Devenir partenaire
Rechercher
Fermer ce champ de recherche.

Drogue, violence, tensions : reportage sur le naufrage de Rennes [Vidéo]

Drogue, violence, tensions : Rennes, comme beaucoup de villes de France, sombre progressivement. Un reportage du Média pour Tous à découvrir ci-dessous :

Crédit photo : capture YouTube (photo d’illustration)
[cc] Breizh-info.com, 2023, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

Cet article vous a plu, intrigué, ou révolté ?

PARTAGEZ L'ARTICLE POUR SOUTENIR BREIZH INFO

11 réponses à “Drogue, violence, tensions : reportage sur le naufrage de Rennes [Vidéo]”

  1. Efage dit :

    Inutile de gesticuler, après plus de 40 ans de socialisme, sous la houlette de la petite bourgeoisie locale ….. le résultat est à l’image de cette idéologie nauséabonde.

  2. louis dit :

    grande competition entre nantes et rennes (dont la population a été assez conne pour voter a gauche toute a plusieurs reprises ) pour savoir laquelle sera sur le podium médaille d’or de la pauvreté et de la délinquence

  3. Le Celte dit :

    J’ai vécu à Rennes il y a 32 ans s’était bien, mais depuis que les politiciens ont laissé faire l’envahissement migratoire s’est devenu dangereux de circuler.
    Prenez la place des Lys avant s’était côté maintenant entre les antifas et les punk à chien et le trafic de drogue.

    • kaélig dit :

      Je confirme le diagnostic du copain brestois Le Celte (mon père était brestois)…
      Demeurant à Rennes de 1968 à 1978, je m’y emm…dais tant la ville était calme de jour comme de nuit…même la “Rue de la Soif”, la Place des Lys y compris le night-Club de la Prison St Michel.

  4. Franck dit :

    Courageux de faire le métier que les journalistes du mainstream pratiquent assis sur un fauteuil confortable derrière un bureau nous décrivant un monde de Bisounours.

  5. emile 2 dit :

    moi ces histoires de drogue me révulsent ; peut être y aurait il beaucoup moins de trafic si on pénalisait lourdement les consommateurs de ces saloperies ; au lieu de ça on fait des salles de shoot …. ah , j’oublie les sacro saintes libertés individuelles … on empêche quelqu’un de sauter d’un pont , mais pas un drogué à s’administrer un poison …mais bon , ça risque pas d’arriver dans un pays où on vous oblige presque à vous faire piquouzer avec un truc qui ordonne à votre corps de fabriquer le poison spike …

  6. Franck dit :

    Je pense que ceux qui croient que cette situation va se résoudre par des plalabres et des financements se trompent. Ces gens nous croient redevables pour notre passé colonialiste, ils se servent de notre démocratie pour nous combattre. Il faut arrêtrer de se prosterner avec des humbles excuses pour un passé qui est révolu et dont nous sommes absous. Quand nous sommes partis des colonies nous y avons laissé des industries, des routes, des ponts, des hôpitaux, etc… ça ils l’ont oublié, ils veulent nous faire subir ce que nos anciens leur ont fait subir sauf qu’après leur départ il ne restera que ruines et désolation, qu’ils se débrouillent avec leurs gouvernements corrompus qui exploitent les richesses de leur pays à leur seul profit. Il va falloir se réveiller et prendre les mesures en coséquence. Ça demandera du sang et des larmes mais il en va de notre civilisation.

  7. CLEMENT dit :

    A VOIR ABSOLUMENT !

  8. patphil dit :

    j’adore ces micro-trottoirs si révélateurs de la vraie vie

Ce sujet vous intéresse ?

Créez un compte ou connectez-vous sur Breizh Info et sélectionnez vos catégories favorites pour ne pas rater l'information qui VOUS intéresse.

Publicité

Soutenez Breizh-info

LES DERNIERS ARTICLES

A La Une, Agriculture, Politique

Agriculture. La FNSEA possède un patron en or

International, Sociétal, Société

Afrique du Sud : un étudiant blanc sanctionné pour “outrage aux LGBT”

excès

Santé

Obésité : 46% des Français estiment que les pouvoirs publics n’en font pas assez

semaine de quatre jours

Economie, International, Social, Sociétal

Travail. Au Royaume-Uni, la semaine de quatre jours est un succès

Sociétal

Fermetures de comptes de dissidents politiques : les occitanistes aussi ?

ARTICLES EN LIEN OU SIMILAIRES

PARTICIPEZ AU COMBAT POUR LA RÉINFORMATION !

Faites un don et soutenez la diversité journalistique.

Nous utilisons des cookies pour vous garantir la meilleure expérience sur Breizh Info. Si vous continuez à utiliser le site, nous supposerons que vous êtes d'accord.

Ne ratez pas notre prochaine enquête sans filtre sur un sujet tabou !

Inscrivez-vous dès maintenant à notre newsletter confidentielle.

🔍 Recevez nos analyses pointues et nos scoops exclusifs directement dans votre boîte mail. 🔍