Marine Le Pen à Guerlesquin : accueil plutôt favorable pour la présidente du FN

A LA UNE

25/11/2013 – 12H40 Morlaix (Breizh-info.com) – Arrivée ce matin à Guerlesquin (Finistère) pour une visite du marché de cette petite « cité de caractère » située dans le Trégor finistérien, Marine Le Pen a été plutôt bien accueillie par la population locale. Dans ce fief traditionnel de la gauche, un phénomène révélateur de l’état d’esprit qui règne actuellement en Bretagne. Et ailleurs.

Après avoir été accueillie par ses sympathisants et ses adhérents dans un bar de la commune, Marine Le Pen est allée ensuite à la rencontre des guerlesquinaises et des guerlesquinais, durant une demi-heure sur le traditionnel marché du lundi, où son équipe militante a distribué des tracts : environ 200 personnes l’attendaient afin d’échanger sur la situation dramatique de l’emploi en Finistère et de prendre des photos avec elle, pour le souvenir. Une vingtaine de militants du Front De Gauche et du PC ont bien tenté par quelques cris et chants de perturber la distribution durant quelques instants (un homme d’origine turque allant même jusqu’à hurler à Marine Le Pen « tu n’es pas chez toi ici »), mais la population locale n’a pas suivi. « Chacun a le droit de s’exprimer, c’est la démocratie » clamait ainsi un commerçant de Guerlesquin. « Pourquoi irait-on empêcher Marine Le Pen de venir? Elle n’a jamais été au pouvoir! Elle n’est pas responsable de la crise actuelle alors écoutons au moins ce qu’elle propose » plaidait une habituée du marché.

Après ce bain de foule, Marine Le Pen a tenu une conférence de presse (vidéo ici) durant laquelle elle a fustigé la politique menée par le gouvernement actuel, tout en renvoyant UMP et Parti Socialiste dos à dos. Prônant le protectionnisme et le rétablissement des Etats-Nations au sein d’une Europe forte, elle s’est refusée à toute idée d’autonomie fiscale régionale, réclamée  par une partie des Bonnets rouges notamment pour sauver l’emploi et la possibilité de vivre et de travailler au pays.

Sur la poussée annoncée du Front National en Bretagne, Marine Le Pen l’a expliquée à la fois par la crise majeure qui frappe la région économique et face à laquelle les pouvoirs publics n’apportent pas de réponses et de solutions concrètes, mais aussi par une augmentation significative de l’immigration et de l’insécurité dans une région jusque-là préservée.
Elle est enfin revenue sur la multiplication des agressions et violences émanant de l’extrême gauche (notamment concernant la permanence du FN dégradée par les « antifascistes » à Brest récemment) et a demandé à l’État de prendre ses responsabilités pour protéger à la fois les biens, mais aussi les militants politiques, jugeant que Manuel Valls – qui semble pourtant avoir « la dissolution facile » – ne s’attaque pas aux organisations violentes d’extrême gauche.

La venue de Marine Le Pen dans le Trégor s’est achevée par un apéritif et un déjeuner en compagnie des militants présents.


MLP_guerlesquin

Marine_Guerlesquin4

marine_le_pen_guerlesquin_3

marine_le_pen_guerlesquin

Photos : Breizh-info.com
[cc] Breizh-info.com, 2013, dépêches libres de copie et diffusion sous réserve de mention de la source d’origine.

.
- Je soutiens BREIZH-INFO - spot_img

Cyclisme. Le britannique Leo Hayter remporte la deuxième étape du Tour de Bretagne entre Corlay et Rosporden

Seconde étape du Tour de Bretagne ce mardi, et quelle étape ! Une deuxième étape remportée par le britannique...

Jugée pour avoir abandonné ses 68 animaux dans une ferme près de Carhaix

L'association Stéphane LAMART « Pour la défense des droits des animaux » a porté plainte contre une femme qui...

2 Commentaires

  1. il est vrais que le FN surtout Marine Le Pen n’a jamais été au pouvoir, alors pour quoi pas ? De toute façon qu’est ce que l’on risque ? Après si c’est négatif ce sera la révolution point barre !

Il n'est plus possible de commenter cet article.

Articles liés