Étiquette : David Martineau

Perquisition à la Folle Journée de Nantes : Joelle Kerivin pas seule en cause

Il y a à Nantes une affaire Kerivin, un point c’est tout. Tel est, entre les lignes, le discours servi par Johanna Rolland et son entourage. En bref, Joelle Kerivin, présidente de l’Espace Simone de Beauvoir depuis 2013 et directrice générale de La Folle Journée depuis 2016, aurait un peu mélangé les comptes de ces organisations, et les siens aussi.

Les mauvais comptes de l’École des Beaux-arts de Nantes Saint-Nazaire

Les jugements des chambres régionales des comptes sont rarement palpitants. Ce sont souvent des histoires de fonctionnaires qui, pressés par leurs supérieurs, ont coché la mauvaise case. Le jugement des comptes de l’École des beaux-arts de Nantes Saint-Nazaire (EBANSN) n’échappe pas à la règle. Prononcé le 30 septembre, il a été publié voici quelques jours par la chambre régionale des

Culture à Nantes : un directeur socialiste flanquera l’adjoint communiste

La directrice générale de la culture de Nantes, Helga Sobota, qui avait auparavant occupé le même poste à Rennes pendant cinq ans jusqu’en janvier 2015, partira en retraite dans quelques semaines. Pour la remplacer, Nantes s’est choisi un nouveau directeur général adjoint en la personne de Nicolas Cardou. Nantais d’origine, ce dernier a travaillé pendant neuf ans à la région

Nantes : David Martineau, président de l’EBANSN, renonce aux municipales

La nouvelle n’aura étonné que ceux qui n’ont pas lu le rapport de la chambre régionale des comptes des Pays de la Loire sur l’École des beaux-arts Nantes Saint-Nazaire (EBANSN) – ou l’article que Breizh-info lui a consacré le mois dernier : David Martineau, adjoint à la culture de Johanna Rolland et vice-président de Nantes Métropole, renonce à se présenter aux

Folle Journée de Nantes : après l’enracinement en 2017, le déracinement en 2018

03/02/2018 – 06H00 Nantes (Breizh-info.com) – Né en 1995 d’une initiative privée, le festival musical La Folle Journée est depuis 2005 contrôlé par la municipalité nantaise. Si son fondateur René Martin en conserve la direction artistique, l’événement est produit par une société d’économie mixte dépendant de la ville de Nantes et présidée par le socialiste David Martineau. L’influence de la

T’var ta gueule à la mi-temps : les menaces d’un conseiller municipal nantais (PS) à propos du futsal

14/12/2016 ‑ 07H00 Nantes (Breizh-info.com) ‑ Les vicissitudes du FCNantes accaparent l’attention, mais le football n’est pas le seul sport à problème pour la ville de Nantes. Le futsal, discipline dérivée du football qui se joue en salle (d’où son nom), revendique 30 000 pratiquants en France, mais on ne peut pas exactement dire qu’il ait gagné ses lettres de noblesse. Il

Perquisition à la Folle Journée de Nantes : Joelle Kerivin pas seule en cause

Il y a à Nantes une affaire Kerivin, un point c’est tout. Tel est, entre les lignes, le discours servi par Johanna Rolland et son entourage. En bref, Joelle Kerivin, présidente de l’Espace Simone de Beauvoir depuis 2013 et directrice générale de La Folle Journée depuis 2016, aurait un peu mélangé les comptes de ces organisations, et les siens aussi.

Les mauvais comptes de l’École des Beaux-arts de Nantes Saint-Nazaire

Les jugements des chambres régionales des comptes sont rarement palpitants. Ce sont souvent des histoires de fonctionnaires qui, pressés par leurs supérieurs, ont coché la mauvaise case. Le jugement des comptes de l’École des beaux-arts de Nantes Saint-Nazaire (EBANSN) n’échappe pas à la règle. Prononcé le 30 septembre, il a été publié voici quelques jours par la chambre régionale des

Culture à Nantes : un directeur socialiste flanquera l’adjoint communiste

La directrice générale de la culture de Nantes, Helga Sobota, qui avait auparavant occupé le même poste à Rennes pendant cinq ans jusqu’en janvier 2015, partira en retraite dans quelques semaines. Pour la remplacer, Nantes s’est choisi un nouveau directeur général adjoint en la personne de Nicolas Cardou. Nantais d’origine, ce dernier a travaillé pendant neuf ans à la région

Nantes : David Martineau, président de l’EBANSN, renonce aux municipales

La nouvelle n’aura étonné que ceux qui n’ont pas lu le rapport de la chambre régionale des comptes des Pays de la Loire sur l’École des beaux-arts Nantes Saint-Nazaire (EBANSN) – ou l’article que Breizh-info lui a consacré le mois dernier : David Martineau, adjoint à la culture de Johanna Rolland et vice-président de Nantes Métropole, renonce à se présenter aux

Folle Journée de Nantes : après l’enracinement en 2017, le déracinement en 2018

03/02/2018 – 06H00 Nantes (Breizh-info.com) – Né en 1995 d’une initiative privée, le festival musical La Folle Journée est depuis 2005 contrôlé par la municipalité nantaise. Si son fondateur René Martin en conserve la direction artistique, l’événement est produit par une société d’économie mixte dépendant de la ville de Nantes et présidée par le socialiste David Martineau. L’influence de la

T’var ta gueule à la mi-temps : les menaces d’un conseiller municipal nantais (PS) à propos du futsal

14/12/2016 ‑ 07H00 Nantes (Breizh-info.com) ‑ Les vicissitudes du FCNantes accaparent l’attention, mais le football n’est pas le seul sport à problème pour la ville de Nantes. Le futsal, discipline dérivée du football qui se joue en salle (d’où son nom), revendique 30 000 pratiquants en France, mais on ne peut pas exactement dire qu’il ait gagné ses lettres de noblesse. Il

À LA UNE

Nantes : à partir de vendredi, la brocante des Trois Jours de retour place Viarme
Santé. Syndrome des jambes sans repos : sous-diagnostiqué mais parfois très pénible
Ur c'hlas divyezhek e Kraozon (29) ?
Projet de loi de finances 2023 : forte hausse des crédits pour l’immigration

ABONNEZ VOUS À NOTRE NEWSLETTER

Pas de pubs, pas de spams, juste du contenu de qualité !