Rechercher
Fermer ce champ de recherche.

Les super pouvoirs de la musique. Reportage

Selon d’étonnantes expériences scientifiques, la musique nous rend plus forts et plus intelligents. Mais quels phénomènes biologiques et neurologiques déclenche-t-elle réellement chez nous ? Un voyage au pays des notes magiques et des vibrations addictives. Et si Brahms ou les Rolling Stones nous donnaient des superpouvoirs ? Ces dernières années, les progrès des neurosciences ont démontré l’impact incroyable de la musique sur notre cerveau, à chaque étape de notre vie, du fœtus jusqu’au dernier âge. Antidote contre le stress, la douleur, les pertes de mémoire, mais aussi auxiliaire favorisant l’apprentissage du langage chez les enfants ou aidant à lutter contre la dyslexie, ses bienfaits apparaissent d’autant plus nombreux que des expériences, souvent étonnantes, se multiplient à travers le monde pour en mesurer l’étendue. À Dijon, la soprano Delphine Ribemont-Lambert chante à l’oreille des très grands prématurés pour améliorer leur état physiologique.

Au Canada, les séances de speed dating en musique mettent en évidence l’influence de la musique sur nos émotions. À Leipzig, un chercheur a inventé une machine de fitness qui utilise les effets dopants de la musique sur nos performances sportives pour soigner certaines addictions…

Symphonie neuronale

Cette enquête scientifique et comportementale plonge au cœur des mécanismes de notre “symphonie neuronale”, cette réaction en chaîne de stimuli déclenchée par la musique. À son écoute, les neurones se coordonnent comme les instrumentistes d’un grand orchestre : plus le cerveau se synchronise, plus il développe ses compétences.

Selon les neuroscientifiques et psychologues cognitifs interrogés (dont le professeur Emmanuel Bigand), la musique peut être reconnue comme une nécessité biologique, générant de la dopamine au même titre que la nourriture ou le sexe, les deux piliers de notre survie. En contrepoint plein d’empathie, le film évoque les “amusiques”, ces personnes souffrant de déficit de la perception et incapables d’identifier un morceau, tels Roosevelt ou Nabokov. Che Gevara, lui, n’arrivait pas à reconnaître l’hymne argentin. Rebelle jusqu’au bout.

Crédit photo : DR

[cc] Breizh-info.com, 2024, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

Cet article vous a plu, intrigué, ou révolté ?

PARTAGEZ L'ARTICLE POUR SOUTENIR BREIZH INFO

Les commentaires sont fermés.

ARTICLES EN LIEN OU SIMILAIRES

Culture & Patrimoine, Patrimoine, QUIMPER

Quimper. Un dimanche breton pour clôturer le Festival de Cornouaille 2024

Découvrir l'article

Culture, Culture & Patrimoine

Clisson (44). Retour sur l’édition 2024 du Hellfest

Découvrir l'article

Clisson, Culture, Culture & Patrimoine

Clisson (44). Du jeudi 27 juin 2024 au Dimanche 30 juin, le Hellfest est de retour ! [Programme détaillé]

Découvrir l'article

Culture, Culture & Patrimoine, LA BAULE

Rencontres Musicales de La Baule Festival & Académie du 4 au 15 juillet 2024

Découvrir l'article

Culture, Culture & Patrimoine

Ar Vran Fest, ur festival folk metal. 4 Munud e Breizh

Découvrir l'article

Culture, Culture & Patrimoine

Concerts, censure, Etat de la France, Jeux Olympiques : l’interview du rappeur Millesime K

Découvrir l'article

Culture, Culture & Patrimoine, International

Italie. 101ème édition du Festival d’Opéra des Arènes de Vérone du 7 juin à septembre 2024

Découvrir l'article

LORIENT

Lorient. Carlos Núñez rejoint la programmation du FIL 2024

Découvrir l'article

Culture, Culture & Patrimoine

Comment le streaming a mangé la musique

Découvrir l'article

A La Une, Clisson, Culture, Culture & Patrimoine

Le Hellfest 2023 démarre cette semaine à Clisson – Dernières infos et preview

Découvrir l'article

PARTICIPEZ AU COMBAT POUR LA RÉINFORMATION !

Faites un don et soutenez la diversité journalistique.

Nous utilisons des cookies pour vous garantir la meilleure expérience sur Breizh Info. Si vous continuez à utiliser le site, nous supposerons que vous êtes d'accord.

Clicky