Cinéma – Nantes fête les 50 piges de Lulu la Nantaise

A LA UNE

05/11/2013 – 15H00 Nantes (Breizh-info.com) – « Une blonde comac (…), taulière d’une petite taule de Bien Hoa, pas tellement loin de Saigon ». L’évocation émue de Lulu la Nantaise par Monsieur Fernand (Lino Ventura) et Raoul Volfoni (Bernard Blier) dans la scène culte de la cuisine des célébrissimes Tontons flingueurs est encore dans toutes les mémoires. Une mémoire que Nantes va raviver cette semaine en fêtant dignement le cinquantenaire du film de Georges Lautner.
Adapté d’un roman d’Albert Simonin, Grisbi or Not Grisbi, ce polar pour le moins parodique, aura bénéficié du concours d’un très grand dialoguiste, Michel Audiard et d’une distribution exceptionnelle avec Lino Ventura et Bernard Blier (déjà cités) mais aussi Francis Blanche (Maître Folace, le notaire de Louis « le Mexicain »), Sabine Sinjen (Patricia, la fille de Louis « le Mexicain »), Claude Rich (Antoine Delafoy, le petit ami de Patricia) Robert Dalban (Jean, le majordome) Jean Lefebvre (Paul Volfoni, le frère de Raoul), Horst Frank,Venantino Venantini etc.
Ereinté par la critique lors de sa sortie en 1963 – « Vous pavoisez haut… mais vous visez bas » écrira Henri Chapier dans Combat – le film ne connut sur le moment qu’un succès d’estime. Ce n’est qu’au fil de ses nombreux passages à la télévision que sa réputation – bien méritée – pris de l’ampleur, jamais démentie depuis.
Pourquoi un tel succès ? Probablement parce que les Tontons flingueurs réveillent l’atmosphère enfuie des années 60, comme le rappelle Alain Sanders dans la Nouvelle Revue d’Histoire (Mars-avril 2006). «  A la fois daté et intemporel, les Tontons flingueurs nous parlent d’un temps où la « xénophobie » et l’ « homophobie » n’étaient l’abomination des abominations. » écrit-il très justement, preuves (abondantes) à l’appui. Les superbes dialogues de Michel Audiard ont en effet de quoi faire frémir d’horreur les très sourcilleuses ligues de vertu. Aujourd’hui, le bon Michel n’y couperait pas de la correctionnelle…
Pour fêter dignement ce cinquantenaire, le cinéma associatif nantais Le Bonne Garde va donc projeter pendant trois jours plusieurs films, dont un documentaire sur Les Tontons flingueurs ou d’autres films de Lautner, comme « Ne nous fâchons pas » et « Les Barbouzes ».
Outre la présence annoncée de Georges Lautner et de l’acteur Venantino Venantini, de nombreux spécialistes du film feront le déplacement. Une plaque en mémoire de Lulu la nantaise sera apposée quai de la Fosse – pas meilleur endroit en effet pour une taulière – et on parle même d’une rue des Tontons flingueurs.
Cerise sur le gâteau (d’anniversaire), les amateurs de boissons fortes devraient aussi trouver leur compte avec le concours du « Bizarre d’Or », où chacun pourra proposer un cocktail digne de la fameuse scène de la cuisine…

.
- Je soutiens BREIZH-INFO - spot_img

« J’ai fait l’amour avec le diable ». Pourquoi des Catholiques se sont opposés au concert d’Anna Von Hausswolff à Nantes

Le 7 décembre 2021, de nombreux fidèles catholiques, beaucoup de jeunes, se sont rassemblés devant l’église Notre-Dame du Bon-Port...

Gwern-ar-Sec’h : Mohammed ha Rizk pennoù bras an trafikerezh dramm

Kondaonet eo bet c'hwec'h paotr d'ar meurzh 07 a viz kerzu gant lez-varn Roazhon evit trafikerezh drammoù. Etre Gwern-ar-Sec'h (Bro...

Articles liés