Sophia Aram fait l’aumône en Bretagne [billet d’humeur]

A LA UNE

Christophe Dolbeau : « Lorsque je parle de parias, je pense aux intouchables, aux lépreux, aux pestiférés de la politique » [Interview]

Christophe Dolbeau, écrivain et correspondant de presse (il a collaboré à des journaux croates de l'émigration comme Studia croatica...

L’immigration clandestine redouble en Mer Méditerranée, l’Union européenne baisse la garde

Il y a un an, trois organisations internationales paragouvernementales prédisaient un afflux massif de clandestins en Europe lors du...

Santé. Le rhume des foins empoisonne la vie de plus en plus de Français

Rhume persistant, yeux rouges et larmoyants, éternuements… l'omniprésence du Covid-19 dans l'actualité ne doit pas faire oublier que le...

Michel Maffesoli (L’Ère des soulèvements) : « Ce vitalisme que l’élite ne veut pas voir me donne espérance » [Interview]

Les éditions du Cerf viennent d'éditer un nouvel ouvrage important de Michel Maffesoli intitulé « l'Ère des soulèvements »....

De la belle aube au triste soir. La tragédie d’une famille française en Algérie [Interview]

Il n’est pas de vie qui ne soit inextricablement mêlée à notre histoire collective. Le livre De la belle...

Sophia Aram est un pur produit de la banlieue parisienne. Issue de la même ville que Nicolas Anelka (Trappes), elle donnera ce soir un spectacle à Briec, intitulé « Crise de foi », dans lequel elle n’épargne aucune des grandes religions monothéistes. S’étant affublé de l’étiquette « humoriste », Sophia Aram écume les petites salles de théâtre, très loin du niveau de popularité d’un Franck Duboscq ou d’un Dieudonné. Il est vrai que son discours politiquement correct et son acharnement vis à vis des électeurs du Front National, qu’elle alla même jusqu’à qualifier de « gros cons » sur une radio publique française, ne fait guère rire un public français volontiers demandeur d’insolence et de franche rigolade. Chroniqueuse sur France Inter, elle avait été « parachutée » sur France 2 , pour un talk-show en direct et en prime time avant le journal télévisé du soir. Sans doute une  récompense du service public pour services rendus à l’establishment bobo. Néanmoins, le public étant le maître de l’audience, celui-ci a décidé massivement de ne pas regarder ce qui restera, après son arrêt fin décembre quelques mois seulement après son lancement, comme un des gros bides du service public français.

Sophia Aram est donc obligée, pour tenter de boucler des fins de mois pas assez juteuses à son goût sur France Inter, d’écumer quelques petites salles de « province », véritable chemin de croix pour la parisienne qu’elle est, celle qui disait  récemment – sans doute sur le ton de l’humour ? – que plus jeune « elle avait peur de Jean-Marie le Pen et de la Bretagne« . Le Breton étant généreux, il s’en trouvera bien une petite centaine pour répondre ce soir à son aumône ..

Crédit photo : DR [cc] Breizh-info.com, 2014, dépêches libres de copie et diffusion sous réserve de mention de la source d’origine.

.
- Je soutiens BREIZH-INFO -

Philippe de Villiers : « La France peut mourir ! »

Eric Morillot reçoit Philippe de Villiers pour son livre événement « Le jour d’après » (Éditions Albin Michel), actuellement...

De la Perse à l’Iran : 3 000 ans de civilisations

Dans les pas de la journaliste Samira Ahmed, une exploration de l’histoire de la Perse au travers de sa...

Articles liés

Isabelle Le Callennec (LR) : « Jersey, Saint-Brieuc… ou l’échec de la méthode »

Isabelle Le Callennec, tête de liste Les Républicains à l'occasion des élections régionales de juin 2021, vient d'adresser à la presse une tribune intitulée...

Nominoë et les Rois de Bretagne Episode 20

L'implantation des Vikings pèse lourdement sur la Bretagne, le peuple est éreinté, les hommes du nord établissent des bases proches du littoral et se...

Sondages régionales 2021 en Bretagne. Vers un second tour à 5 listes ?

Se dirige-t-on vers un deuxième tour des régionales à 5 listes ? À moins de deux mois des élections régionales en Bretagne, ce serait...

Tourisme en Bretagne. Ouverture de 8 VVF

Dès à présent, la majorité des VVF accueillent les premiers vacanciers et 93 seront ouverts pour les traditionnelles « grandes vacances d'été ». Sur...