29/11/2013 – 08H00 Pledran (Breizh-info.com) – Alors que la municipalité de Pledran semble hésiter, sous la pression populaire, à poursuivre le processus qui pourrait mener à l’expropriation de Réjane Corlay et de plusieurs autres familles, Breizh-info s’est intéressé à la gestion de cette commune des Côtes-d’Armor, dont le maire, Maryse Raoult (PS) a annoncé son intention de se représenter  aux prochaines élections municipales.
Au dernier recensement connu de l’INSEE en 2009, le chiffre de la population de la commune de Pledran s’élevait à 6 019 habitants. Toujours la même année, 2 681 logements ont été recensés dans la commune, dont 2 394 habitations principales et 61 résidences secondaires, le chiffre marquant étant celui de 226 logements vacants (contre 74 en 1999), soit 8,4 % du parc immobilier de la commune.
Est défini comme étant un logement vacant un logement inoccupé se trouvant dans l’un des cas suivants :
— proposé à la vente, à la location;
— déjà attribué à un acheteur ou un locataire et en attente d’occupation;
— en attente de règlement de succession;
— conservé par un employeur pour un usage futur au profit d’un de ses employés;
— gardé vacant et sans affectation précise par le propriétaire (exemple un logement très vétuste…).

Alors qu’il existe des logements vacants dans la commune – les derniers chiffres ne sont pas connus, mais le projet avait été décidé dès 2007 -, on peut s’interroger sur la volonté manifestée par l’actuelle municipalité de construire de nouveaux logements sociaux, alors que le parc immobilier existant semble permettre la mise en œuvre de travaux de réhabilitation ? Question de priorité sans doute.

Néanmoins, l’investissement nécessaire à la réalisation de ces travaux, en collaboration avec Saint-Brieuc agglomération dont Maryse Raoult est la vice-présidente chargée de l’habitat, a un coût pour la collectivité, coût qui devrait – si les travaux étaient mis en œuvre, ce qui semble de moins en moins d’actualité – alourdir encore la dette de la commune, passée de 2,5 millions d’euros en 2010 à 7,5 millions en 2012.
Les chiffres sont en effet éloquents : l’endettement, qui était de 58 € par habitant (contre 483 € par habitant pour la moyenne nationale), en 2001 – date de l’élection de Maryse Raoult – est passé à 1182 € par habitant (contre 604 € pour la moyenne nationale) en 2012 (source JDN d’après ministère de l’Économie).

Dans le même temps les charges de fonctionnement ont de leur côté plus que doublé, passant de 2 015 000 euros en 2001 à 5 184 000 euros en 2012 (dont 2 251 000 € de charges de personnel), alors que la population n’a augmenté que de 269 habitants en 10 ans, soit une augmentation de 0,5% par an pendant 10 ans.

Nul doute que ce bilan ne manquera pas d’animer les discussions lors de la campagne électorale qui s’annonce.

Photo : DR
[cc] Breizh-info.com, 2013, dépêches libres de copie et diffusion sous réserve 

1 COMMENTAIRE

  1. Le résultat des élections municipales 2014 de Plédran a parlé, Madame Le Maire peut faire ses cartons, ce qu’elle aurait dû faire depuis longtemps par respect pour ses concitoyens. Mais le pouvoir aveugle, même ceux qui ont une bonne santé et qui ont travaillé dans le milieu médical et hospitalier et payé par les contribuables de surcroît. Madame CORLAY âgée de 92 ans et menacée d’expropriation n’aura pas à faire ses cartons, par contre elle pourra observer Madame Le Maire à faire ses cartons, et grâce à son grand coeur il est fort possible que cette vieille dame lui propose même de l’aider…….
    Les chiffres consternants de cette dette sont une chose, quelle ville n’est pas endettée, c’est l’arrogance de cette Mairesse, son équipe de bras cassés, l’insolence de ses adjoints et l’incompétence de tout ce petit monde qui me gêne. Il faut observer la médiocrité de l’équipe enseignante de l’école élémentaire publique de Plédran, la hiérarchie débordée par l’insolence contagieuse des enfants et des parents, le laxisme et l’indifférence des employés municipaux du service scolaire qui se débarassent des enfants victimes de violence. Allez, je vous souhaite une bonne retraite et que l’on ne vous revoit plus.

Comments are closed.