Rechercher
Fermer ce champ de recherche.

France, pays du Tiers-Monde. Presque un Français (49,5%) sur deux estime ne pas vivre décemment

La France se tiers mondise de jour en jour. On le constate dans les secteurs de la Santé, de la Sécurité, mais aussi dans la vie quotidienne des français.  Yomoni, (épargne en ligne) , a mené l’enquête auprès de 2 083 personnes afin de s’intéresser aux Français et à la précarité.

Même si l’inflation en août a enregistré une légère baisse par rapport au mois de juillet, les Français ont un sentiment bien différent concernant son impact sur leur pouvoir d’achat depuis la rentrée de septembre. En effet, ce sont les célibataires sans enfant à charge qui déclarent être les plus impactés à 77 %. Dans le détail, plus de 32 % subissent un impact majeur de l’inflation sur leur pouvoir d’achat, 27 % un impact moyen et 18 % très faible.

Les Français en couple avec des enfants semblent mieux gérer l’inflation et leur pouvoir d’achat, même si 73 % ressentent un impact certain : 28 % majeur, 31 % moyen et 14 % très faible. Majoritairement, tous sont impactés.

L’inflation actuelle a-t-elle un fort impact sur votre pouvoir d’achat ?
Réponses Célibataire sans enfant Célibataire avec enfant(s) Marié(e), en couple, pacsé(e) sans enfant Marié(e), en couple, pacsé(e) avec enfant(s)
Oui, un impact majeur 32 % 29 % 31 % 28 %
Oui, un impact moyen 27 % 36 % 30 % 31 %
Oui, un impact, mais très faible 18 % 11 % 13 % 14 %
Non, aucun impact 12 % 14 % 22 % 21 %
Je ne sais pas 11 % 10 % 4 % 6 %

Des problèmes d’argent quotidiens ? 

À cause de l’inflation, les célibataires avec ou sans enfant et les familles parentales révèlent majoritairement avoir des difficultés financières tous les jours ! Quant aux couples sans enfant, ils avouent majoritairement avoir des difficultés de façon aléatoire.

À cause de l’inflation, faites-vous face à des difficultés financières ?
Réponses Célibataire sans enfant Célibataire avec enfant(s) Marié(e), en couple, pacsé(e) sans enfant Marié(e), en couple, pacsé(e) avec enfant(s)
Oui, quotidiennement 41 % 39 % 33 % 37 %
Oui, mais de façon aléatoire 32 % 37 % 36 % 35 %
Non, pas du tout 27 % 24 % 31 % 28 %

La vie des Français est-elle décente ? 

À la question « Estimez-vous vivre décemment ? », presque un Français (49,5%) sur deux répond « non » !

Dans le détail, 51% des célibataires sans enfants estiment ne pas vivre décemment. 34% d’entre eux seulement déclarent vivre de façon décente. 54 % des célibataires avec enfant(s) trouvent leurs conditions de vie indécentes, quand seulement 33% d’entre eux déclarent vivre décemment.

Les couples sans enfant sont 48 % à estimer ne pas vivre décemment.

Quant aux couples avec enfant(s) : ils sont 45 % à estimer ne pas vivre décemment ; 14 % pensent vivre totalement de façon décente, 31 % relativement.

Estimez-vous vivre décemment ?
Réponses Célibataire sans enfant Célibataire avec enfant(s) Marié(e), en couple, pacsé(e) sans enfant Marié(e), en couple, pacsé(e) avec enfant(s)
Oui absolument 10 % 16 % 25 % 14 %
Oui relativement 24 % 17 % 22 % 31 %
Non, pas du tout 51 % 54 % 48 % 45 %
Je ne sais pas 15 %   13 % 5 % 10 %

Restrictions totales ?

Globalement, 89 % des Français déclarent être obligés de se restreindre dans leurs achats : 49 % le font systématiquement et 40 % relativement. Ce sont les personnes seules qui se serrent le plus la ceinture à 58 %, devant les célibataires avec enfant(s) à 54 % et les familles à 52 %. Les couples sans enfant semblent moins impactés sur leurs dépenses : 29% d’entre eux ne se restreignent pas du tout.

Êtes-vous obligé(e) de vous restreindre dans vos achats ?
Réponses Célibataire sans enfant Célibataire avec enfant(s) Marié(e), en couple, pacsé(e) sans enfant Marié(e), en couple, pacsé(e) avec enfant(s)
Oui absolument 58 % 54 % 31 % 52 %
Oui relativement 38 % 39 % 40 % 45 %
Non, pas du tout 4 % 7 % 29 % 3 %

Un avenir morose ?

Tous profils confondus, plus de 59 % des Français ont peur que leur situation se dégrade encore davantage. Seulement 11 % des Français sont confiants et attendent une amélioration. Enfin, 25 % espèrent juste que les choses restent stables et 4 % sont dans l’expectative.

Ce sont les personnes seules qui semblent les plus pessimistes avec 66 % de représentativité, loin devant les familles à 58 %, les célibataires avec enfant(s) à 57 % et les couples sans enfant à 55 %.

Selon vous, votre situation actuelle va :
Réponses Célibataire sans enfant Célibataire avec enfant(s) Marié(e), en couple, pacsé(e) sans enfant Marié(e), en couple, pacsé(e) avec enfant(s)
Se dégrader encore davantage, j’en ai peur ! 66 % 57 % 55 % 58 %
Se stabiliser, j’espère 21 % 28 % 25 % 27 %
Va s’améliorer, je suis confiant(e) 6 % 11 % 18 % 10 %
Je ne sais pas 7 % 4 % 2 % 5 %

*Méthodologie : Enquête réalisée auprès d’un échantillon représentatif de 2 083 personnes résidant en France, âgées de 1 ans et plus. Sondage effectué en ligne à partir du panel de répondants BuzzPress (27 000 personnes en France). Entre le 15 et 20 septembre 2023, un sondage électronique a été envoyé par email et publié en ligne sur les réseaux sociaux (Facebook et LinkedIn). Les réponses ont ensuite été compilées et pondérées en fonction de quotas préétablis visant à assurer la représentativité de l’échantillon et afin d’obtenir une représentativité de la population visée. Toutes les pondérations s’appuient sur des données administratives et sur les données collectées par l’INSEE.

Crédit photo : DR
[cc] Breizh-info.com, 2023, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

Cet article vous a plu, intrigué, ou révolté ?

PARTAGEZ L'ARTICLE POUR SOUTENIR BREIZH INFO

4 réponses à “France, pays du Tiers-Monde. Presque un Français (49,5%) sur deux estime ne pas vivre décemment”

  1. Gilbert BALSAMO dit :

    Impacter n’est pas un verbe français

  2. patphil dit :

    c’est une bénédiction pour que les gens ne deviennent pas obèses , donc plus de problèmes de santé, c’est y pas beau ?

  3. Aeligwenn dit :

    Les panels ne sont pas représentatifs, à mon avis, les chiffres sont plus conséquents. En voyant autour de moi, le nombre de personnes qui se plaignent de cette inflation, tout confondu.

  4. Nemo dit :

    Le sondage est l’art de traduire en chiffres ce que l’on veut faire dire à la réalité en triant les sondés selon des critères sociaux, géographiques, ethniques, économiques …..et autres .
    Quand de plus on lit ça :”Toutes les pondérations s’appuient sur des données administratives et sur les données collectées par l’INSEE.”et qu’on connait le degrés de fiabilité de l’INSEE , on a tout compris .

ARTICLES EN LIEN OU SIMILAIRES

Politique

Elections européennes 2024. Comprendre le vote des Français

Découvrir l'article

Sociétal

68% des Français favorables à l’arrêt des subventions aux associations d’aide aux migrants entrés illégalement sur le territoire

Découvrir l'article

Economie

78 % des Français avouent être énormément préoccupés par la « taxation sur les rentes », le nouveau racket imaginé par l’Etat

Découvrir l'article

Economie, GUINGAMP, Paimpol

Guingamp-Paimpol Agglo va consacrer plus de 20% de son budget « Projets » et de vos impôts à une aire d’accueil pour les Gens du Voyage et pour une salle de conférences

Découvrir l'article

Culture, Culture & Patrimoine

Aya Nakamura pour l’ouverture des Français ? Vincent Lapierre pose la question aux Français

Découvrir l'article

A La Une, Economie

1,928 milliard d’euros : le Budget de la Région Bretagne pour l’année 2024

Découvrir l'article

Sélection de la rédaction, Sociétal

Sondage explosif : 65% des Français favorables à la suppression du droit du sol sur tout le territoire

Découvrir l'article

A La Une, Sociétal

Quelle est la société idéale pour demain, selon les Français ? Eléments de réponse après un sondage de la Fondation Jean Jaurès

Découvrir l'article

Tribune libre

La gouvernance par l’hystérie (Israël, Karabagh, Abaya, Ukraine, Covid, Charlie, etc…)

Découvrir l'article

Social, Sociétal

Précarité. Les Français sont-ils pauvres ? Micro-trottoir

Découvrir l'article

PARTICIPEZ AU COMBAT POUR LA RÉINFORMATION !

Faites un don et soutenez la diversité journalistique.

Nous utilisons des cookies pour vous garantir la meilleure expérience sur Breizh Info. Si vous continuez à utiliser le site, nous supposerons que vous êtes d'accord.

Clicky