc’h, le nom du cheval du roi Gradlon. Reflet de la mobilité, d’une puissance fantastique et poétique, cette sculpture équestre monumentale est représentée avec deux têtes.

Fruit d’une réflexion bicéphale, « Lumière, Lumières » était le thème du pavillon France à l’occasion de l’Exposition universelle de Dubaï, ancien protectorat britannique sur la route des Indes qui compte encore aujourd’hui une communauté indienne et pakistanaise qui dépasse très largement les 45% de la population expatriée dans les Emirats.

En écho à cette double référence aux innovations techniques et philosophiques, le slogan du Pavillon France « L’inspiration à la vitesse de la lumière » reflétait son ambition et son programme : en un temps record, entraîner les visiteurs le long d’un parcours qui mette en lumière des innovations et des créations françaises uniques et audacieuses. A cette occasion, l’exposition permanente du Pavillon France à Dubaï : redéfinir le progrès disposait d’une pièce maîtresse constituant l’un des projets les plus emblématiques du Siècle des Lumières, l’Encyclopédie de Diderot et d’Alembert, ou Dictionnaire raisonné des sciences, des arts et des métiers. Ce livre phare a représenté un effort de rassemblement et d’organisation des connaissances, mouvement largement célébré comme un symbole de la créativité que le député rennais Isaac Le Chapelier et son homologue d’Aix-en-Provence, le comte de Mirabeau (la « Torche de Provence ») ont voulu sauvegarder et mettre en lumière dans la loi du 19 juillet 1793 relative à la propriété intellectuelle.

Un espace artistique immersif dans la rue Le Bastard

En Inde, le festival de Diwali celèbre la victoire de la lumière. Alors pourquoi la rue commerçante Le Bastard ne célébrerait pas un plafond de couleurs en harmonie avec les Indes et les nouvelles technologies, à l’image du pôle de réalité virtuelle de la technopole de Laval ou encore de la scène artistique et culturelle de Dubaï qui ne cesse de croître avec le lancement de l’Infinity des Lumières ? Réparti sur un espace inédit, ce lieu immersif ramène les plus grandes œuvres contemporaines à la vie via des projecteurs, hauts-parleurs et images numériques HD. Aussi, cette expérience immersive transporte ses visiteurs dans un univers où ils peuvent pleinement profiter d’œuvres d’art en mouvement. L’une des dernières expositions en date, Raise Vibration, était un voyage immersif autour des œuvres de Gaudi, Kandinsky et Klee grâce à une expérience multi-sensorielle utilisant l’imagerie numérique et des audios spéciaux pour captiver tous les sens.

Rennes a bel et bien une histoire avec les Indes Occidentales et les Indes Orientales à redécouvrir. Tant de personnages légendaires sont passés aux oubliettes, à commencer par La Motte Picquet dont peu de rennais sont capables de situer son passé dans le centre historique. Il existe pourtant une station de métro : La Motte Picquet à Paris au pied de la tour Eiffel.

A l’heure de la redécouverte du pavillon des Indes de Saint-Malo, la capitale bretonne gagnerait à redonner une nouvelle dimension à son plafond de couleurs, en célébrant doublement la capital de créativité des Indes et le capital de liberté associé au patrimoine et aux arts équestres. En somme, avec de nouveaux éclats de lumières, le plafond de couleurs rennais inviterait à prendre soin de chacun, dans tous les moments de fragilité de la vie ; à l’image du programme Empreintes sur le monde en soutien à l’institut Equiphoria qui s’appuie sur le mouvement du cheval pour soigner des personnes en situation de handicap. Alors, à quand Rennes se remet en selle ?

Kevin LOGNONÉ 

Crédit photos :  DR
[cc] Breizh-info.com, 2023, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

Cet article vous a plu, intrigué, ou révolté ?

PARTAGEZ L'ARTICLE POUR SOUTENIR BREIZH INFO

Les commentaires sont fermés.

ARTICLES EN LIEN OU SIMILAIRES

Immigration, Local, RENNES, Sociétal, Société

A Rennes et Bain-de-Bretagne, des “déambulations” pour casser les “clichés sur l’immigration”

Découvrir l'article

RENNES

Rennes. Andy Kouadio et Liliane Diniz Duarte condamnés à 30 ans de réclusion pour torture et meurtre

Découvrir l'article

MORLAIX, NANTES, RENNES

Nantes, Rennes, Morlaix : l’extrême-gauche met le désordre après le premier tour des législatives

Découvrir l'article

Immigration, Local, RENNES, Sociétal, Société

A Rennes, une association pro-clandestins veut “sauver la peau des étranger-e-s et des assos qui les soutiennent” si le RN arrive au pouvoir

Découvrir l'article

DINARD, RENNES

Un trafiquant de drogue notoire arrêté à Dinard

Découvrir l'article

Politique

Elections législatives 2024. Les débats dans les circonscriptions de Lorient Groix, Rennes Cesson, et Quimperlé

Découvrir l'article

RENNES

Rennes : Un homme entre la vie et la mort après avoir été agressé, deux adolescents roumains arrêtés

Découvrir l'article

BREST, RENNES

A Rennes, une élue municipale de Brest agressée par un migrant Afghan

Découvrir l'article

RENNES

Guerre des gangs à Rennes : un homme blessé par balle lors d’un probable règlement de comptes

Découvrir l'article

RENNES

Breton et Gallo, langues étrangères…que dit la Ville de Rennes concernant son engagement en faveur des langues et du plurilinguisme ?

Découvrir l'article

PARTICIPEZ AU COMBAT POUR LA RÉINFORMATION !

Faites un don et soutenez la diversité journalistique.

Nous utilisons des cookies pour vous garantir la meilleure expérience sur Breizh Info. Si vous continuez à utiliser le site, nous supposerons que vous êtes d'accord.

Clicky