Suite à la dépêche publiée par Breizh-info le 26 novembre  concernant les différentes listes de droite qui se présenteront aux élections municipales à Brest, Laurent Prunier, conseiller municipal sortant et actuel président de la Fédération départementale UMP du Finistère nous a adressé la mise au point suivante :

« N’ayant à aucun moment été interrogé, je m’étonne des intentions qui me sont prêtées dans cet article consacré aux Elections Municipales à Brest. Si j’ai toujours été favorable à l’Union – j’ai proposé des primaires ouvertes dès janvier dernier qui ont été refusées par ma concurrente – je n’entends pas négocier quelque ralliement pour ma propre personne.
L’Union ne se décrète pas, elle se construit, en fonction des forces en présence, en l’occurrence l’UMP et l’UDI, leurs cadres, militants et sympathisants. En l’absence d’accord global, le premier tour fera office de Primaire.
Mon équipe est déjà en campagne. Permanence, affiches, tracts, nous menons sur le terrain l’opposition au maire PS et proposons un projet d’alternance aux Brestois. »

Photo : DR
[cc] Breizh-info.com, 2013, dépêches libres de copie et diffusion sous réserve de mention de la source d’origine.