En Loire Atlantique La République en Marche rafle toute la mise

En_marche_logo

19/06/2017 – 17h50 Nantes (Breizh-Info.com) –  Breizh info avait annoncé le grand chelem pour  le parti de Macron en Loire Atlantique : il a eu lieu. 10 députés, tous de la même tendance , c’est une première dans le département. En dépit d’une abstention encore plus importante qu’ au 1er tour, plus de 56 %, du janmais vu,   les 10 candidats soutenus par La République en Marche  l’ont largement emporté face à leurs adversaires  qu’ils soient Républicains, PS ou France Insoumise. C’est François –Henry Goulet de Rugy qui est le mieux élu  avec les 2/3 des voix face un à un bien pâle élu municipal nantais LR-UDI  Julien Bainvel. De Rugy que l’on a connu «  vert » proche de l’extrême gauche, puis du PS, est désormais Macroniste inconditionnel , mais cela ne lui suffit pas il vise le perchoir de l’Assemblée nationale, pas sûr qu’il l’obtienne, parité oblige.

Les deux autres élus sortants opportunément ralliés à Macron, les anciens socialistes Yves Daniel  dans le castelbriantais et Sophie Errante dans le vignoble l’emportent très facilement sur leurs adversaires LR avec respectivement 61, 8% et 63, 9%.

Les 7 autres élus  LREM (dont 6 femmes)  parfaitement inconnus il y a quelques mois gagnent aussi nettement leurs sièges de députés . La « plus mal élue » Anne-France Brunet à Nantes-Saint-Herblain obtenant 56, 3%. Le seul sortant socialiste présent au second tour Michel Ménard est largement battu par Sarah El  Haïry que l’on avait connue UMP (sur la liste de Retailleau aux régionales) puis fan d’Alain Juppé . Elle a eu l’habileté de rejoindre le MODEM de François Bayrou  il y a quelques semaines. Un parti dont les effectifs en Loire Atlantique auraient pu tenir il y peu dans une ancienne cabine téléphonique. Comme  le dit la nouvelle élue d’origine marocaine : « ma ligne reste la même ».

C’est un calcul identique qu’a fait Yannick Haury maire sans étiquette de Saint-Brévin et conseiller départemental « divers droite » qui s’était révélé pro-migrant lors de l’installation de clandestins dans sa commune par le pouvoir socialiste. Le voilà aujourd’hui au MODEM et très largement gagnant avec 65% des voix.

A la Baule, l’ancien conseiller de Nicolas Sarkozy, Franck Louvrier n’a pas pu rattraper son retard du 1er tour ( 22 points) face à une inconnue Sandrine Josso facilement élue avec plus de 61 % dans une circonscription considérée comme un fief de droite.

Dans les circonscriptions nantaises , Nantes 2 , Nantes Saint-Herblain, Nantes Rezé et  Saint-Nazaire les candidates de LREM l’emportent aussi mais contre des adversaires de la France Insoumise. Dans ces fiefs socialistes leur victoire est légèrement moins facile,  avec quand  même des scores  importants : respectivement de près de 60% pour Valérie Oppelt de Keréver, 56,3% pour Anne-France Brunet, 56,9% pour Aude Amadou, et 56,7% pour Audrey Dufeu-Schubert. Les candidats de la France insoumise qui n’avaient obtenu au 1er tour que de 15à 18% des voix ont donc très fortement progressé entre les deux  tours recueillant la totalité des suffrages obtenus par  le PS et sans doute  un certain nombre  venant du Front National ce qui apparait dans la banlieue nazairienne comme à Montoir de Bretagne.

Ni le PS ni l’alliance LR-UDI ne sont plus représentées à la chambre des députés. La maire PS de Nantes Johanna  Rolland reconnait que son parti a « une lourde responsabilité dans cet échec » un parti devenu  pour elle : «  un archipel d’égos et de clans ». Elle aura fort à faire avec une partie de son équipe municipale qui a les yeux de Chimène pour le Président Macron.  Les Républicains, très divisés,  payent eux la médiocrité de leurs dirigeants locaux comme François Pinte qui se veut dans « une opposition constructive » tout en souhaitant la réussite politique de la majorité ! De son côté, l’UDI sera comme toujours à vendre au plus offrant. Seuls les responsables des jeunes républicains si l’on en croit leurs déclarations sur France Bleu Loire Océan entendent se maintenir dans une opposition résolue au macronisme triomphant.

Crédit photo : DR
[cc] Breizh-info.com, 2017, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

  • jankel

    En Bretagne il ne pleut que sur les Cons…………

  • Fred

    Comptenu de l’abstentionmassive et du nombre très élevé des bulletins blancs et nuls ( de 10 à 12 %) les élus le sont tous avec moins du quart des électeurs inscrits. Quelle représentativité !