Insolite. Ils ont voté pour Rémi Gration contre l’immigration lors des législatives

remigration

19/06/2017 – 06h20 Rennes (Breizh-Info.com) – Dans plusieurs bureaux de vote de Bretagne, des bulletins portant le nom d’un étrange candidat ont fait leur apparition à l’occasion du deuxième tour des élections législatives, dimanche 18 juin 2017. Ainsi, Jean-Claude Blanchard, conseiller municipal (FN) de St-Nazaire, a-t-il expliqué qu’il avait voté pour le dénommé « Rémi Gration » (et pour son suppléant, Abaléko Labo); bulletin de vote à l’appui.

Sur ce dernier, on peut lire immigration invasion, islamisation, soumission, Rémi Gration contre le grand remplacement, pour la défense des identités.

Le tout orné d’une illustration avec un avion et le slogan : « Remigration, Yes you can ».

Impossible de dire combien de bulletins de ce type – forcément nuls du coup par rapport au résultat du vote – ont été retrouvés dans les urnes, mais on recense déjà quelques cas en Bretagne.

L’initiative viendrait de l’écrivain polémiste Renaud Camus, théoricien du Grand Remplacement, mais a été largement diffusée sur twitter notamment. Certains militants pro Rémi Gration expliquent notamment ce choix humoristique – tout en interpellant sur des sujets fondamentaux (l’immigration, l’islamisation de l’Europe) – par la déception engendrée notamment par plusieurs candidats du Front national et plus globalement par sa présidente, Marine Le Pen. Et Albin de prendre un exemple la campagne de second tour de M. Richermoz « totalement déconnecté du réel et du pourquoi du vote FN visiblement » (voir tract ci-dessous) :

« On a vu des candidats FN faire campagne sur le pouvoir d’achat, sur des sujets où on ne les attendait pas du tout, et tenir des discours tièdes, et limite aussi peu argumentés que certains d’En Marche ! qu’on a moqués » nous confie Albin, « un déçu de la première heure » qui assure :  « Si Rémi Gration ne l’emporte pas, ce sera bientôt terminé de l’Europe et des Européens. Il n’y a qu’à voir les colonnes de nouveaux esclaves que certains idiots utiles d’extrême gauche font venir à Nice par exemple, pour se rendre compte du danger, un danger sur lequel à aucun moment on n’entend les leaders du FN s’opposer avec véhémence. ».

Pari réussi du coup, pour la tentative de buzz, mais pas pour l’élection de M. Gration…

Crédit photo : DR
[cc] Breizh-info.com, 2017, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

  • Jean-Marie Perrot

    J’aurai voté pour lui sans hésitation si j’avais pu !

  • Alain

    La “Rémi Gration”, ça marche aussi pour ramener les jacobins et autres idolâtres de l’état-nation dans leur pays d’origine?

    Car c’est bien la France qui à initier en Europe l’idée de la disparition des nations au profit d’une identité qui ne serait qu’administrative…