Européennes : Breizhistance s’allie à l’extrême-gauche française (NPA)

breizhistance

29/02/2014 ‑ 16H00 Rennes (Breizh-info.com) – Le mouvement Breizhistance, la gauche indépendantiste bretonne, vient d’annoncer la semaine dernière qu’il ferait liste commune pour les élections européennes de mai prochain avec le NPA, Nouveau Parti Anticapitaliste, de Philippe Poutou.
Derrière le slogan « pour l’Europe des peuples et des travailleurs », la liste, conduite par Pierre Le Ménahès, affiche une communication « choc » à base de rouge vif, de faucille et de marteau et, plus original, de… drapeau palestinien.
Peut-on réellement parler d’une quatrième candidature « bretonne » aux élections européennes, après celles de l’UDB, d' »Europe, nous te ferons » et du Parti Fédéraliste Européen ? Pas évident semble-t-il. Si Breizhistance était habitué, depuis des années, à faire liste commune avec le NPA, la gauche indépendantiste bretonne semble désormais se fondre dans l’extrême-gauche française plus qu’elle n’influence cette dernière.

Sur l’affiche, outre la faucille et le marteau,  on peut également voir des revendications en faveur des LGBT (lesbiennes, gays, bi, transexuels), des antifascistes, des prisonniers, des Palestiniens, des opposants à l’aéroport de Notre-Dame-des-Landes. Certes, la réunification de la Bretagne apparaît, et le soutien aux référendums écossais et catalans pour l’indépendance également. Mais le communiqué de présentation relègue l’officialisation de la langue bretonne  et le « droit à l’autodétermination des peuples » dans le même paragraphe que celle sur l’égalité des droits, pour les homosexuels, les musulmans, les Roms, les Bretons n’étant finalement, pour Breizhistance,  qu’une « minorité opprimée » comme une autre.

Pour le reste, la liste NPA-Breizhistance présente un programme très classique d »extrême-gauche française, en faisant de la dénonciation du Front National et de « la menace fasciste » une priorité pour l’Europe, en défendant l’instauration d’un SMIC européen et un alignement (non chiffré) des systèmes de protection sociale. Il faut rajouter à cela l’interdiction des licenciements, la baisse du temps de travail, l’augmentation des salaires et des allocations pour tous, la « socialisation » des banques, l’extension des services publics, la sortie du nucléaire.

Enfin, au niveau international, le NPA et Breizhistance appellent à aider les islamistes en Syrie et à sanctionner le régime de Bachar El Assad («  L’aide aux peuples qui luttent pour leurs droits, en particulier les peuples palestinien et syrien ; des sanctions contre les régimes qui les écrasent ») et Israël tout en souhaitant aider « les peuples sous domination française » dans le reste du monde.

La composition de la liste n a pour le moment pas été communiquée.

Crédit photo : DR
[cc] Breizh-info.com, 2014, dépêches libres de copie et diffusion sous réserve de mention de la source d’origine.

Une réponse

Les commentaires sont fermés.

- Sécession la première parution de Yann Vallerie, rédacteur en chef de Breizh-info -

- Je soutiens BREIZH-INFO -

PARTAGEZ L'ARTICLE !

LES DERNIERS ARTICLES

ARTICLES LIÉS

ABONNEZ VOUS À NOTRE NEWSLETTER

Pas de pubs, pas de spams, juste du contenu de qualité !