Roms : nouveau camping sauvage de « gens du voyage » à Cesson-Sévigné (35)

A LA UNE

Voyages : 3 Français sur 4 prêts à prendre une assurance annulation depuis la crise sanitaire

Compte tenu de l’instabilité et des incertitudes entrainées par la pandémie de Covid-19, voyager n’est plus aussi simple qu’avant,...

Baromètre 2020 du prénom musulman : 21,7% des naissances en France, entre 5 et 12% en Bretagne

L’INSEE a publié comme chaque année les chiffres de l’État Civil relatifs aux prénoms attribués aux enfants nés en...

Nantes. La manifestation contre le pass sanitaire attaquée par l’extrême gauche [Témoignage exclusif]

À la fin de la manifestation contre le pass sanitaire samedi 31 juillet à Nantes, un groupe d'individus affiliés...

L’abstention selon Richard, Bernard, Arnaud et les autres…

De consultation électorale en consultation électorale, l’abstention progresse. C’est particulièrement vrai pour les élections régionales : de 20% en 1986,...

Bretagne. Retour sur les manifestations du 31 juillet contre le pass sanitaire

Plusieurs dizaines de milliers de personnes ont manifesté dans de nombreuses villes bretonnes contre le pass sanitaire, le samedi...

23/11/2013 – 10H00 Cesson-Sévigné (Breizh-info.com) – Depuis début novembre, plusieurs caravanes appartenant à la communauté dite des « gens du voyage » se sont installées à l’extrémité de la zone d’activité de la Rigourdière de Cesson Sévigné (35510).
Le parking de l’ancien Lidl à proximité est quant à lui squatté depuis des mois. C’est aujourd’hui une petite bande de pelouse, entre la chaussée et la limite d’un établissement hôtelier qui est utilisée. Des branchements sauvages sur les bouches d’incendie et sur des distributeurs EDF ont été fait, en toute illégalité et avec les risques que cela comporte. Sans parler du respect des règles d’hygiène élémentaire qui sont pour le moins malmenées.
Les répercussions sur l’établissement hôtelier, dont on peine à discerner l’entrée au travers des caravanes. sont immédiates : « les client sont incommodés et n’osent plus rentrer dans l’établissement » constate un réceptionniste de l’établissement. « Certaines sociétés avec qui nous travaillons à l’année nous demandent jusqu’à quand cela va-t-il durer, laissant entrevoir derrière la fin de certains contrats pour notre établissement. »
Il existe pourtant des lieux appropriés, aménagés grâce aux deniers publics au bénéfice des gens du voyage. Une loi de 2000 oblige en effet les communes de plus de 5000 habitants à réaliser des terrains d’accueil, tant pour une occupation temporaire que prolongée.  Dans ce cas précis, il semble que les pouvoirs publics aient choisi, une fois encore, de laisser faire. « Surtout ne pas stigmatiser »  semble être aujourd’hui leur principal souci. Quant au sort des riverains…

Crédit photo : DR
[cc] Breizh-info.com, 2013, dépêches libres de copie et diffusion sous réserve de mention de la source d’origine.

.
- Je soutiens BREIZH-INFO -

Fabrice Di Vizio. « Macron est plus crédible en influenceur Pfizer qu’en général des Armées ! »

Maître Fabrice Di Vizio, avocat au barreau de Nanterre, explique les raisons de son recours - soutenu par plus...

Sapeurs-pompiers en grève : «La vaccination obligatoire nous supprime notre liberté de choix»

Après le personnel soignant, des sapeurs-pompiers s’opposent à la vaccination obligatoire pour leur profession. L’un des principaux syndicats de...

Articles liés

Rennes. Wilhem Houssin, un père de famille tabassé à mort par une « une bande de jeunes »

Wilhem Houssin était un père de famille de 49 ans. Il a été tué lors d'une agression gratuite par une bande, à Saint-Jacques-de-la-Lande en Ille-et-Vilaine...

Morbihan. 600 caravanes de gens du voyage entre Riantec et Carnac

Le week-end dernier, environ 600 caravanes de gens du voyage sont venus s'installer à l'est de Lorient, répartis entre Riantec, Merlevenez et Carnac, pour...

Tyrannie sanitaire et refus de vaccination. L’épouse d’un pompier d’Ille-et-Vilaine annonce le licenciement probable de son mari

Le journal Média Presse Info a reçu le message d’une épouse dont le mari, pompier professionnel à Rennes, refuse de céder à la dictature...

Rennes : des ateliers « vélos queers en non-mixité »

Alors que les sénateurs ont adopté en avril un « amendement UNEF » demandant la dissolution des associations organisant des « réunion non-mixtes » où sont généralement interdits...