Rechercher
Fermer ce champ de recherche.

Palestine, Israël. 24 % des musulmans français de 15-24 ans soutiennent le Hamas

Alors que des affrontements de haute intensité ont actuellement lieu dans la bande de Gaza depuis les attaques du Hamas du 7 octobre, les polémiques politiques autour du conflit, ainsi que des manifestations et soutiens pro-Palestine ou pro-Israël se sont multipliés. Mais quels regards les musulmans de France portent-ils vraiment sur Israël et le Hamas ? Et plus généralement sur les conséquences de ce conflit israélo-palestinien ?

L’Ifop, en constituant un échantillon représentatif de 1000 musulmans français, est parti sonder cette catégorie de la population, concernant leurs opinions sur le conflit actuel. Cette enquête montre notamment que 24% des jeunes sondés soutiennent le Hamas, et plus globalement 19% des musulmans de France, c’est à dire entre 1 et 2 millions de personnes selon les estimations du nombre de musulmans en France.

Nous vous proposons d’en lire la synthèse de l’IFOP, mais surtout de vous faire vous mêmes votre avis sur ce sondage, en le téléchargeant intégralement ici

LES CHIFFRES CLÉS DE L’ENQUETE

1 – Seule une minorité des Français musulmans exprime de la sympathie pour le mouvement islamiste du Hamas (19 %, contre 3 % en moyenne du côté des Français) mais leur proportion n’en reste pas moins significative dans les rangs des musulmans les plus jeunes (24 % auprès des 15-24 ans) et les plus religieux (28 % chez les musulmans se rendant à la mosquée au moins une fois par semaine).

2 – La majorité des musulmans français juge négativement les actions du Hamas commises le 7 octobre en territoire israélien (55%) mais ils sont beaucoup plus nombreux que le reste des Français à y voir « des actions de résistance contre la colonisation » : 45%, soit quatre fois plus que dans l’ensemble de la population française (10%). Les musulmans les plus nombreux à rejeter les qualificatifs de « terroristes » ou « d’actes de guerre » pour qualifier ces attaques se retrouvent dans les rangs des plus jeunes (50 % des 15-24 ans), des électeurs de Jean-Luc Mélenchon (50 %) et de ceux se rendant à la mosquée au moins une fois par semaine (51 %).

3 – Autre différence avec l’ensemble des Français sur la manière de qualifier les évènements : près des deux tiers des musulmans (62%) jugent appropriée l’expression de « nettoyage ethnique » pour qualifier les opérations actuelles des Israéliens en Cisjordanie, contre à peine 38 % chez l’ensemble des Français.

4 – La grande majorité des musulmans français estime que le gouvernement de la France est plutôt du côté d’Israël dans ce conflit (58 %, contre 20 % moyenne chez l’ensemble des Français), à peine 13 % considérant qu’il est neutre et 17 % qu’il est plutôt du côté des Palestiniens. Là aussi, les musulmans les plus critiques sur le côté pro-israélien du gouvernement français se retrouvent dans les rangs des électeurs de Jean-Luc Mélenchon (75%).

5 – De même, près des deux tiers des musulmans français (67%) estiment que le traitement médiatique du conflit est actuellement plutôt favorable Israël, contre à peine 22 % qui estiment qu’il est objectif et 11 % pro-palestinien.

A – LA PERCEPTION DE L’ATTAQUE DU 7 OCTOBRE ET SES CONSÉQUENCES MILITAIRES

1- Seule une minorité des Français musulmans expriment de la sympathie pour le Hamas (19 %, contre 3 % en moyenne du côté des Français) mais leur proportion n’en reste pas moins significative dans les rangs des musulmans les plus jeunes (ex : 24 % des 15-24 ans) et les plus religieux (ex : 28 % chez les musulmans se rendant à la mosquée au moins une fois par semaine).

Malgré sa perte d’influence, les Français musulmans expriment majoritairement de la sympathie pour l’autorité palestinienne (59% contre seulement 10% chez l’ensemble des Français), une sympathie d’ailleurs davantage prononcée auprès des plus jeunes (64% chez les moins de 25 ans). Probable conséquence de la violence du conflit à Gaza, notons que seulement 9% des musulmans français déclarent avoir de la sympathie pour Israël, ils sont plus d’un quart (28%) parmi l’ensemble de la population française.

2- La majorité des musulmans français juge négativement les actions du Hamas commises le 7 octobre, en territoire israélien (55%) mais ils sont beaucoup plus nombreux que le reste des Français à y voir « des actions de résistance contre la colonisation » : 45%, soit quatre fois plus que dans l’ensemble de la population française (10%). Les musulmans les plus nombreux à rejeter les qualificatifs de « terroristes » ou « d’actes de guerre » pour qualifier ces attaques se retrouvent dans les rangs des plus jeunes (50 % des 15-24 ans), des électeurs de Jean-Luc Mélenchon (50 %) et de ceux se rendant à la mosquée au moins une fois par semaine (51 %).

3 – Autre différence avec l’ensemble des Français sur la manière de qualifier les évènements : près des deux tiers des musulmans (62%) jugent appropriée l’expression de « nettoyage ethnique » pour qualifier les opérations actuelles de l’armée Israélienne et des colons en Cisjordanie, contre à peine 38 % chez l’ensemble des Français. Cette opinion est partagée par la majorité des musulmans français à travers tout le spectre politique (73% parmi les « très à gauche », ou 51% de ceux/celles de droite).

B – APRÈS LE 7 OCTOBRE : L’IMPACT DU CONFLIT ISRAÉLO-PALESTINIEN EN FRANCE

4 – La grande majorité des musulmans français estime que le gouvernement de la France est plutôt du côté d’Israël dans ce conflit (58 %, contre 20 % moyenne chez l’ensemble des Français), à peine 13 % estimant qu’il est neutre et 17% qu’il est plutôt du côté des Palestiniens. L’étude révèle que les musulmans considérant le plus que l’Exécutif est du côté d’Israël se trouvent dans les rangs des électeurs de Jean-Luc Mélenchon (75%), électorat traditionnellement défiant vis-à-vis des gouvernants.

Cette perception d’un gouvernement « pro-israélien » est d’ailleurs partagée par la majorité des musulmans se classant à gauche du spectre politique (62% « très à gauche », 69% « plutôt à gauche », 53% « plutôt au centre gauche »).

5 – Les deux tiers des musulmans français estiment que le traitement médiatique du conflit est actuellement plutôt favorable à Israël (67% contre 38% pour l’ensemble des Français), une minorité considère que le traitement des médias est plutôt objectif (22% contre 50% dans l’ensemble des Français), les musulmans et autres Français se rassemblent néanmoins sur le fait que le traitement médiatique du conflit n’est pas en faveur de la cause palestinienne : seulement 12% contre 11% auprès de l’ensemble des Français.

Il est intéressant de constater que les musulmans français détenteurs d’un diplôme supérieur au bac considèrent davantage – et nettement – que le traitement médiatique du conflit est en faveur d’Israël (79%, contre 58% pour ceux ayant un diplôme inférieur au bac).

Méthodologie : Étude Ifop pour Ecran de veille réalisée du 21 au 29 novembre 2023 par questionnaire auto-administré en ligne auprès d’un échantillon de 1 002 personnes, représentatif de la population de religion musulmane vivant en France métropolitaine âgée de 15 ans et plus

Le principe d’un échantillon miroir « Français musulmans » / « Ensemble des Français »

L’Ifop a investigué une catégorie de la population – les Français de confession musulmane – dont l’opinion sur les questions portant sur le conflit israélo-palestinien est au cœur des débats. Pour cela, l’Ifop a constitué un échantillon spécifique de 1 000 Français de confession musulmane.

Parallèlement, l’Ifop a constitué aussi un échantillon « classique » de l’ensemble de la population française dont les caractéristiques – identiques en termes de mode de recueil (internet), de méthode d’échantillonnage (méthode des quotas) et d’indicateurs (questions identiques) – permettent une comparaison des positions des Français musulmans avec la moyenne nationale, mais aussi avec les adeptes des autres confessions. Au regard du faible poids des autres religions dans la population, l’Ifop a toutefois estimé qu’il n’était pas prudent de comparer leurs réponses avec celles des autres minorités religieuses (protestants, juifs…).

Un périmètre de l’enquête et les critères de qualification des cibles

Comme pour l’étude auprès de l’ensemble des Français, le périmètre du volet « musulmans » est l’ensemble de la population résidant en France métropolitaine âgée de 15 ans et plus, qu’elle soit de nationalité française ou étrangère. Par facilité d’usage, le terme de « Français » figurant dans ce rapport fait donc référence à l’ensemble des personnes résidant sur le sol métropolitain et pas seulement à celles détentrices de la nationalité française.

Pour cette enquête, l’Ifop a fait le choix d’une approche basée sur l’auto-identification, c’est-à-dire de n’inclure dans l’échantillon que les individus qui s’identifient eux-mêmes comme musulmans, qu’ils soient « convertis » (issus par exemple d’une famille catholique) ou issus de familles musulmanes.

– Par musulmans, on entend donc les personnes ayant répondu « musulmane » à la question « Pouvez-vous nous dire quelle est votre religion si vous en avez une ? Catholique / Protestante / Juive / Musulmane / Autre religion / Sans religion / Vous ne souhaitez pas répondre ».

Correspondant à 5,6% des personnes âgées de 15 ans et plus résidant en métropole (étude Ifop-Institut Montaigne – 2016), la cible de cette étude exclut donc les personnes déclarant avoir au moins un de leurs parents musulmans mais qui ne s’identifient pas personnellement à cette confession.

Un mode de recueil adapté au sujet

Le rapport à la religion et à l’affichage de ses croyances étant des sujets sensibles à aborder, ce dispositif d’enquête repose sur un mode de collecte auto-administré de l’information. Evitant aux répondants de se sentir jugés par un enquêteur, ce mode de recueil limite par exemple les risques de voir les musulmans chercher à se conformer à des formes de désirabilité sociale et notamment à sous-déclarer des comportements perçus comme non convenables par la morale dominante. Cependant, le mode de recueil en ligne a pour défaut de sous-représenter les musulman ayant un faible niveau d’éducation, de maîtrise de la langue française et de niveau de revenu.

Le respect des règles sur le recueil des données « sensibles »

Suivant la législation autour des données individuelles portant sur « des origines philosophiques ou religieuses » (l’article 8 de la loi « Informatique et libertés » du 6 janvier 1978), l’Ifop a veillé à ce que ce dispositif respecte les conditions suivantes :

  • Une complète anonymisation des données lors des différentes phases de l’étude (collecte, enregistrement, conservation)
  • La finalité scientifique de l’enquête a été justifiée et clairement affichée aux répondants ;
  • L’information du répondant du caractère facultatif des réponses, de la démarche de la finalité de l’étude et des modalités d’exercice de ses droits.

Crédit photo : Wikipedia (cc)
[cc] Breizh-info.com, 2023, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

Cet article vous a plu, intrigué, ou révolté ?

PARTAGEZ L'ARTICLE POUR SOUTENIR BREIZH INFO

12 réponses à “Palestine, Israël. 24 % des musulmans français de 15-24 ans soutiennent le Hamas”

  1. alienor dit :

    je n’ai jamais été d’un optimisme délirant, mais là, je suis carréement pessimiste sur l’avenir de la france

  2. coupfranc dit :

    L’idéologie religieuse islamiste l’emporte sur n’importe quelle vérité vérifiée et incontestable ! Le factuel n’existe pas pour ces gens dont toutes leurs actions et pensées sont dictées par les religieux, fussent-ils fanatiques ou dangereux comme les salafistes proférant des paroles haineuses et qu’on laisse agir en toute impunité. Les jeunes sont aussi des cibles faciles pour les endoctriner grâce surtout à Internet .

  3. KC dit :

    ” Ce qui a de tragique dans ce contexte pervers c’est que vous avez des profils dont la perception est malheureusement idéologique et émotionnel plus que pratique sur le long terme et qui fait les choux gras de soi-disant opposants extraterritoriale plus encore de ceux qui sont des apatrides volontaire d’un point vue politique , économique qui plus est , responsable de la matérialisation de crime contre l’humanité . L’anomalie de cette fausse identité doit êtres vivement combattu afin que la stabilité des authentiques Nations soit préserver dans leur intégrités originelles . “

  4. mouchet dit :

    Lors de l’holocauste exterminateur des amérindiens d’Amérique, certains colons étaient en parfaite harmonie avec certaines tribus en échangeant des denrées. Mais certains colons la majorité, voulaient tout simplement exterminer toutes les tribus indiennes amérindiennes pour prendre les territoires. Ce qui se passe en Palestine est exactement la même chose, les colons et les personnes avec leur croyance de fausse histoire de religion veulent conquérir le ghetto de Gaza et la Cisjordanie et le gaz offshore de Gaza. Ce n’est un secret pour personne et ne nous voilons pas la face. Le peuple Palestinien subit l’holocauste génocidaire bien calculé depuis 60 ans avec 195’000 morts. Donc si un parti d’opposants le Hamas ou le Hezbollah et d’autres partis sont contre l’invasion et le génocide du peuple Palestinien présent depuis 1’200 ans chez eux. C’est comme les résistants de la France occupée par l’Allemagne en 1940 et traités de terroristes. Toutes les élucubrations mensongères à ce sujet ne sont que le détournement de la réalité de la colonisation expropriation génocidaire mensongère de la Palestine. Car détruire et tuer une famille femme enfants , leur maison leur plantations, est pire qu’un crime de viol ou une tuerie surtout d’un côté Israélien avec plus de 18’000 morts palestiniens. J’ai honte pour cette nation au gouvernement génocidaire qui s’appuie sur des croyances désuètes armées et dépassées.

    • kaélig dit :

      Avec une population X 7 en 53 ans, “l’holocauste genocidaire”, en supposant que c’est le projet d’Israel, n’est pas pour demain.
      Pour ma part, entre la civilisation avancée, proche des valeurs occidentales, des Israeliens et l’obscurantisme civilisationnel et religieux des palestiniens représentés par le Hamas qui pratique la peine de mort (22 en 2022) et est déclaré terroriste par l’Occident, mon choix est fait.

      • mouchet dit :

        Ne coloniser jamais un peuple, une nation ou quiconque car un jour ce peuple se révoltera sous toutes ses formes que ce soit y compris la surpopulation. Que les nations restent donc chez elles et n’embêtent pas autrui un point c’est tout. Est-ce que nous voudrions avoir une invasion en Bretagne dans les Savoies, le Languedoc ou le Sud ? Réponse non, car nous prendrions les armes même en y laissant la vie comme la résistance en 1940. Toute idéologie religieuse économique ou sociologique est néfaste pour la paix, surtout pour conquérir des territoires et ses matière premières comme le gaz offshore de Gaza. Donc chacun chez soi.

  5. Le boucher de La Villette dit :

    C’est finalement assez peu ! Ils sont plutôt modérés nos musulmans de France d’après ces sondages.
    Et la population française à la masse. On confond facilement immigration musulmane dans nos contrées et problèmes en Palestine. Je n’arrive pas à faire le rapport que les médias veulent nous mettre dans le cerveau. J’y vois plutôt le rapport que nous sommes des palestiniens dans notre propre pays, et que les palestiniens combattent un régime sioniste implacable. Ça me fait penser à une autre situation.

  6. Le Celte dit :

    Les citoyens ne peuvent plus se permettre le luxe de faire confiance aux racisés, ni aux maghrébins et surtout pas aux convertis .
    Oui la 5 ème colonne est chez nous .
    Un jour une personne qui a des critères d’extraneités se comportera de façon bizarre ou menaçante et finira par se faire lyncher . Ces gens là vont réussir à mettre d’accord des régionalistes et des nationalistes pour contrer leur présence.

  7. Le Celte dit :

    La situation ne va pas s’arranger, je ne suis pas devin mais vous verrez des actes anti musli et certainement des actions contre la présence des migrants . Donc il va y avoir des Callac bis . Et les départements vont devoir trouver des solutions par ce que certains départements ne vont pas acceptés la présence de ces indésirables.

  8. patphil dit :

    pourquoi ne vont ils pas défendre leurs frères gazaouis? une brigade internationale musulmane ça aurait de la gueule, non?

  9. Bran Ruz dit :

    19% de combien de millions de musulmans sur notre sol disent etre avec les barbares terroristes du Hamas qui ont massacrés des centaines de civils le 7 octobre ? 45% la aussi de combien de musulmans sur notre sol répondent que le Hamas est un mouvement de résistance ? Si nous avions les chiffres exactes nous verrions sans doute qu’ils sont plus de de dix millions en France ( vive les statistiques ethniques que se refusent a faire la gauchiasse et notre foutriquet de l’elysee). 19 et 45 % de potentiellement dix millions, et je vous laisse faisse le calcul, ça fait beaucoup , beaucoup trop ! Bombe à retardement à mèche rapide sur notre territoire , après les juifs , les chrétiens d’orient , ce sera à nous peuples européens judeo-chretiens , de subir cette eradiquation d’ailleurs proclamée par moult mouvement freristes , dont font partis les terroristes du Hamas qui n’ont rien de résistants dans le sens propre du terme . Reveillons nous avant qu’il ne soit trop tard.

  10. Le Celte dit :

    Vous connaissez la technique de certains Maghrébins, ils vous passent devant dans les magasins pour vous provoquer et si vous répondez vous allez vous faire traiter de raciste et de facho. Moi je n’ai rien dis et j’ai fais la même chose et avant qu’il me traite de tous les noms je lui ai demandé devant tout le monde s’il est en situation régulière et s’il n’est pas un islamiste et pourquoi ont est des Mécréans il est parti en laissant derrière lui les articles.
    Le directeur du magasin m’à demandé si je n’ai pas peur d’être attaqué en sortant du magasin à ce moment là il s’est rendu compte que j’avais ma ceinture en cuir à la main pour me servir comme un fouet.

ARTICLES EN LIEN OU SIMILAIRES

Sociétal

Israël, Palestine. Pierre Conesa remet quelques pendules à l’heure

Découvrir l'article

A La Une, International

Pluie de bombes sur Israël. Un pas de plus vers un conflit mondial ?

Découvrir l'article

Tribune libre

Dissolution de Civitas. L’association catholique lance une campagne internationale de dons et d’adhésions

Découvrir l'article

International

Guerre ethnique et religieuse entre gangs dans les prisons les plus dures du Royaume-Uni

Découvrir l'article

Ensauvagement, FOUGERES, Local, Société

Louvigné-du-désert (35) : la commune couverte de tags “pour la Palestine”

Découvrir l'article

Sociétal

Inquiétude grandissante face à l’insécurité en France : un baromètre alarmant

Découvrir l'article

International

Aux USA, des professionnels vétérans du renseignement écrivent à Joe Biden au sujet d’une éventuelle intervention de la France en Ukraine

Découvrir l'article

A La Une, International

Iddo Netanyahu (Itamar K) : « La liberté d’expression est limitée en Israël, et ce depuis la création de l’État » [Interview]

Découvrir l'article

A La Une, Immigration, International, Religion, Santé, Sociétal

Islamisation. En Allemagne, des enfants interdits de boire de l’eau en classe par respect pour 3 élèves musulmans

Découvrir l'article

Immigration, International, Religion, Sociétal

Islamisation. Comptant 15 % de musulmans, Francfort devient la première ville allemande à célébrer le Ramadan [Vidéo]

Découvrir l'article

PARTICIPEZ AU COMBAT POUR LA RÉINFORMATION !

Faites un don et soutenez la diversité journalistique.

Nous utilisons des cookies pour vous garantir la meilleure expérience sur Breizh Info. Si vous continuez à utiliser le site, nous supposerons que vous êtes d'accord.

Clicky