Nantes. Images de « Scènes de guérilla urbaine » (M. Valls)

A LA UNE

Rennes. Une femme de 74 ans mortellement agressée au Blosne : des mineurs déjà connus de la justice arrêtés

Des mineurs âgés de 13 à 15 ans ont été placés en détention provisoire Rennes pour des faits de...

La plus ancienne représentation du roi Arthur se trouve-t-elle à Perros-Guirec ?

Perros-Guirec, la station des bords de Manche serait en possession d'une première mondiale : la première image connue du...

Flingues, rap afro-américain et saccage d’un château à Poligné (35). Le témoignage de la propriétaire

Le 10 juillet dernier, la location d'un château du sud de Rennes à ce qui devait être un groupe...

Tyrannie sanitaire. « Macron, Castex, Véran et toute leur clique, ont brisé mon engagement de pompier volontaire ». Témoignage

Notre rédaction compte un journaliste qui était pompier volontaire jusqu’au début de l’année 2021. Il ne l’est plus. Il...

22/02/2014 – 23H30 Nantes (Breizh-info.com) –  Après les « scènes de guérilla urbaine » (Manuel Valls dixit) que Nantes a vécues ce samedi lors de la manifestation organisée contre le projet d’aéroport de Notre-Dame-des-Landes, les réactions n’ont pas manqué. Dans un communiqué, la préfecture de Loire-Atlantique a dû constater que « la fête est gâchée, les organisateurs sont débordés par la frange radicale sur laquelle ils s’appuient depuis le début de ce mouvement ».  « La violence est par essence inacceptable de même que les dégradations de notre bien commun: notre ville, ses services publics, ses équipements ! » s’est exclamé Patrick Rimbert, maire (PS) de Nantes. « Rien n’entamera notre volonté à préparer l’avenir de l’Ouest de la France »,  a affirmé Jacques Auxiette (PS), président de la Région administrative des Pays de la Loire et partisan résolu du projet. « Je suis de tout cœur avec les manifestants » avait pour sa part déclaré Cécile Duflot (EELV), ministre de l’Égalité des territoires et du Logement. Mais c’était avant le début de la manifestation.  Notre reporter était quant à lui sur les lieux. Images d’une « fête gâchée ».

Nantes NDDL1

Nantes NDDL2

NantesNDDL3

NantesNDDL4

 

NantesNDDL6

 

NantesNDDL7

 

NantesNDDL8

 

NantesNDDL9

 

NantesNDDL10

 

NantesNDDL11

NantesNDDL12

 

Crédit photo : Breizh info.com
[cc] Breizh-info.com, 2014, dépêches libres de copie et diffusion sous réserve de mention de la source d’origine.

.
- Je soutiens BREIZH-INFO -

Auray. Douze circuits thématiques pour découvrir la ville

Cet été, la mairie d'Auray organise douze circuits thématiques permettant la découverte des lieux emblématiques de la ville, ouvrant...

Metallica. Retour sur la genèse de « The Black Album »

Metallica raconte la genèse de son album phare "The Black Album", qui a fait la une des journaux et...

2 Commentaires

  1. La préfecture: « les organisateurs sont débordés par la frange radicale sur laquelle ils s’appuient depuis le début de ce mouvement »

    Ayrault a peut-être demandé à la police et à la préfecture de laisser faire les vandales afin de retourner la population contre le mouvement anti-aéroport ?

    On sait que le gouvernement s’appuie lui-même sur le même genre de gens pour intimider le mouvement anti-remplaciste.

    La question que je me pose depuis longtemps :
    Comment a fait le lobby immigrationniste pour s’assurer le soutien de ces tarés-qui-veulent-tout-péter ?

    Car en fait, c’est même pas des tarés gauchistes, c’est des tarés tout court.

    C’est difficile de croire qu’ils ont des préoccupations écologistes anti-aéroport. Je ne pense pas qu’ils aient non plus des préoccupations immigrationnistes. Je parie qu’ils se fichent complètement des immigrés africains.

    Donc, je parviens à la conclusion suivante :
    Ces crétins soutiennent tout simplement ceux qui leur fournissent des occasions sympas d’aller tout casser en toute impunité.

  2. Quand on voit avec quel aplomb notre gouvernement a soutenu et soutient encore les émeutiers d’Ukraine contre le gouvernement légitime, au lieu de les inviter à le virer à l’occasion des élections suivantes, quand on voit comment il s’apprête à reconnaitre ces mêmes émeutiers dans l’espoir de faire sortir l’Ukraine de la CEI, au mépris de la démocratie dont il se réclame, il ne faut pas s’étonner que des émeutiers français aient envie de faire subir le même sort « démocratique » au président le plus impopulaire de notre histoire. Pourquoi ne pas prendre d’assaut l’Elysée et ses datchas où trônent ses maîtresses ? On a les émeutiers qu’on mérite, qui ne font qu’imiter les lanceurs de pavés de 1968 !

Il n'est plus possible de commenter cet article.

Articles liés

Auray. Douze circuits thématiques pour découvrir la ville

Cet été, la mairie d'Auray organise douze circuits thématiques permettant la découverte des lieux emblématiques de la ville, ouvrant au public certains monuments habituellement...

Metallica. Retour sur la genèse de « The Black Album »

Metallica raconte la genèse de son album phare "The Black Album", qui a fait la une des journaux et rempli des stades à l'échelle...

Football. Ligue 1, Ligue 2 : le point sur la rentrée des clubs bretons

La Ligue 2 vient de débuter, avec notamment le match entre Le Havre et Guingamp, et un beau match nul obtenu par EAG à...

Rennes. Une femme de 74 ans mortellement agressée au Blosne : des mineurs déjà connus de la justice arrêtés

Des mineurs âgés de 13 à 15 ans ont été placés en détention provisoire Rennes pour des faits de vol avec violence ayant entraîné...