27/11/2013 – 18H00 Carhaix (Breizh-info.com) – Breizh Impacte a publié son manifeste, véritables cahiers de doléances, qui « appellent tous les Bretons à se rassembler » à Carhaix le 30 novembre, et « à se serrer les coudes pour réclamer le pouvoir et les moyens permettant à la Bretagne de prendre en main son destin ». Le collectif Vivre, Décider et travailler en Bretagne appelle quant à lui à la suppression totale de l’écotaxe – pour l’heure reportée en 2015 –, à un « réel électrochoc de simplification administrative », à la relocalisation des décisions – que celles concernant Rennes ou Nantes soient prises sur place et non à Paris – et à « la fin du dumping social et des distorsions de concurrence insoutenables pour les entreprises ».
Au bas de l’appel nous apprenons que des cahiers de doléance seront distribués aux manifestants par des volontaires de BreizhImpacte afin de collecter des idées « pour construire la Bretagne de demain ». Et conforter le projet de BreizhImpacte, sans doute.
A noter que la première manifestation des Bonnets rouges à Quimper avait réuni près de 30.000 personnes dans une ville où tous les commerces avaient baissé leur rideau en signe d’assentiment et de solidarité. Depuis, la fronde des Bonnets rouges s’est étendue à toute la France, tant contre les bornes écotaxe que les radars mais aussi parmi diverses catégories socio-professionnelles ou strates de la société qui ont enfilé des bonnets de diverses couleurs et sont sortis dans les rues. De fait, le gouvernement a amorcé un demi-recul, puisque la mise en place de l’écotaxe a été repoussée en 2015, tandis que les radars fixes atteints n’ont toujours pas été remplacés.

Crédit photo : DR
[cc] Breizh-info.com, 2013, dépêches libres de copie et diffusion sous réserve de mention de la source d’origine.