Rechercher
Fermer ce champ de recherche.

A la découverte des Saints Bretons. Le 11 Mars c’est la Saint Konstantin

Nous vous proposons dans cette rubrique de découvrir l’histoire des Saints Bretons. Les saints bretons désignent des personnalités bretonnes vénérées pour le caractère exemplaire de leur vie d’un point de vue chrétien. Peu d’entre elles ont été reconnues saintes par la procédure de canonisation de l’Église catholique (mise en place plusieurs siècles après leur mort), mais ont été désignées par le peuple, leur existence même n’étant pas toujours historiquement attestée. La plupart des vitae de saints bretons qui nous sont parvenues datent en effet des ixe et xe siècles ou ont été réécrites dans le contexte de la réforme grégorienne qui induit parfois les clercs à remodeler les documents hagiographiques, issus de traditions orales transmises aussi bien dans le vieux fond populaire que dans le milieu savant, dans leur intérêt (légitimation de la figure épiscopale, du bien-fondé d’une réforme d’une communauté monastique). Le développement du culte de ces saints se développe au Moyen Âge tardif lorsque plusieurs familles de l’aristocratie bretonne s’approprient les légendes hagiographiques en justifiant par des arguments généalogiques, de la protection particulière d’un saint ou de son adoption comme ancêtre de substitution dans leurs lignages.

Les historiens actuels éprouvent encore beaucoup de difficultés pour distinguer entre imaginaire et réalité. L’historicité des épisodes de la vie de ces saints reste ainsi souvent douteuse car ces épisodes se retrouvent dans l’hagiographie tels qu’ils apparaissent dans les coutumes ou dans le folklore. La structure même du récit des vitae se rencontre dans d’autres Vies de saints dont les auteurs reprennent généralement des « conventions littéraires d’un modèle biblique qui façonnait leurs modes de pensée et d’expression ».

En 2022, environ 170 saints bretons sont représentés, chacun par une statue, à la Vallée des Saints, en Carnoët.

Le 11 Mars c’est la Saint Konstantin

Martyr d’Ecosse tué par des pirates au 6e siècle, peut-être précédemment roi de Cornwall ayant renoncé à sa couronne. Son histoire a sans aucun doute quelques fondements historiques, même si elle a été grandement améliorée par des légendes. Roi de Cornouailles, il mena tout d’abord une vie déréglée. Puis il se retira dans le Pays de Galles et en Irlande pour faire pénitence. Il se rendit enfin en Ecosse pour en être le missionnaire et c’est là qu’il fut tué par des pirates.

Tout ce que l’on sait avec certitude sur Constantin provient des écrits de Gildas. Gildas reproche à Constantin d’avoir “répudié” sa femme pour commettre de nombreux adultères. De plus, après avoir juré de faire la paix avec ses ennemis, il s’est déguisé en abbé, est entré dans l’église où deux jeunes avaient trouvé refuge et les a assassinés sur les marches de l’autel. Sir Constantin, également appelé Constantin III de Grande-Bretagne, successeur du roi Arthur, pourrait être inspiré de ce roi. Il apparaît pour la première fois dans le livre Historia Regum Britanniae de Geoffrey de Monmouth, datant du XIIe siècle, où il assassine les fils de Mordred de la même manière.

Un saint Constantin (peut-être plusieurs) est vénéré dans le Devon et en Cornouailles et a été identifié au monarque. Il a donné son nom à l’église paroissiale de Milton Abbot dans le Devon et aux villages de Constantine et Constantine Bay en Cornouailles, ainsi qu’à des chapelles disparues à Illogan et Dunterton. Il fut converti au christianisme par ce saint homme à Little Petherick, non loin de là, après que le cerf que Constantine chassait se soit réfugié chez lui. Un Constantin “roi des Cornouailles” apparaît également dans la Vie de Saint David comme ayant renoncé à sa couronne pour entrer dans le monastère de ce saint à St David.

La conversion d’un Constantin est rapportée dans les Annales d’Ulster en 588 et un Constantin, roi de Cornouailles, apparaît dans le Bréviaire d’Aberdeen comme étant entré incognito dans un monastère en Irlande avant de rejoindre Saint Mungo (alias Kentigern) et de devenir missionnaire auprès des Pictes. Il fut martyrisé en Écosse vers 576 et Jean de Fordun raconte qu’il fut enterré à Govan (où l’on peut encore voir sa châsse aujourd’hui). Bien que vénéré le même jour que le Cornouaillais, la date a probablement été transférée de l’un à l’autre. La Vie de Saint Kentigern dit que le Saint Constantin du Nord était le fils d’un roi de Strathclyde, tandis que David Nash Ford suggère qu’il était le fils de Riderch Hael.

Crédit photo : DR

[cc] Breizh-info.com, 2023, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

Cet article vous a plu, intrigué, ou révolté ?

PARTAGEZ L'ARTICLE POUR SOUTENIR BREIZH INFO

Les commentaires sont fermés.

ARTICLES EN LIEN OU SIMILAIRES

Culture & Patrimoine, Patrimoine

A la découverte des Saints Bretons. Le 30 Mai c’est la Saint Buan

Découvrir l'article

Culture & Patrimoine, Patrimoine

A la découverte des Saints Bretons. Le 28 mai, c’est la Saint Joran

Découvrir l'article

Tourisme

À la découverte des Cornouailles britanniques : 10 lieux incontournables à visiter en famille

Découvrir l'article

Tourisme

À la découverte de l’Irlande : 10 lieux incontournables à visiter en famille

Découvrir l'article

Culture & Patrimoine, Patrimoine

A la découverte des Saints Bretons. Le 26 Mai c’est la Saint Sieg

Découvrir l'article

Culture & Patrimoine, Patrimoine

A la découverte des Saints Bretons. Le 25 Mai c’est la Saint Dunchad

Découvrir l'article

Tourisme

À la découverte de l’Écosse : 10 lieux incontournables à visiter en famille

Découvrir l'article

Culture & Patrimoine, Patrimoine

A la découverte des Saints Bretons. Le 22 Mai c’est la Saint Hoel

Découvrir l'article

Culture & Patrimoine, Patrimoine

A la découverte des Saints Bretons. Le 20 Mai c’est la Saint Terezhien

Découvrir l'article

Culture, Culture & Patrimoine

A la découverte des Saints Bretons. Le 19 Mai c’est la Saint Erwan (Yves)

Découvrir l'article

PARTICIPEZ AU COMBAT POUR LA RÉINFORMATION !

Faites un don et soutenez la diversité journalistique.

Nous utilisons des cookies pour vous garantir la meilleure expérience sur Breizh Info. Si vous continuez à utiliser le site, nous supposerons que vous êtes d'accord.

Clicky