Étiquette : loi molac

« Rennes en Commun » (LFI/NUPES) contre la loi Molac pour les langues régionales

Le tweet de la honte ! Rennes en Commun, l’antenne rennaise de France Insoumise plus quelques traces d’autres chapelles gauchistes a voulu effacer le tweet et changer de sujet mais internet est le sanctuaire de l’éternité des mots. Voici donc ce que pensent les gauchistes de « Rennes en Commun » de la protection et de la promotion du breton et du

Yezhoù rannvro er skolioù : ur c’helc’hlizher war ar stern ?

Ur guzulierez eus ar galloud seveniñ korsad eo Antonia Luciani. Abaoe reuz kuzul ar vonreizh diwar-benn al lezenn Molac e klask ar gouarnamant dirouestlañ an afer. Ha, war a seblant, ez eus divizoù e Paris hag ur c’helc’hlizher nevez war ar stern… Présente à Paris ce jour pour travailler avec le cabinet du Ministre Blanquer sur la nouvelle circulaire sur

Etrekeltiek An Oriant : Diwan a vo en Dibunadeg Veur

Gant diviz Kuzul ar Vonreizh da heul al lezenn Molac emañ diasur dazont Diwan, gwasoc’h eget biskoazh. Penaos e troio an traoù en distro-skol ? Ha droad vo atav d’ober gant ar brezhoneg nemetken er c’hlasoù ? Ha n’eo ket gant rentañ-kont Kerlogot war ar c’helenn dre soubidigezh eo bet sederaet an dud. Evit sevel o mouezh ha difenn ar

La logique veut que François Bayrou recadre Luc Geismar

Le Conseil constitutionnel a donc censuré les articles de la loi Molac se rapportant à l’enseignement immersif – ce qui vise Diwan – et l’usage des signes diacritiques comme le tilde dans les actes de l’état-civil. De son côté, Emmanuel Macron appelle le gouvernement et le Parlement à « trouver les moyens de garantir la transmission de cette diversité linguistique dans

Censure de la loi Molac, victoire des anywhere

Le vendredi 21 mai 2021 le Conseil constitutionnel, saisi par une soixantaine de parlementaires suite à l’adoption le 8 avril 2021 de la la loi Molac relative à la protection patrimoniale des langues régionales et à leur promotion, à rendu sa décision (n°2021-818 DC 21 mai 2021). Le Conseil constitutionnel a décidé de rendre non conforme à la Constitution les

Loi Molac. Lettre ouverte au Conseil Constitutionnel

La loi Molac, et surtout la tentative de censure dont elle fait l’objet de la part d’élus LREM, continue de faire réagir. Ainsi Colette Trublet, fondatrice en 1989 de « Bécherel, Cité du Livre » nous adresse sa lettre ouverte au Conseil constitutionel, qu’elle vient de rédiger. Nous la reproduisons ci-dessous. Je prends la liberté de vous écrire au sujet de la

« Rennes en Commun » (LFI/NUPES) contre la loi Molac pour les langues régionales

Le tweet de la honte ! Rennes en Commun, l’antenne rennaise de France Insoumise plus quelques traces d’autres chapelles gauchistes a voulu effacer le tweet et changer de sujet mais internet est le sanctuaire de l’éternité des mots. Voici donc ce que pensent les gauchistes de « Rennes en Commun » de la protection et de la promotion du breton et du

Yezhoù rannvro er skolioù : ur c’helc’hlizher war ar stern ?

Ur guzulierez eus ar galloud seveniñ korsad eo Antonia Luciani. Abaoe reuz kuzul ar vonreizh diwar-benn al lezenn Molac e klask ar gouarnamant dirouestlañ an afer. Ha, war a seblant, ez eus divizoù e Paris hag ur c’helc’hlizher nevez war ar stern… Présente à Paris ce jour pour travailler avec le cabinet du Ministre Blanquer sur la nouvelle circulaire sur

Etrekeltiek An Oriant : Diwan a vo en Dibunadeg Veur

Gant diviz Kuzul ar Vonreizh da heul al lezenn Molac emañ diasur dazont Diwan, gwasoc’h eget biskoazh. Penaos e troio an traoù en distro-skol ? Ha droad vo atav d’ober gant ar brezhoneg nemetken er c’hlasoù ? Ha n’eo ket gant rentañ-kont Kerlogot war ar c’helenn dre soubidigezh eo bet sederaet an dud. Evit sevel o mouezh ha difenn ar

La logique veut que François Bayrou recadre Luc Geismar

Le Conseil constitutionnel a donc censuré les articles de la loi Molac se rapportant à l’enseignement immersif – ce qui vise Diwan – et l’usage des signes diacritiques comme le tilde dans les actes de l’état-civil. De son côté, Emmanuel Macron appelle le gouvernement et le Parlement à « trouver les moyens de garantir la transmission de cette diversité linguistique dans

Censure de la loi Molac, victoire des anywhere

Le vendredi 21 mai 2021 le Conseil constitutionnel, saisi par une soixantaine de parlementaires suite à l’adoption le 8 avril 2021 de la la loi Molac relative à la protection patrimoniale des langues régionales et à leur promotion, à rendu sa décision (n°2021-818 DC 21 mai 2021). Le Conseil constitutionnel a décidé de rendre non conforme à la Constitution les

Loi Molac. Lettre ouverte au Conseil Constitutionnel

La loi Molac, et surtout la tentative de censure dont elle fait l’objet de la part d’élus LREM, continue de faire réagir. Ainsi Colette Trublet, fondatrice en 1989 de « Bécherel, Cité du Livre » nous adresse sa lettre ouverte au Conseil constitutionel, qu’elle vient de rédiger. Nous la reproduisons ci-dessous. Je prends la liberté de vous écrire au sujet de la

À LA UNE

Le 29 septembre, Saint-Michel à la pointe des innovations technologiques
Callac. Un référendum au sujet du Projet Horizon et de l'accueil de migrants ?
Ensauvagement. À Alençon, la dentelle « grand-remplacée » par les cocktails Molotov et les tirs de mortiers [Vidéo]
A la découverte des Saints Bretons. Le 29 septembre, c'est la Saint Mikael

ABONNEZ VOUS À NOTRE NEWSLETTER

Pas de pubs, pas de spams, juste du contenu de qualité !