Rechercher
Fermer ce champ de recherche.

Harcèlement à Rennes. “Ils ne s’en prennent jamais à celles de leurs origines”

27/08/2014 – 07h00 Rennes (Breizh-info.com) – “Le collectif #stopharcèlementderuerennes refuse que notre lutte soit instrumentalisée à des fins racistes, xénophobes et islamophobes. On ne peut pas combattre une discrimination aux dépens d’une autre.”
Voilà ce qu’on pouvait lire ce matin en “une” de la page facebook du collectif contre le harcèlement de rue à Rennes, qui s’est monté récemment et qui mène actuellement et pendant toute la rentrée une campagne pour sensibiliser à ce que vivent fréquemment les femmes dans de nombreuses grandes villes de France, y compris à Rennes.

Il faut dire que sur la page facebook du collectif, qui réunit presque 900 “j’aime”, de nombreux internautes rennais notamment n’hésitaient pas à montrer du doigt certaines communautés qui pratiqueraient le harcèlement de rue plus facilement que d’autres. Des commentaires bien souvent censurés par les responsables du collectif, qui veulent dénoncer le harcèlement de rue, mais visiblement sans s’attaquer à ceux qui le pratiquent, du “hé mademoiselle, t’as pas un 06” à “regarde moi ce beau ptit cul de blonde” , quand certains ne passent pas directement à des  attouchements . Bien que pénalement répréhensibles, dans les faits les auteurs de ces actes sont  peu souvent poursuivis, les victimes ayant  peur de déposer plainte.

Maëline, 19 ans, est étudiante à Rennes. Jeune et jolie, “féminine sans être provocante”, elle ne supporte plus de devoir subir les assauts répétés de certains individus : “que ça soit à République, en ville, mais aussi à Villejean ou j’habite en cité U, on se prend des remarques en permanence de temps en temps par des petites racailles, mais aussi par des “grands frères” ou même certains, plus âgés”. “Ils n’hésitent pas à demander de sortir avec nous, de nous faire la bise, et deviennent souvent agressifs quand on les envoie paître”.

“Bizarrement, il ne s’en prennent jamais à celles de leurs origines, ça tombe toujours sur nous, les françaises. Soit nous sommes des putes parce qu’on refuse leurs avances, soit certains nous disent qu’on ne devrait pas avoir le droit de s’habiller en jupe ou en débardeur par exemple”. Sans détour.

Des propos que nous ont confirmé, “en off” et de façon gênée certains membres du collectif, comme si un véritable tabou sur les origines majoritaires des agresseurs existait sur la question du harcèlement . Un tabou qui semble également paralyser les associations féministes, qui n’osent déjà plus communiquer sur le sujet dans certaines villes.

Un tabou que n’avait pas hésité à briser une journaliste belge se filmant en caméra cachée dans les rues de Bruxelles, laissant au spectateur le soin de voir le quotidien des femmes belges, de milliers de femmes européennes dans leur ensemble.

Photo : DR
[cc] Breizh-info.com, 2014, dépêches libres de copie et diffusion sous réserve de mention de la source d’origine. 

Cet article vous a plu, intrigué, ou révolté ?

PARTAGEZ L'ARTICLE POUR SOUTENIR BREIZH INFO

4 réponses à “Harcèlement à Rennes. “Ils ne s’en prennent jamais à celles de leurs origines””

  1. moreau dit :

    Cette exemple de la jeune femme a bruxelle ne me choque pas vu comment elle est vetue. pour ma part en ville ont doit respecter les autres et l’endroit par une tenue correcte , pas de robe transparente ou collante qui laisse immaginer les fantasme des hommes… les bottes sport ne vont pas avec une jolie robe…mais pour les champs a la campagne se qui laisse penser que cette jeune femme est vulgere et cherche a etre remarquee . Il faut reconnaitre qu’en cette epoque les femmes sont vulguere dans leurs paroles comme par leurs vetements , aucune retenue tout sein a l’aire et fesse couvertent par le plus serrer des pantalons……Meme les femmes d’un age avancer veulent etre comme la jeunesse ce qui ne les avantagent pas .Je ne suis pas contre la mode mais elle ne va pas a tout le monde et serais heureuse de retrouver la feminité dans les rue sans vulgarité .le respect passe par là.

    • Jules Machefer dit :

      Etonnant comme commentaire, alors quoi? elles mettent des torchons sur la tête nos jolies femmes pour être décentes et ne pas paraître vulgaires?
      Décidément l’intelligence et la civilisation fuient ce pays et si on désignait clairement les responsables de ces agressions (le harcèlement quotidien ou très fréquent est une agression)?

    • Christophe Constant dit :

      Moreau, tu es fâché (ou fâchée ?) avec la féminité, mais aussi avec l’orthographe. Le français n’est pas ta langue maternelle, on dirait ? 

    • VIEUXCHAMEAU dit :

      Commentaire absolument insupportable à lire
      1° Sur la forme, la personne qui écrit ainsi pourrait commencer par étudier l’orthographe, sans même écrire sur la syntaxe
      2° Sur le fond: les jeunes femmes françaises sont libres et doivent le rester. Si vous les jugez provocantes , c’est que vous avez un problème psychologique (ou religieux) avec les femmes. Pour ma part, je préfère une jeune femme libre et belle à une femme voilée, femmes que nous rencontrons de plus en plus en ville et dans les super marchés en dépit de la loi !
      3° Votre commentaire nous prouve que nous avons intérêt à défendre notre civilisation afin d’éviter de retourner au Moyen Age…….

ARTICLES EN LIEN OU SIMILAIRES

Immigration, Local, RENNES

Certains immigrés en rétention au CRA de Rennes “s’avouent vaincus” et “sont prêts à retourner dans leur pays”

Découvrir l'article

International, Politique

Flandre. Le Vlaams Belang en tête de tous les sondages à quelques jours des élections

Découvrir l'article

Economie, RENNES

Comment se reconvertir dans la tech à Rennes ? 

Découvrir l'article

A La Une, Economie

Immobilier : Rennes en tête des villes où les étudiants ont le plus de difficultés à se loger

Découvrir l'article

Immigration, International, Politique, Sociétal

Immigration. En Belgique francophone, un candidat belgo-pakistanais aux élections régionales… qui ne parle pas français [Vidéo]

Découvrir l'article

Economie, Environnement

Rennes : Escroquerie à la rénovation énergétique : la Maison de la Consommation et de l’Environnement met en garde

Découvrir l'article

RENNES, Santé

IRM-Linac : une nouvelle arme contre le cancer à Rennes

Découvrir l'article

Immobilier, Local, RENNES, Tribune libre

Rennes, la chute finale [L’Agora]

Découvrir l'article

RENNES

Musique. Bed Bunker + Kino Motel + Long Hours en concert à L’Antipode (Rennes) le 17 Mai

Découvrir l'article

A La Une, Local, RENNES

Rennes : tensions entre activistes pro-immigration

Découvrir l'article

PARTICIPEZ AU COMBAT POUR LA RÉINFORMATION !

Faites un don et soutenez la diversité journalistique.

Nous utilisons des cookies pour vous garantir la meilleure expérience sur Breizh Info. Si vous continuez à utiliser le site, nous supposerons que vous êtes d'accord.

Clicky