Rechercher
Fermer ce champ de recherche.

Emploi. Jeunes diplômés : quelles rémunérations pour quels diplômes ?

Avec un taux d’inflation qui devrait atteindre 5,8 % en France en 2023 selon les chiffres de l’Insee (Institut national de la statistique et des études économiques), les entreprises ont dû adapter leurs grilles de rémunération pour tous les profils, y compris les jeunes diplômés dont les prétentions salariales sont en hausse.

Jeunes diplômés : des salaires en hausse en 2023

C’est sur ce sujet de la rémunération des jeunes diplômés que s’est penchée une enquête réalisée par la société WTW France au printemps dernier. Reposant sur une base de données d’environ 12 300 salariés ayant moins de 2 ans d’expérience et disposant d’un Bac +2 à Bac +5, l’étude a porté au total sur un panel de 63 entreprises situées dans l’Hexagone. Quant aux diplômes Bac +2 à Bac +5 pris en compte, il pouvait s’agir de ceux délivrés par des écoles d’ingénieurs ou de commerce, des universités ou encore des formations spécifiques.

Premier point à retenir de cette publication, le salaire annuel brut médian d’un jeune diplômé profil Bac +5 s’élève en France à 42 000 euros en 2023, en hausse de 7 % par rapport à 2022. Un jeune diplômé d’une école d’ingénieurs prestigieuse, dite de 1er rang, pourra quant à lui prétendre à un salaire annuel médian de 43 500 euros pour sa première année.

Autre élément notable, les entreprises françaises montrent une nouvelle fois leur attachement à la renommée des écoles de formation dès l’embauche, avec une différence de 5 000 euros par an entre un jeune diplômé issu d’une école de commerce de 1er rang (43 000 euros) ou de 3e rang (38 000 euros), soit 13 % d’écart.

Concernant les formations et filières spécifiques, le salaire annuel de base à l’embauche est de 40 500 euros tandis que pour les jeunes diplômés ayant suivi un cursus universitaire, il s’établit à 38 000 euros.

Jeunes diplômés

source : étude WTW

Des grilles de rémunérations prévues prioritairement pour les stagiaires

Si 75 % des entreprises disposent d’une grille de rémunération dédiée aux stagiaires, ce chiffre tombe à 57 % pour les alternants et à 52 % pour les jeunes diplômés.

La gratification des stagiaires en 2023 est bien supérieure au minimum légal pour tous les niveaux diplômés. Une distinction par écoles cibles est appliquée par certaines entreprises (31 % du panel), avec des variations de +14 % par rapport à la médiane toutes formations confondues pour le niveau Bac +2 / Bac +3 et de +23 % pour les niveaux Bac +4 à Bac +6.

La gratification des alternants en apprentissage est également supérieure au minimum légal, avec cependant moins de distinction par écoles cibles.

Jeunes diplômés

Salaire Annuel de Base par niveau de diplôme(s). Source : étude WTW

 Quelles stratégies des entreprises pour retenir les jeunes diplômés ?

Le salaire reste un levier important d’attractivité et de rétention et 59 % des entreprises ont revu en 2023 ou envisagent de revoir à la hausse leurs grilles de rémunération à l’embauche pour les jeunes diplômés. Il n’est cependant pas le seul levier.

Pour retenir les jeunes diplômés, 85 % des entreprises ont ainsi déployé une stratégie de développement en interne (formation, mobilité), 77 % ont mis en place un modèle hybride (présentiel/télétravail) dans le cadre d’une politique de flexibilité et 62 % ont développé une stratégie d’onboarding.

En clair, dans un contexte de versatilité des jeunes talents, la rémunération attractive seule ne suffit plus à les retenir, d’autant que la hausse des prétentions salariales n’est qu’une réponse à celle du coût de la vie. Les entreprises doivent donc redoubler d’efforts pour répondre aux attentes de leurs salariés en termes de flexibilité, d’évolution de carrière et de quête de sens.

Crédit photo : Pexels.com (CC/Karolina Grabowska) (photo d’illustration)
[cc] Breizh-info.com, 2023, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

Cet article vous a plu, intrigué, ou révolté ?

PARTAGEZ L'ARTICLE POUR SOUTENIR BREIZH INFO

3 réponses à “Emploi. Jeunes diplômés : quelles rémunérations pour quels diplômes ?”

  1. CHELMI dit :

    La France importe du bac moins douze zt exporte ses BAC + 12….. => pénurie de cadres qualifiés!

  2. Étant un jeune diplômé, je ne peux que constater que les qualifications et les acquis évoluent rapidement, très rapidement même, et ce dans plus de secteurs qu’on ne le pense. C’est pourquoi il est très important d’aller à la pêche aux infos, de chercher de vraies informations qui peuvent vous démarquer des autres et faire une réelle différence dans votre vie.

    Ne vous reposez surtout pas sur vos lauriers, c’est l’erreur de trop nombreuses personnes en ce moment, qui finissent par le regretter. Être autodidacte, il n’y a rien de plus précieux que cela dans le monde du travail actuel.

ARTICLES EN LIEN OU SIMILAIRES

Economie, International, Social, Sociétal

Inflation et pouvoir d’achat : les Européens ont gardé le moral

Découvrir l'article

Economie

Emploi. 71 % des femmes et 65 % des hommes ne pensent pas être rémunérés à leur juste valeur en 2024

Découvrir l'article

Economie, Sociétal

Dépenses de Noël : de nombreux Français vont réduire la voilure

Découvrir l'article

Economie

Les personnes seules subissent plus l’inflation sur leur pouvoir d’achat que les autres

Découvrir l'article

Immobilier, NANTES, RENNES, VANNES

Immobilier. Un ralentissement du marché dans les 5 départements bretons

Découvrir l'article

Environnement, Sociétal

Energie, inflation : les détonateurs de la révolte populaire ? Avec Philippe Herlin

Découvrir l'article

International

Hongrie. Le plan en 14 points pour lutter contre l’inflation porte-t-il ses fruits ?

Découvrir l'article

Economie, Social

Inflation. Quels sont les produits les plus touchés par la hausse des prix sur un an ?

Découvrir l'article

Immobilier, Sociétal

Immobilier. Entre inflation et hausse des taux, des ventes en baisse sensible

Découvrir l'article

Social

Vers une augmentation moyenne de 3,9% pour les salaires en France en 2024 ?

Découvrir l'article

PARTICIPEZ AU COMBAT POUR LA RÉINFORMATION !

Faites un don et soutenez la diversité journalistique.

Nous utilisons des cookies pour vous garantir la meilleure expérience sur Breizh Info. Si vous continuez à utiliser le site, nous supposerons que vous êtes d'accord.

Ne ratez pas notre prochaine enquête sans filtre sur un sujet tabou !

Inscrivez-vous dès maintenant à notre newsletter confidentielle.

🔍 Recevez nos analyses pointues et nos scoops exclusifs directement dans votre boîte mail. 🔍