Trafic de stups : la « diversité » devant le tribunal de Rennes

A LA UNE

Astrid Prunier (RN) : « La Région Bretagne a voté des subventions hallucinantes à des associations féministes et communautaristes » [Interview]

La dernière session du Conseil régional de Bretagne a été l'occasion de constater, une fois de plus, le sectarisme...

Confinements et couvre-feux : quels impacts sur les couples ?

Quelles ont été les impacts des différents confinements et couvre-feux successifs sur les couples français ? Si l'on a...

Vannes. Retour sur la manifestation du 24 juillet contre le pass sanitaire [Reportage vidéo]

Samedi 24 juillet, des centaines de milliers de personnes ont défilé contre le pass sanitaire et la tyrannie instaurée...

Violences policières internationales. Avec 32 morts, la France est plutôt bien classée

Le dernier rapport de l'IGPN, la police des polices, vient de sortir, balançant toutes les turpitudes supposées des policiers...

Pass sanitaire. Chute de fréquentation dans les cinémas et salles de sport

Instauré depuis le 21 juillet en France pour certaines activités, le pass sanitaire n'aura mis que quelques jours à...

16/11/2013 – 12H00 Nantes (Breizh-info.com) – Quatre hommes ont été  condamnés cette semaine par la juridiction interrégionale spécialisée de Rennes à des peines de prison pour trafic de stupéfiants. Une affaire qui met en scène une fois de plus des intervenants issus pour la plupart de la « diversité ».
L’affaire avait démarrée en décembre 2011 à Nantes lorsque les policiers, après la découverte de 800 grammes de cocaïne dans la voiture d un trentenaire nantais, Hubert Luco, avaient mis la main sur un stock de 2 kilos de cocaïne et de 14 kilos d’héroïne dans l’appartement d’un certain Salim Rouabeh. Ce dernier, déjà condamné à trois ans et six mois de prison pour trafic de drogue, n’avait pas exécuté sa peine, préférant prendre le large.
Installé aux Pays-Bas, Salim va faire connaissance d’Aboubakry Tounkara, un « jeune » qui « veut faire footballeur ». En fait de sport, les deux compères vont revenir sur Nantes pour mettre en place une entreprise d’importation de substances parfaitement illicites. Pendant cinq mois, Hubert Luco et Aboubakry Tounkara vont donc réaliser des allers-retours éclairs entre les Pays-Bas et la cité des ducs, Salim Rouabeh  – qui fait figure de patron – organisant la revente sur place.
Bien entendu, pour leur défense, Aboubakry Tounkara et Hubert Luco, ont tenté de faire croire au tribunal qu’ils avaient agi sous la contrainte. Salim Rouabeh les auraient en réalité frappés et  terrorisés pour les obliger à faire les fameux « go fast ».
Par malchance pour eux, l’argument n’a pas convaincu les magistrats rennais, qui imaginaient mal les deux compères agissant sous la menace. Salim Rouabeh a donc été condamné à 10 ans de prison, Hubert Luco à 6 ans et Aboubakry Tounkara à 5 ans dont un avec sursis. Un autre comparse, un « jeune » des quartiers nantais, en prend lui pour trois ans dont un avec sursis.

Crédit photo : DR
[cc] Breizh-info.com, 2013, dépêches libres de copie et diffusion sous réserve de mention de la source d’origine.

.
- Je soutiens BREIZH-INFO -

Covid-19. Ces influenceurs qui veulent nous vacciner !

Covid-19. Ces influenceurs qui veulent nous vacciner ! https://www.youtube.com/watch?v=sWsnsLcNJuo Photo d’illustration : DR  Breizh-info.com, 2021, dépêches libres de copie et de diffusion...

Entretien avec Marc Le Bourhis à propos de l’incendie de la cathédrale de Nantes

Le 18 juillet 2020, la cathédrale de Nantes était en proie à un incendie. Les flammes ont notamment détruit...

Articles liés

Pablo Escobar : La grande traque

Pablo Escobar a sûrement été l’homme le plus pourchassé au monde. Au début des années 1990, toutes les polices colombiennes, ainsi que la DEA...

Saint-Nazaire : deux hommes jugés pour séquestration et violences volontaires

Filmée par la vidéosurveillance d’une station service de Pornichet le 25 mai dernier, la scène n’est pas anodine ; deux hommes fouillent les abords d’un...

Immigration, violences, exactions, drogues…Combien de temps allons-nous rester sans réagir ? [L’Agora]

En deux semaines, deux meurtres en Bretagne. L’un à Plomelin, où un habitant de Quimper, âgé de 20 ans, s’est fait poignardé par deux...

Tribunal de Brest. Quand des racailles de banlieue parisienne importaient de la drogue en Bretagne

Le procès qui se tient actuellement au tribunal de Brest en dit long sur les maux que certains ont laissé, et laissent encore, importer...