Rennes. Loïck Le Brun (UDI) met les pieds dans le plat

A LA UNE

Tyrannie sanitaire. « Macron, Castex, Véran et toute leur clique, ont brisé mon engagement de pompier volontaire ». Témoignage

Notre rédaction compte un journaliste qui était pompier volontaire jusqu’au début de l’année 2021. Il ne l’est plus. Il...

Rennes : quand une association subventionnée pratique des réunions « non-mixtes »

Tous les rennais connaissent le CRIDEV, anciennement « Centre Rennais d'Information pour le Développement et la Solidarité entre les...

Dinard. A la rencontre de Céline Tacher, bretonne élue au comité central du Rassemblement national (RN)

Céline Tacher a 22 ans. Originaire de Dinard en Bretagne elle habite maintenant Paris pour les études et le...

Vannes, Lanester. Retour en vidéo sur les manifestations contre le Pass sanitaire

Des milliers de personnes ont défilé samedi 17 juillet dans les principales grandes villes bretonnes comme dans toute la...

Covid-19. « La contamination et la mortalité sont, à l’été 2021 et après 3,6 milliards de doses de vaccins injectées, beaucoup plus élevées qu’à...

Ci-dessous le point mensuel de D. Delawarde au sujet de la progression du Covid19 dans le monde. La contamination et...

07/02/2014 – 09H00 Rennes (Breizh-info.com) – Il est rare qu’un centriste appelle un chat un chat. Ce n’est pas dans sa culture. Il préfère parler  d’un « petit mammifère familier à poil doux ». D’où le langage mou, souvent irritant, incapable de mobiliser les foules, qui caractérisait Pierre Méhaignerie.

Alors quand l’un des représentants de la famille démocrate-chrétienne parle haut et fort, l’affaire mérite d’être relevée. C’est ce qui est arrivé récemment avec Loïck le Brun (UDI), un vétéran de la politique rennaise. Il sera candidat aux élections municipales sur la liste conduite par Bruno Chavanat (UDI), un énarque ramené en Bretagne par Pierre Méhaignerie à l’époque où celui-ci faisait la pluie et le beau temps en Ille et Vilaine.

M. Le Brun estime en effet que Rennes « est jouable. Il va y avoir match. Les rennaises et les rennais doivent savoir que ceux qui administrent la ville aujourd’hui sont des professionnels de la politique. La tête de liste socialiste, Nathalie Appéré, n a pas d’expérience professionnelle hors politique. Ils sont tous comme ça au PS. Ils commencent à militer dans des syndicats étudiants, puis au Mouvement des Jeunes Socialistes, puis à la fédération. Ils sont ensuite embauchés dans des collectivités socialistes et ils se présentent. Ce n’est pas ma vision de la vie politique. Il faut avoir un pied dans la vraie vie. A Rennes, certains sont loin de ces réalités. (Ouest France, 7 janvier 2014). »

Le constat fait par Loïck Le Brun s’applique à Edmond Hervé, à Daniel Delaveau, à Nathalie Appéré à Rennes. Mais aussi à Jean-Marc Ayrault ou à Johanna Rolland à Nantes. Des gens qui n’ont jamais eu un vrai métier, qui ne connaissent donc pas ce que M. Le Brun appelle « la vraie vie ».
Pour autant, affirmer que ces professionnels de la politique ne connaissent pas le monde de l’entreprise est excessif. Ils connaissent bien les patrons des grosses boîtes, mais fort peu ceux des PME.

Loïck Le Brun a évidemment le droit de rêver. En particulier, lorsqu’il pense que Rennes « est jouable. Il va y avoir match ». S’il avait un peu de mémoire, il se souviendrait qu’en 2001 il était à la tête de la liste UDF-RPR.
Edmond Hervé (PS) l’avait écrabouillé : 57,23% contre 42,77%. La sociologie de Rennes en fait une chasse gardée du PS : cadres, enseignants, professions du tertiaire et immigrés de la 2ème génération qui votent « à gauche ».

Photo : DR
[cc] Breizh-info.com, 2014, dépêches libres de copie et diffusion sous réserve de mention de la source d’origine.

.
- Je soutiens BREIZH-INFO -

Pourquoi la gestion de la crise COVID est un scandale [ L’Agora]

Au début de la crise COVID, en janvier 2020, les services de l’État ont assuré aux Français qu’ils étaient...

Une directrice d’école de Leeds, au Royaume-Uni « Les blancs font partie des groupes ethniques minoritaires… c’est merveilleux »

« Nos religions sont peut-être différentes, mais les messages de bonté, de rassemblement et de charité sont tous les...

1 COMMENTAIRE

Il n'est plus possible de commenter cet article.

Articles liés

Rennes : des ateliers « vélos queers en non-mixité »

Alors que les sénateurs ont adopté en avril un « amendement UNEF » demandant la dissolution des associations organisant des « réunion non-mixtes » où sont généralement interdits...

Rennes : Un quartier pour islamistes radicalisées ouvert à la prison des femmes

La célèbre prison des femmes inaugurera prochainement un nouvel outil pénitentiaire : un quartier de prise en charge des femmes radicalisées (=islamistes). Le chantier débuté depuis...

Livre blanc de la sécurité : quand la Gauche rennaise veut plus de policiers !

C'était un engagement de la municipalité écolo-socialiste de Rennes : Les ateliers organisés au mois d'avril, qui ont réuni 130 habitants, et les résultats de l'enquête...

Amin et Ali, deux « prodiges de la République »

Le prodige Marlène Schiappa, ministre déléguée auprès du ministre de l'Intérieur, chargée de la Citoyenneté a lancé en décembre 2020, l'opération des « Prodiges de...