Rechercher
Fermer ce champ de recherche.

Avant l’Euro 2024, l’Allemagne secouée par une série d’agressions brutales à l’arme blanche

Trois actes de violence survenus le lundi 10 juin soulèvent collectivement la question suivante : que se passe-t-il en Allemagne ? Le pays, qui s’apprête à accueillir le championnat d’Europe de football, a été le théâtre d’une soixantaine d’attaques au couteau par jour ces dernières années.

L’une d’entre elles, qui a eu lieu en début de semaine, a été fatale. Selon les médias nationaux, une femme de 23 ans a été “soudainement” poignardée par une “personne jusqu’alors inconnue” lors d’un jogging nocturne à Schermbeck, dans le Bas-Rhin. Les autorités sont toujours à la recherche d’informations sur l’agresseur non identifié.

Les agresseurs présumés impliqués dans les deux autres cas de violence soudaine, qui n’ont pas été mortels mais ont causé de graves blessures aux victimes, ont été arrêtés et interrogés.

Un citoyen turc de 32 ans a été arrêté lundi soir à la suite d’une attaque au couteau sur un chemin de fer régional en Sarre. Un jeune homme de 21 ans a été “soudainement attaqué” par un homme qui lui était apparemment inconnu. Il a été poignardé à la gorge et a été “gravement blessé”.

Par ailleurs, à midi, dans la ville de Francfort, une Ukrainienne de 41 ans assise sur un banc public a été poignardée “à la tête et au cou par derrière avec un cutter”, selon NIUS. En essayant de s’enfuir, elle aurait trébuché et l’agresseur aurait continué à la poignarder. Un Afghan de 19 ans a été arrêté plus tard en relation avec le crime et fait maintenant l’objet d’une enquête pour tentative de meurtre.

En réaction à cette attaque, Georg Pazderski, politicien de l’AfD, a insisté sur le fait que “l’Allemagne a un problème avec les migrants illégaux violents”.

Le journaliste Julian Reichelt a ajouté que l’Allemagne était “devenue un pays plein d’histoires d’horreur”.

Une illustration particulièrement dramatique de cette situation s’est produite juste avant la fin du mois, lorsqu’un homme armé a brutalement poignardé un détracteur de l’islamisme, un policier et plusieurs passants lors d’un rassemblement dans le centre de Mannheim.

Crédit photo : DR

[cc] Breizh-info.com, 2024, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

Cet article vous a plu, intrigué, ou révolté ?

PARTAGEZ L'ARTICLE POUR SOUTENIR BREIZH INFO

Les commentaires sont fermés.

ARTICLES EN LIEN OU SIMILAIRES

A La Une, International

L’Etat antifa vs Compact Magazine. Quand l’État allemand attaque l’opposition de manière ciblée

Découvrir l'article

International

Présent lors de la descente de police en Allemagne contre le magazine Compact, notre journaliste témoigne

Découvrir l'article

International

Terreur politique et liberté de la presse en Allemagne. La ministre de l’Intérieur envoie la police contre les journalistes du magazine Compact

Découvrir l'article

Football, Sport

La star du football en Allemagne Toni Kroos déplore les conséquences de l’immigration dans son pays

Découvrir l'article

Religion

Le long déclin du catholicisme en Allemagne

Découvrir l'article

International

Allemagne. Des fonctionnaires du ministère des affaires étrangères font l’objet d’une enquête pour avoir délivré des permis d’entrée illégaux

Découvrir l'article

International

Allemagne. Pour le chef de la police de Berlin, la “plupart” des actes de violence sont commis par de jeunes hommes migrants

Découvrir l'article

RENNES

Agression au tournevis à Rennes. Un drame évité de justesse – la vidéo diffusée par Le Jarl

Découvrir l'article

ST-MALO

Saint-Malo. Deux jeunes blessés au couteau, un suspect en détention

Découvrir l'article

A La Une, Sociétal

Julien Rochedy : « Nous devons fonctionner comme des lobbies, des syndicats des peuples autochtones » [Interview]

Découvrir l'article

PARTICIPEZ AU COMBAT POUR LA RÉINFORMATION !

Faites un don et soutenez la diversité journalistique.

Nous utilisons des cookies pour vous garantir la meilleure expérience sur Breizh Info. Si vous continuez à utiliser le site, nous supposerons que vous êtes d'accord.

Clicky