Quimper. Les Bonnets rouges, au-delà de la révolte : conférence le 26 février

A LA UNE

05/02/2014 – 12H00 Quimper(Breizh-info.com) – L’association « la liberté de l’esprit » organise une conférence-débat le mercredi 26 février 2014 à 20h, dans l’amphithéâtre de l’hôtel Mercure, avenue de la Gare à Quimper.
Le mouvement des Bonnets rouges a surpris par son ampleur et son originalité. Il rassemble diverses catégories socioprofessionnelles (artisans, paysans, pêcheurs…), des patrons et des salariés (notamment de l’agroalimentaire), sur la base de revendications sectorielles ou générales (fiscalité).
Sans préjuger de l’avenir du mouvement,  ces rassemblements massifs témoignent  de vrais malaises,  de fractures sociales, du souhait de maîtriser son destin résumé dans le slogan : Vivre, travailler et décider au pays.

Trois des 4 auteurs de l’ouvrage « L’automne des Bonnets rouges : de la colère au renouveau », (Editions Dialogues) (préfacé par Emmanuel Todd) seront présents pour l’occasion :

  • Jacques Baguenard, professeur de science politique à l’UBO,
  • Erwann Charles et Hervé Thouement, maîtres de conférences en Sciences Économiques de l’UBO

Au cours de cette conférence, les organisateurs et le public chercheront à comprendre comment un tel mouvement social a pu prendre racine dans l’Ouest breton autour d’une alliance dite contre-nature, portant à la fois sur des revendications corporatistes et régionalistes.
Début 2014, le mouvement des Bonnets rouges semble au milieu du gué. Les questions posées n’en sont que plus d’actualité :

  • Au-delà de la référence historique lointaine, comment expliquer un tel soulèvement et son audience, y compris à l’international ?
  • Quelles sont les causes conjoncturelles – écotaxe, licenciements dans l’agroalimentaire…- ou  structurelles – crise du « modèle » économique breton, concurrence internationale, isolement géographique de la Bretagne…?
  • Quelles en seront les répercussions sur le développement économique de la Bretagne (dont le Pacte d’avenir) et plus encore de la Bretagne occidentale (équilibre Ouest-Est ; ville et métropoles/ campagne, Armor/Argoat…)?
  • Quelles incidences pourraient advenir  dans la vie politique régionale et nationale : gouvernance et décentralisation, simplification administrative, réformes de la fiscalité…?

Entrée: 8 € – 6€ pour les adhérents ; – 3 € pour les étudiants et chômeurs

Plus d’information http://www.lalibertedelesprit.org/spip.php?article187

Photo : DR
[cc] Breizh-info.com, 2014, dépêches libres de copie et diffusion sous réserve de mention de la source d’origine.

.
- Je soutiens BREIZH-INFO - spot_img

Covid-19. Professeur Raoult : « aucune différence significative » entre vaccinés et non vaccinés sur la mortalité [Vidéo]

L'année 2021, tout comme la précédente, a été marqué du sceau du Covid-19. Le directeur de l'IHU de Marseille...

L’Amérique : de la pensée biblique à la pensée unique..

La pensée unique qui ravage le monde occidental est le dernier avatar de la pensée biblique dont l’origine se...

1 COMMENTAIRE

  1. hello, voilà mon idée est la suivante, on voit bien où en est la contestation à l’heure actuelle, on ne compte plu les commentaires sur la politique du pays s’insurgeant de la façon où çà se passe, donc une iddée ; et si on faisait le canal de séparation Nord Sud Perros Guirec Lorient, un canal c’est à dire donc de faire passer la mer( entre le Nord de la Bretagne et le Sud, alors au début on demande juste aus différents conseils municipaux des villes rencontrées d’en discuter comme çà, histoire de plaisanter un peu et puis ensuite d’en reparler et puis d’en rereparler et cette fois ci de l’adopter, et puis hop on le fait une fois fait on attend un peu et puis on dit eh bien finalement on se sépare. On se sépare – eux qui n’en croyaient pas leurs oreilles – oui oui on se sépare. Mais de la France ? ben oui biensûr ! oui bon ben on se sépare alors. Ce qui serait bien c’est qu’on se passe le mot… Qu’on en discute dans les bars par exemple et ce qui serait bien aussi, c’est qu’on pourrait alors faire de nouveaux ports et de nouvelles plages. On deviendrait une île ! Le Finistere.

Il n'est plus possible de commenter cet article.

Articles liés