Le casque d’Agris conservé au musée d’Angoulême est l’un des plus beaux vestiges de l’orfèvrerie celtique. Il sert aujourd’hui de fil conducteur à une bande dessinée ancrée dans le IIIème siècle avant J-C.

Agris, jeune prince Picton (le Poitou actuel), mène une vie paisible jusqu’au jour où son père est assassiné. Il doit alors fuir, emportant avec lui le casque sacré qui symbolise le pouvoir royal. Il vient en aide au peuple des Sénons (Seine et Marne) menacé par les Bellovaques (Oise). Il sauve ainsi Névéva, la fille du roi et ne reste pas insensible à ses charmes…

Le troisième tome se focalise sur les combats que doivent livrer les Sénons pour leur survie. Alliés aux Meldes (Melun) et aux Parisii (Paris), ils doivent lutter contre les Bellovaques, les Carnutes (Orléanais) et les Bituriges (Berry). Ceux-ci attaquent sur trois fronts, obligeant ainsi les Sénons à diviser leurs forces. Mais Agris met au point une stratégie qui permet aux Sénons, pourtant en infériorité numérique, à vaincre leurs ennemis. Il s’impose ainsi comme un grand chef militaire.

 Le scénariste Luccisano reconstitue la Gaule le plus fidèlement possible, en s’appuyant sur les dernières découvertes archéologiques. Il montre bien la lutte entre les peuples gaulois.

Mis en valeur par les couleurs chaudes de Robakowski, les magnifiques dessins de Libessart font revivre une époque méconnue du grand public. Ils respectent les moindres détails de l’armement des gaulois. Dans le troisième tome, le dessin est repris pas Claire Bigard, avec la même réussite.

Chaque tome est accompagné d’un cahier pédagogique. Le premier portait sur le véritable casque, l’armement et la langue gauloise. Le second décrivait l’art de la guerre et les pratiques funéraires. Le cahier de ce troisième tome se penche sur la religion et la maison gauloise, notamment à travers la reconstitution d’une ferme aristocratique entreprise sur le site de Coriobona, près Angoulême.

Le casque d’Agris, t.1 Le sanctuaire interdit, 14,50 euros, t. 2 L’or des Sénons, 14,50 euros, t.3 Le cœur ou la raison, 14,50 euros, Assor BD.

Ces bandes dessinées peuvent être directement commandées sur le site assorbd.fr

Crédit photo : Breizh info
[cc] Breizh-info.com, 2014, dépêches libres de copie et diffusion sous réserve de mention de la source d’origine.