Rechercher
Fermer ce champ de recherche.

A la découverte des Saints Bretons. Le 10 janvier, c’est la saint Ratian

Nous vous proposons dans cette rubrique de découvrir l’histoire des Saints Bretons. Les saints bretons désignent des personnalités bretonnes vénérées pour le caractère exemplaire de leur vie d’un point de vue chrétien. Peu d’entre elles ont été reconnues saintes par la procédure de canonisation de l’Église catholique (mise en place plusieurs siècles après leur mort), mais ont été désignées par le peuple, leur existence même n’étant pas toujours historiquement attestée. La plupart des vitae de saints bretons qui nous sont parvenues datent en effet des ixe et xe siècles ou ont été réécrites dans le contexte de la réforme grégorienne qui induit parfois les clercs à remodeler les documents hagiographiques, issus de traditions orales transmises aussi bien dans le vieux fond populaire que dans le milieu savant, dans leur intérêt (légitimation de la figure épiscopale, du bien-fondé d’une réforme d’une communauté monastique). Le développement du culte de ces saints se développe au Moyen Âge tardif lorsque plusieurs familles de l’aristocratie bretonne s’approprient les légendes hagiographiques en justifiant par des arguments généalogiques, de la protection particulière d’un saint ou de son adoption comme ancêtre de substitution dans leurs lignages.

Les historiens actuels éprouvent encore beaucoup de difficultés pour distinguer entre imaginaire et réalité. L’historicité des épisodes de la vie de ces saints reste ainsi souvent douteuse car ces épisodes se retrouvent dans l’hagiographie tels qu’ils apparaissent dans les coutumes ou dans le folklore. La structure même du récit des vitae se rencontre dans d’autres Vies de saints dont les auteurs reprennent généralement des « conventions littéraires d’un modèle biblique qui façonnait leurs modes de pensée et d’expression ».

En 2022, environ 170 saints bretons sont représentés, chacun par une statue, à la Vallée des Saints, en Carnoët.

 Le 10 janvier, c’est la saint Ratian

Disciple de saint Guénolé, saint Ratian aurait protégé Elliant, Tourc’h, Langolen et les localités avoisinantes lors d’une épidémie de peste. Un chant du Barzaz Breiz transcrit par Théodore Hersart de La Villemarqué, mais qui daterait du vie siècle l’évoque  :

La peste d’Elliant
Entre Langolen et Le Faouët
Habite un saint barde
Qu’on appelle Père Raslan

Malo-Joseph de Garaby décrit en détail la vie de saint Ratian dans son livre publié en 1839 : la vie des bienheureux et des saints de Bretagne, pour tous les jours de l’année.

« Ratian. Ermite. Le ciel suscita, dans le cinquième siècle, ce vertueux Armoricain pour nous guider par son exemple dans les voies du salut.

Ratian, aussi nommé Ratiau, est un modèle de cette charité dont la pratique est l’accomplissement de toute la loi.

Il aima Dieu plus que toute chose. Pour lui plaire, il employa utilement toutes les années de sa vie. Il acquit des connaissances et des vertus. Il suivit sa vocation, sans écouter la chair et le sang. Il se consacra à Dieu s’attacha sans cesse à lui gagner des cœurs. Prières, instructions, exemples, il réunit tout ce qui pouvait faire persévérer les bons et convertir les méchants. Brûlant du désir d être tout occupé de Dieu, il obtint de quitter l’abbaye de Landévennec où il était fervent religieux, pour s’ensevelir dans la solitude. Là, rival des anges, il passait ses jours à aimer, à prier, à bénir le Seigneur. Toute son âme était continuellement au ciel.

Il aima son prochain comme Jésus Christ nous aime. Il porta sa tendresse pour les hommes jusqu au dévouement le plus complet. Non content d’éclairer, d’édifier et de consoler, il usait de tout son pouvoir auprès de l’Eternel afin d’en obtenir d’innombrables bienfaits pour tout le monde. De son ermitage au lieu nommé Pleturch, il attirait par ses vœux et par ses mé rites une foule de grâces inappréciables pour les hommes. Dans une circonstance critique, où tant d’autres ne songeaient qu’à leurs propres périls, Ratian offrit sa vie pour sauver tous ceux qui étaient menacés. Une cruelle contagion désolait la Bretagne et semblait vouloir la convertir eu désert.

Mon Dieu, s’écria le généreux Ratian, souvenez-vous de vos miséricordes ; ou, s’il faut une victime frappez : me voici prêt à mourir pour mes frères. Le Seigneur, content de ce charitable désir, épargna celui qui le formait et tous les habitants du voisinage. Heureux les peuples qui possèdent un juste au milieu d’eux ! C’est un rempart contre les coups du malheur et un puissant avocat auprès de celui qui est la Source de tous les biens.

Ratian eut pour lui-même une charité bien ordonnée. Il soumit son corps à son âme, et son âme à Dieu. Il travailla sans cesse à pratiquer cette recommandation puissante : Soyez parfaits, comme votre Père céleste est parfait. Le disciple de saint Guénolé sut aller au bonheur en faisant des heureux. Malo-Joseph de Garaby »

— Vie des bienheureux et des saints de Bretagne, pour tous les jours de l’année, 1839

Crédit photo : wikipedia (cc)

[cc] Breizh-info.com, 2023, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

Cet article vous a plu, intrigué, ou révolté ?

PARTAGEZ L'ARTICLE POUR SOUTENIR BREIZH INFO

2 réponses à “A la découverte des Saints Bretons. Le 10 janvier, c’est la saint Ratian”

  1. FIFI dit :

    bonne fête et surtout veillé sur vos petites chapelles point besoin de grande cathédrale LUI SAIT CONNNAIT LES ROUTES DE CHACUN ET MERCI A TOI BON SAINT QUI A VEILLE SUR TES CROYANTS IL EST UN REEL LUI SAIT ET RIEN NE LUI EST IMPOSSIBLE !!! faite du tapage IL sait ce qu’IL VEUT FAIRE !!! de l’infiniment petit au l’infiniment grand !!!!
    ceci fait que je n’oublie pas mes 3 PATRONNES MARIE GENEVIEVE JEANNE !!!!
    AMITIES

  2. Christine dit :

    Tu nous manquais, FIFI ! Sainte année !

ARTICLES EN LIEN OU SIMILAIRES

Culture & Patrimoine, Patrimoine

A la découverte des Saints Bretons. Le 21 juillet c’est la Sainte Trifin (Tréphine)

Découvrir l'article

Culture & Patrimoine, Patrimoine

A la découverte des Saints Bretons. Le 19 juillet c’est la Saint Maden

Découvrir l'article

Culture & Patrimoine, Patrimoine

A la découverte des Saints Bretons. Le 18 juillet c’est la Saint Thivisiau

Découvrir l'article

Culture & Patrimoine, Patrimoine

A la découverte des Saints Bretons. Le 17 juillet c’est la Saint Hélier

Découvrir l'article

Culture & Patrimoine, Patrimoine

A la découverte des Saints Bretons. Le 16 juillet c’est la Saint Ténénan

Découvrir l'article

Culture & Patrimoine, Patrimoine

Lancement d’une Souscription pour le Dictionnaire des Saints et Saintes de Bretagne de Bernard Tanguy

Découvrir l'article

Culture & Patrimoine, Patrimoine

A la découverte des Saints Bretons. Le 14 juillet c’est la Saint Elen (Hélen)

Découvrir l'article

Culture & Patrimoine, Patrimoine

A la découverte des Saints Bretons. Le 13 juillet c’est la Saint Thuriau

Découvrir l'article

Culture & Patrimoine, Patrimoine

A la découverte des Saints Bretons. Le 12 juillet, c’est la Saint Menou (Saint Menulphe)

Découvrir l'article

Culture & Patrimoine, Patrimoine

A la découverte des Saints Bretons. Le 11 juillet c’est la Saint Judog (Jude)

Découvrir l'article

PARTICIPEZ AU COMBAT POUR LA RÉINFORMATION !

Faites un don et soutenez la diversité journalistique.

Nous utilisons des cookies pour vous garantir la meilleure expérience sur Breizh Info. Si vous continuez à utiliser le site, nous supposerons que vous êtes d'accord.

Clicky