Devenir partenaire
Rechercher
Fermer ce champ de recherche.

Quimper, Jour+3 : le point de vue d’un Quimpérois

Après la plus grande manifestation populaire en Finistère depuis des décennies, Quimper s’est réveillé lundi matin sans gueule de bois, mais avec le sentiment du travail bien fait. Tradition bretonne oblige.

Aucune casse, aucune vitrine brisée, rivière de l’Odet et Place de la bien nommée Résistance à peine souillées, il est remarquable de souligner la tenue exemplaire des manifestants. C’était tout un peuple, politiquement hétéroclite, sociologiquement divers, mais qui était réuni autour de trois mots d’ordre : la défense des emplois bretons, le ras le bol de la voracité fiscale du gouvernement, le refus du jacobinisme.

Calme et digne, la foule compacte a défilée dans le centre ville sous la menace de CRS, qui aimeraient bien connaître plus souvent ce genre de journée. En début d’après midi, des heurts à l’entrée de la Préfecture, rue Jean Jaurès (!) auraient pu dégénérer : quelques rares excités et certains individus troublants (policiers en civil attisant le feu pour discréditer la manifestation ?) n’ont pas été suivis par la foule, bien au contraire : trop de familles avec parfois trois générations présentes, trop d’ouvriers et d’employés, trop de meneurs syndicaux et politiques qui bien sûr ont préféré suivre les discours du podium. Cependant, il est à noter que les CRS ont abusé des deux canons à eau, blessant d’ailleurs gravement un jeune homme.

Deux combats semblent prendre le relais : un combat situé autour du symbole de l’écotaxe même et mené par les transporteurs, les petits chefs d’entreprise, la FNSEA, le MEDEF, avec la menace pour le gouvernement d’une traînée de poudre dans les régions excentrées à forte identité.

Un autre combat, plus politicien, se trame comme à Quimper avec la volonté affichée par les meneurs de la droite et du centre des partis nationaux de changer le rapport de force entre droite et gauche : Quimper semble bonne à prendre, Bernard Poignant peut méditer sur le symbole d’une telle révolte populaire devant les vitres de sa mairie, lui le Conseiller spécial de Hollande himself.

Sur les sites de l’UMP locale, le Conseiller régional Ludovic Jolivet parle du refus de solidarité de Poignant et place son discours au niveau de la politique régionale.

Le site de l’UDI met en ligne un communiqué de la Génération Udi de Dominique Lambert qui note que Bernard Poignant est le symbole de la désertion politique de la gauche bretonne et qui note l’indécence de la prochaine candidature de Poignant à sa propre succession.

Une vague de fond existe, le dégoût de la politique française, de ses leaders, un sentiment de prise au piège demeurent. La manifestation du 2 novembre n’est certainement pas à considérer comme étant un événement isolé. L’amateurisme du gouvernement actuel et les difficultés économiques prévues prédisent une phase politique déterminante pour notre culture et notre civilisation dans les années à venir.

[cc] Breizh-info.com, 2013, dépêches libres de copie et diffusion sous réserve de mention de la source d’origine

Cet article vous a plu, intrigué, ou révolté ?

PARTAGEZ L'ARTICLE POUR SOUTENIR BREIZH INFO

Les commentaires sont fermés.

Ce sujet vous intéresse ?

Créez un compte ou connectez-vous sur Breizh Info et sélectionnez vos catégories favorites pour ne pas rater l'information qui VOUS intéresse.

Publicité

Soutenez Breizh-info

LES DERNIERS ARTICLES

morlaix_skol_vreizh

MORLAIX

Des sépultures découvertes lors de fouilles sur le chantier du futur musée de Morlaix

NANTES

Nantes : Trois individus arrêtés pour une série de « vols à la clenche »

Rome

Ensauvagement, Immigration, Justice, RENNES

Rennes. Un SDF originaire de Djibouti a violemment agressé plusieurs femmes âgées

Rugby, Sport

Rugby. Le RC Vannes loupe le coche à Biarritz (10-12)

Biathlon, Sport

Biathlon. Le retour de Tandrevold à Oslo, le réveil de Laegreid

ARTICLES EN LIEN OU SIMILAIRES

Economie, Social

L’emploi saisonnier en Bretagne porté par le tourisme

Découvrir l'article

Environnement, Sport

Et si vous deveniez moniteur d’équitation western ?

Découvrir l'article

Social

Près de 7 télétravailleurs sur 10 effectuent des heures supplémentaires non rémunérées

Découvrir l'article

A La Une, NANTES, Social

Manifestation des agriculteurs dans le centre de Nantes : « ce n’est qu’un début » [Photos]

Découvrir l'article

Social

Emploi en Bretagne administrative. Une légère hausse de l’emploi mais l’intérim recule au 3ème trimestre 2023

Découvrir l'article

Economie

Emploi. 71 % des femmes et 65 % des hommes ne pensent pas être rémunérés à leur juste valeur en 2024

Découvrir l'article

BREST, Immigration, Local

Du bonheur d’être marié avec un islamiste sous OQTF…

Découvrir l'article

MORLAIX, QUIMPER, Religion

Le diocèse de Quimper & Léon attaque les catholiques traditionnalistes et met un terme à la convention avec la FSSP de Quimper

Découvrir l'article

Economie

Sécurité de l’emploi : plus de la moitié des télétravailleurs à plein temps inquiets pour leur avenir

Découvrir l'article

A La Une, Sociétal

Il était parmi les jeunes patriotes à Romans-sur-Isère samedi dernier. Il témoigne et dénonce les mensonges de la presse mainstream [Interview]

Découvrir l'article

PARTICIPEZ AU COMBAT POUR LA RÉINFORMATION !

Faites un don et soutenez la diversité journalistique.

Nous utilisons des cookies pour vous garantir la meilleure expérience sur Breizh Info. Si vous continuez à utiliser le site, nous supposerons que vous êtes d'accord.

Ne ratez pas notre prochaine enquête sans filtre sur un sujet tabou !

Inscrivez-vous dès maintenant à notre newsletter confidentielle.

🔍 Recevez nos analyses pointues et nos scoops exclusifs directement dans votre boîte mail. 🔍