Rechercher
Fermer ce champ de recherche.

CFE-CGC Action et Démocratie. Un syndicat enseignant alerte sur les dérives de l’éducation sexuelle à l’école primaire

Pour le plaisir une fille suce le pénis du garçon”, “Le garçon suce le vagin de la fille et peut avaler quelque chose”, “Pour le plaisir la fille peut caresser délicatement les testicules du garçon”, “On peut faire le sexe dans les fesses”, “On peut changer de sexe”…Voilà ce qu’auraient entendu des élèves de Cm2 d’une école de Haute-Garonne, à l’occasion d’ une leçon d’éducation sexuelle mise en place conformément aux directives de l’Education nationale.

Les propos sont rapportés dans un article paru sur le site de GFE-CGC Action et Démocratie, un petit syndicat enseignant “conservateur” (selon les normes Education nationale). L’article précise la position de l’organisation sur ce sujet sensible : il ne critique pas le principe d’une information adaptée, mais plutôt les dérives rencontrées sur le terrain. Action et démocratie vise en particulier les initiatives pédagogiques spontanées de tel “adulte qui veut s’immiscer dans la construction de la vie sexuelle de l’enfant”.

Le syndicat met également en cause l’institution pour son manque de pilotage : “de nombreux termes des circulaires officielles recouvrent des significations et réalités différentes au gré de la sensibilité de chaque intervenant”, d’où des possibilités d’interprétation malhonnête. Plus grave : les documents pédagogiques fournis par Eduscol et les sites recommandés par l’Education nationale comme “onsexprime” sont imprégnés de théorie du genre et de découverte du plaisir sexuel à un âge très précoce : dès la naissance, conformément aux recommandations du savant fou Alfred Kinsey !

Face à ces “outils à la limite de la pornographie”, Action et démocratie appelle à la vigilance et à la prudence, avec pour boussole le seul souci de la protection de l’enfant : “L’informer pour le protéger est primordial mais à condition de respecter sa maturité, sa pudeur, sa sensibilité. Il s’agit de répondre à ses questionnements de façon individuelle sans les devancer. On ne peut pas traiter ce qui relève de l’intime en public. Il est important d’apprendre à l’enfant à respecter des minorités sans en faire une norme. L’adulte n’a pas à faire intrusion dans la vie d’un enfant avec sa sexualité d’adulte. Il serait pervers de banaliser la sexualité que peut découvrir l’enfant petit à petit en lui imposant celle déjà vécue par des adultes.”

Le syndicat d’extrême-gauche SUD dénonce le lanceur l’alerte au ministre

Ces inquiétudes de bon père ou de bonne mère de famille ont aussitôt fait bondir le syndicat SUD, beaucoup plus influent dans l’Education nationale.

Entre deux communiqués ampoulés saluant les “opérations d’envergure” menées par la “Résistance palestinienne“, l’organisation multisubventionnée a pondu un tract contre le syndicat concurrent :en relayant cette campagne nauséabonde sur nos boîtes professionnelles comme l’a fait Action & Démocratie “, celui-ci agirait comme un sous-marin d’Eric Zemmour ! Autant dire du diable en personne, pour les antisionistes de salle des profs…

En plus du tract, SUD se vante d’avoir fait parvenir un courrier de dénonciation en bonne et due forme au ministère de l’Education. Or ce dernier a déjà eu en mai 2023 la main lourde contre René Chiche, le vice-président d’Action et Démocratie, en raison de ses interventions médiatiques jugées trop véhémentes. C’était la première fois depuis longtemps qu’un syndicaliste était mis à pied pour “manquement au devoir de réserve”.

Les deux syndicats sont aux antipodes idéologiques. Dans leur tract, les poucaves de SUD mettent en avant non la protection de l’écolier, mais son émancipation par rapport aux limites imposées par sa famille, au nom de son épanouissement personnel, débarrassé de rapports oppressifs et de normes étouffantes“. Une reprise de l’argumentation libertaire des années 70, qui, à l’époque, avait couvert les pires dérives criminelles contre l’enfance.

Pas sûr qu’à Gaza, les militants du Hamas soient sur la même ligne éducative que leurs petits camarades de SUD…

A.T.

Crédit photo : DR (photo d’illustration)
[cc] Breizh-info.com, 2023, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

Cet article vous a plu, intrigué, ou révolté ?

PARTAGEZ L'ARTICLE POUR SOUTENIR BREIZH INFO

7 réponses à “CFE-CGC Action et Démocratie. Un syndicat enseignant alerte sur les dérives de l’éducation sexuelle à l’école primaire”

  1. alienor dit :

    et Pascal Proud a nié……

  2. MICHEL BAIN dit :

    Bonjour,
    Mr Attal, ministre de l’Education Nationale s’est attaqué avec vigueur au harcèlement en milieu scolaire mais il est dans la continuité de son prédécesseur sur l’enseignement du Genre à l’école et sur “l’éducation sexuelle” dès le plus jeune âge. Non seulement, il est interdit d’interdire mais on invite les plus jeunes à pratiquer des actes sexuels divers et variés considérés comme normaux, violant leur innocence, détruisant le lien entre l”amour et le sexe, à terme, faisant des jeunes générations des adeptes du “cul” et du porno, incapables de dominer leurs pulsions, de s’engager dans des relations amoureuses pérennes et de fonder des familles solides assurant le renouvellement des générations. Une honte! Nos petits méritent mieux que cela.
    Hots de l’école, les intervenants LGBTQR+, la théorie du Genre! Les livres d’éducation sexuelle à la poubelle! Revenons à l’ancienne dénomination du ministère de l’EN, datant de Jules Ferry: Instruction Publique. La République dévoyée n’a pas à faire l’éducation de nos enfants.
    Vive la France

  3. gaudete dit :

    La pourriture à tous les étages avec ce gouvernement de décérébrés et d’invertis. L’éducation sexuelle aux parents . L’instruction à l’école. Et tous ces invertis n’ont rien à faire à l’école. Si leur fondement les démange qu’ils aillent se faire soigner

  4. Occidentale dit :

    L’enfance vulnérée pour être préparée et sacrifiée aux mauvais plaisirs de la pédo-criminalité qui a toujours été protégée par la gauche.
    Dans cette république socialop-maçonnique qui promeut le mal dans une ambiance mortifère,
    la gauche dans toute son infamie atavique réussit à revenir avec toutes ses bassesses en ratissant les minorités hyper sexualisées pour une charge abjecte manipulant l’enfant pour inférioriser l’Homme dans sa dignité.
    RECONQUÊTE !

  5. domper catalan français dit :

    Ces organisations ultra gauchistes distillent leur venin à des publics sans défense et sont des terroristes de la pensée et du comportement.

  6. patphil dit :

    fichez la paix aux enfants!

  7. Philibert dit :

    Rien d’étonnant lorsqu’on a un ministre ouvertement homo adoubé par un chef de l’état qui ne l’est très probablement pas moins, et qui, en tous cas, rappelle que la GPA est interdite en France et qui se démène en catimini pour la valider à l’échelon européen.

ARTICLES EN LIEN OU SIMILAIRES

Culture & Patrimoine, Ensauvagement, Patrimoine, Société

Occitanie : suspicion d’incendie volontaire dans une église de Haute-Garonne

Découvrir l'article

PARTICIPEZ AU COMBAT POUR LA RÉINFORMATION !

Faites un don et soutenez la diversité journalistique.

Nous utilisons des cookies pour vous garantir la meilleure expérience sur Breizh Info. Si vous continuez à utiliser le site, nous supposerons que vous êtes d'accord.

Clicky