Rechercher
Fermer ce champ de recherche.

A la découverte des Saints Bretons. Le 5 juin c’est la Saint Pereg

Nous vous proposons dans cette rubrique de découvrir l’histoire des Saints Bretons. Les saints bretons désignent des personnalités bretonnes vénérées pour le caractère exemplaire de leur vie d’un point de vue chrétien. Peu d’entre elles ont été reconnues saintes par la procédure de canonisation de l’Église catholique (mise en place plusieurs siècles après leur mort), mais ont été désignées par le peuple, leur existence même n’étant pas toujours historiquement attestée. La plupart des vitae de saints bretons qui nous sont parvenues datent en effet des ixe et xe siècles ou ont été réécrites dans le contexte de la réforme grégorienne qui induit parfois les clercs à remodeler les documents hagiographiques, issus de traditions orales transmises aussi bien dans le vieux fond populaire que dans le milieu savant, dans leur intérêt (légitimation de la figure épiscopale, du bien-fondé d’une réforme d’une communauté monastique). Le développement du culte de ces saints se développe au Moyen Âge tardif lorsque plusieurs familles de l’aristocratie bretonne s’approprient les légendes hagiographiques en justifiant par des arguments généalogiques, de la protection particulière d’un saint ou de son adoption comme ancêtre de substitution dans leurs lignages.

Les historiens actuels éprouvent encore beaucoup de difficultés pour distinguer entre imaginaire et réalité. L’historicité des épisodes de la vie de ces saints reste ainsi souvent douteuse car ces épisodes se retrouvent dans l’hagiographie tels qu’ils apparaissent dans les coutumes ou dans le folklore. La structure même du récit des vitae se rencontre dans d’autres Vies de saints dont les auteurs reprennent généralement des « conventions littéraires d’un modèle biblique qui façonnait leurs modes de pensée et d’expression ».

En 2022, environ 170 saints bretons sont représentés, chacun par une statue, à la Vallée des Saints, en Carnoët.

Le 5 juin c’est la Saint Pereg

Saint originaire du pays de Galles, il est le patron de Trégron (22) sous le nom de Petrog et de Lopérec (29).

Le nom Pedrog est probablement une variante du moderne Patrick. Petroc, comme on l’appelle généralement en Cornouailles où il était saint patron, était un fils cadet du roi Glywys Cernyw de Glywysing. (Il pourrait être identique ou confondu avec le légendaire roi Petroc Baladrddellt (lance fendue) de Cerniw). À la mort de son père, le peuple de Glywysing a demandé à Pedrog de prendre la couronne de l’une des sous-divisions du pays, comme ses frères. Petroc, cependant, souhaite poursuivre une vie religieuse et part, avec plusieurs disciples, étudier en Irlande.

Quelques années plus tard, Petroc et son groupe revinrent en Grande-Bretagne et débarquèrent sur les rives de la rivière Camel à Cerniw (Cornouailles). Samson les dirigea vers l’ermitage de saint Wethnoc qui, voyant la piété supérieure de Petroc, accepta de lui donner sa cellule en échange de quoi Petroc nomma le lieu Llanwethinoc (aujourd’hui Padstow – Petroc’s Stow) en son honneur. Petroc fonda un monastère sur le site mais, après trente ans, il décida de partir en pèlerinage à Rome, en passant par la Bretagne. Sur le chemin du retour, alors qu’il atteignait Newton St. Petrock (Devon), il commença à pleuvoir. Petroc prédit que cela cesserait bientôt, mais il continua à pleuvoir pendant trois jours. En pénitence pour cette présomption, Petroc retourna à Rome, voyagea jusqu’à Jérusalem et s’installa finalement en Inde où il vécut pendant sept ans sur une île de l’océan Indien.

Petroc retourna finalement en Grande-Bretagne (avec un compagnon loup qu’il avait rencontré en Inde), mais il est possible qu’il soit parti en pèlerinage à Ynys Enlli (Bardsey), fondant en chemin des églises à St. Petrox (Dyfed) et Llanbedrog (Lleyn). De retour à Cerniw, avec l’aide des saints Wethnoc et Samson, il vainquit un puissant serpent que le défunt roi Teudar de Penwith avait utilisé pour dévorer ses ennemis. Cela fait, il quitta son monastère de Llanwethinoc (Padstow) pour vivre en ermite dans les bois de Nanceventon (Little Petherick). Certains de ses compagnons moines suivirent son exemple à Vallis Fontis (St. Petroc Minor). C’est au cours d’un séjour dans la nature qu’un cerf chassé trouva refuge dans la cellule de St. Petroc le protégea de la convoitise du roi Constantin de Dumnonie et réussit à le convertir au christianisme.

Plus tard, Petroc s’enfonça encore plus profondément dans la campagne de Cornouailles, où il découvrit saint Guron vivant dans une humble cellule. Guron abandonna son ermitage et se déplaça vers le sud, ce qui permit à Petroc, avec le soutien du roi Constantin, de fonder un second monastère appelé Bothmena (Bodmin – la demeure des moines) d’après les moines qui y vivaient. Petroc mourut à Treravel, lors d’un voyage entre Nanceventon (Little Petherick) et Llanwethinoc (Padstow), et fut enterré à Padstow. Les moines de Padstow se déplacèrent ensuite, avec le corps de Petroc, jusqu’à Bodmin, où l’on peut encore voir aujourd’hui son magnifique reliquaire normand en forme de cercueil.

Photo : DR

[cc] Breizh-info.com, 2023, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

Cet article vous a plu, intrigué, ou révolté ?

PARTAGEZ L'ARTICLE POUR SOUTENIR BREIZH INFO

Les commentaires sont fermés.

ARTICLES EN LIEN OU SIMILAIRES

Culture & Patrimoine, Patrimoine

A la découverte des Saints Bretons. Le 22 juillet c’est la Sainte Madalen (Marie Madeleine)

Découvrir l'article

Culture & Patrimoine, Patrimoine

A la découverte des Saints Bretons. Le 21 juillet c’est la Sainte Trifin (Tréphine)

Découvrir l'article

Culture & Patrimoine, Patrimoine

A la découverte des Saints Bretons. Le 19 juillet c’est la Saint Maden

Découvrir l'article

Culture & Patrimoine, Patrimoine

A la découverte des Saints Bretons. Le 18 juillet c’est la Saint Thivisiau

Découvrir l'article

Culture & Patrimoine, Patrimoine

A la découverte des Saints Bretons. Le 17 juillet c’est la Saint Hélier

Découvrir l'article

Culture & Patrimoine, Patrimoine

A la découverte des Saints Bretons. Le 16 juillet c’est la Saint Ténénan

Découvrir l'article

Culture & Patrimoine, Patrimoine

Lancement d’une Souscription pour le Dictionnaire des Saints et Saintes de Bretagne de Bernard Tanguy

Découvrir l'article

Culture & Patrimoine, Patrimoine

A la découverte des Saints Bretons. Le 14 juillet c’est la Saint Elen (Hélen)

Découvrir l'article

Culture & Patrimoine, Patrimoine

A la découverte des Saints Bretons. Le 13 juillet c’est la Saint Thuriau

Découvrir l'article

Culture & Patrimoine, Patrimoine

A la découverte des Saints Bretons. Le 12 juillet, c’est la Saint Menou (Saint Menulphe)

Découvrir l'article

PARTICIPEZ AU COMBAT POUR LA RÉINFORMATION !

Faites un don et soutenez la diversité journalistique.

Nous utilisons des cookies pour vous garantir la meilleure expérience sur Breizh Info. Si vous continuez à utiliser le site, nous supposerons que vous êtes d'accord.

Clicky