Rechercher
Fermer ce champ de recherche.

A la découverte des Saints Bretons. Le 12 Avril c’est la Sainte Ida

Nous vous proposons dans cette rubrique de découvrir l’histoire des Saints Bretons. Les saints bretons désignent des personnalités bretonnes vénérées pour le caractère exemplaire de leur vie d’un point de vue chrétien. Peu d’entre elles ont été reconnues saintes par la procédure de canonisation de l’Église catholique (mise en place plusieurs siècles après leur mort), mais ont été désignées par le peuple, leur existence même n’étant pas toujours historiquement attestée. La plupart des vitae de saints bretons qui nous sont parvenues datent en effet des ixe et xe siècles ou ont été réécrites dans le contexte de la réforme grégorienne qui induit parfois les clercs à remodeler les documents hagiographiques, issus de traditions orales transmises aussi bien dans le vieux fond populaire que dans le milieu savant, dans leur intérêt (légitimation de la figure épiscopale, du bien-fondé d’une réforme d’une communauté monastique). Le développement du culte de ces saints se développe au Moyen Âge tardif lorsque plusieurs familles de l’aristocratie bretonne s’approprient les légendes hagiographiques en justifiant par des arguments généalogiques, de la protection particulière d’un saint ou de son adoption comme ancêtre de substitution dans leurs lignages.

Les historiens actuels éprouvent encore beaucoup de difficultés pour distinguer entre imaginaire et réalité. L’historicité des épisodes de la vie de ces saints reste ainsi souvent douteuse car ces épisodes se retrouvent dans l’hagiographie tels qu’ils apparaissent dans les coutumes ou dans le folklore. La structure même du récit des vitae se rencontre dans d’autres Vies de saints dont les auteurs reprennent généralement des « conventions littéraires d’un modèle biblique qui façonnait leurs modes de pensée et d’expression ».

En 2022, environ 170 saints bretons sont représentés, chacun par une statue, à la Vallée des Saints, en Carnoët.

Le 12 Avril c’est la Sainte Ida

La bienheureuse Ide ou Ida de Boulogne (ou Ide de Lorraine), née vers 1040 en Ardennes et morte le , a été comtesse de Boulogne par son mariage avec Eustache II. Elle descend de Charlemagne par son père Godefroy II le Barbu, duc de Basse-Lotharingie, et sa première épouse Doda. Elle est également la nièce du pape Étienne IX. Sa piété et son humilité la firent béatifier.

Éduquée à l’abbaye de Munsterbilzen, elle épouse à 17 ans, vers 1056, Eustache II (v. 1020 † 1085), comte de Boulogne. De ce couple adonné aux bonnes œuvres sont nés trois enfants auxquels Eustache et Ide donnent une éducation chrétienne solide :

  • Eustache III (v. 1058 † apr. 1125), comte de Boulogne ;
  • Godefroy (v. 1061 † 1100), duc de Basse-Lotharingie, puis avoué du Saint-Sépulcre ;
  • Baudouin Ier (v. 1065 † 1118), comte d’Édesse puis roi de Jérusalem.

D’une grande piété, elle se place sous la direction spirituelle de saint Anselme, abbé bénédictin de Notre-Dame du Bec. Quelques lettres de leur correspondance sont parvenues jusqu’à nous. Priant fréquemment pour le succès de la croisade de son fils Godefroid, elle en recevait des reliques de Terre sainte qu’elle distribuait aux différents monastères sous sa protection.

La mort du comte Eustache, en 1087, lui laisse de grands domaines et propriétés à gérer. Elle utilise cette fortune pour venir en aide aux pauvres et construire ou restaurer monastères et églises, particulièrement celui où elle étudia, à Munsterbilzen, Notre-Dame de Boulogne et l’abbaye Saint-Wulmer de Samer. Plusieurs abbayes sont fondées en Picardie, dont les abbayes Notre Dame de la Chapelle (Les Attaques) où elle décède et Saint-Michel du Wast où elle est inhumée après sa mort.

Après de nombreuses translations, son corps repose finalement au couvent des bénédictines de Bayeux. Le roi Louis XI la nomma patronne de Boulogne et de son comté en .

Crédit photo : wikipedia (cc)

[cc] Breizh-info.com, 2023, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

Cet article vous a plu, intrigué, ou révolté ?

PARTAGEZ L'ARTICLE POUR SOUTENIR BREIZH INFO

Les commentaires sont fermés.

ARTICLES EN LIEN OU SIMILAIRES

Culture & Patrimoine, Patrimoine

A la découverte des Saints Bretons. Le 26 Mai c’est la Saint Sieg

Découvrir l'article

Culture & Patrimoine, Patrimoine

A la découverte des Saints Bretons. Le 25 Mai c’est la Saint Dunchad

Découvrir l'article

Culture & Patrimoine, Patrimoine

A la découverte des Saints Bretons. Le 22 Mai c’est la Saint Hoel

Découvrir l'article

Culture & Patrimoine, Patrimoine

A la découverte des Saints Bretons. Le 20 Mai c’est la Saint Terezhien

Découvrir l'article

Culture, Culture & Patrimoine

A la découverte des Saints Bretons. Le 19 Mai c’est la Saint Erwan (Yves)

Découvrir l'article

Culture, Culture & Patrimoine

A la découverte des Saints Bretons. Le 18 Mai c’est la Saint Karanteg

Découvrir l'article

Culture & Patrimoine, Patrimoine

A la découverte des Saints Bretons. Le 17 Mai c’est la Saint Tudon

Découvrir l'article

Culture & Patrimoine, Patrimoine

A la découverte des Saints Bretons. Le 16 Mai c’est la Saint Brendan

Découvrir l'article

Culture & Patrimoine, Patrimoine

A la découverte des Saints Bretons. Le 15 Mai c’est la Saint Privael

Découvrir l'article

Culture & Patrimoine, Patrimoine

A la découverte des Saints Bretons. Le 13 Mai c’est la Saint Maël

Découvrir l'article

PARTICIPEZ AU COMBAT POUR LA RÉINFORMATION !

Faites un don et soutenez la diversité journalistique.

Nous utilisons des cookies pour vous garantir la meilleure expérience sur Breizh Info. Si vous continuez à utiliser le site, nous supposerons que vous êtes d'accord.

Clicky