Les agriculteurs européens durement touchés par l’embargo russe

A LA UNE

Tyrannie sanitaire. « Macron, Castex, Véran et toute leur clique, ont brisé mon engagement de pompier volontaire ». Témoignage

Notre rédaction compte un journaliste qui était pompier volontaire jusqu’au début de l’année 2021. Il ne l’est plus. Il...

Rennes : quand une association subventionnée pratique des réunions « non-mixtes »

Tous les rennais connaissent le CRIDEV, anciennement « Centre Rennais d'Information pour le Développement et la Solidarité entre les...

Dinard. A la rencontre de Céline Tacher, bretonne élue au comité central du Rassemblement national (RN)

Céline Tacher a 22 ans. Originaire de Dinard en Bretagne elle habite maintenant Paris pour les études et le...

Vannes, Lanester. Retour en vidéo sur les manifestations contre le Pass sanitaire

Des milliers de personnes ont défilé samedi 17 juillet dans les principales grandes villes bretonnes comme dans toute la...

Covid-19. « La contamination et la mortalité sont, à l’été 2021 et après 3,6 milliards de doses de vaccins injectées, beaucoup plus élevées qu’à...

Ci-dessous le point mensuel de D. Delawarde au sujet de la progression du Covid19 dans le monde. La contamination et...

Les combats de tomates à Amsterdam et le concours de pommes en Pologne ne figurent pas à l’affiche des manifestations festives en Europe mais font partie des actions de protestation des agriculteurs qui se sont retrouvés sans marché d’écoulement, avec des tonnes de légumes et de fruits inutiles. Après l’introduction par la Russie de l’embargo sur les produits agricoles européens et vu l’inertie de Bruxelles, ces actions sont l’unique forme de protestation des fournisseurs européens.

Que faire avec des tonnes de produits non demandés ? Ni les fournisseurs ni les réseaux de distribution de vivres ni les responsables du Parlement européen ne peuvent donner de réponse à cette question. En l’absence de nouveaux marchés d’écoulement, l’UE évalue les pertes. Selon plusieurs experts, l’économie du Vieux monde perdra suite à l’embargo et aux sanctions à l’égard de Moscou jusqu’à 10 milliards d’euros.

« Il convient de subdiviser les pertes des Etats européens en deux catégories. Premièrement, les pertes directes : les produits fabriqués pour la Russie qui n’ont pas été fournis, sont restés dans les dépôts ou détruits. Deuxièmement, les pertes indirectes : les produits non fournis et la réduction des exportations vers la Russie qui provoquent des baisses des prix », explique le chef du département des Opérations d’investissements de Lenta-bank Oleg Poddymnikov.

En plus de la brusque chute des prix, l’embargo a failli provoquer une querelle entre les pays de l’UE. Prenant conscience de la responsabilité des eurocrates pour l’embargo introduit par la Russie, les fermiers se montrent mécontents dans les meetings, engagent des actions étranges et sont en quête des moyens de contourner les sanctions, dit le chef de la Commission de la Chambre publique de Russie pour le développement des PME Dmitri Sazonov : « Plusieurs initiatives se manifestent. Premièrement, les grèves et les exigences de compensation du préjudice. La Lituanie, la Lettonie, l’Estonie demandent les conditions particulières aux gouvernements. A y ajouter les tentatives d’importation illégale. Les Polonais ont essayé d’importer 40 tonnes de pommes sous forme d’aide humanitaire ».

Or, le soutien promis par Bruxelles n’atteindra pas prochainement les fermiers européens. La Commission européenne a annoncé l’arrêt provisoire du soutien des fournisseurs de légumes et de fruits à cause des abus. Les fonctionnaires ont promis d’appliquer un nouveau schéma mais sans en préciser les délais.

Tatiana Golovanova

Source : La voix de la Russie

Crédit photo : DR

 

 

.
- Je soutiens BREIZH-INFO -

Pourquoi la gestion de la crise COVID est un scandale [ L’Agora]

Au début de la crise COVID, en janvier 2020, les services de l’État ont assuré aux Français qu’ils étaient...

Une directrice d’école de Leeds, au Royaume-Uni « Les blancs font partie des groupes ethniques minoritaires… c’est merveilleux »

« Nos religions sont peut-être différentes, mais les messages de bonté, de rassemblement et de charité sont tous les...

1 COMMENTAIRE

Il n'est plus possible de commenter cet article.

Articles liés

Pourquoi la gestion de la crise COVID est un scandale [ L’Agora]

Au début de la crise COVID, en janvier 2020, les services de l’État ont assuré aux Français qu’ils étaient prêts à l’affronter sereinement. Si...

Une directrice d’école de Leeds, au Royaume-Uni « Les blancs font partie des groupes ethniques minoritaires… c’est merveilleux »

« Nos religions sont peut-être différentes, mais les messages de bonté, de rassemblement et de charité sont tous les mêmes », déclare le directeur...

Pass sanitaire : un combat fait pour durer

A la une de cette édition, les vaccins proposés en France ne sont pas halal ! Un fait qui pourrait peser en faveur des...

Stéphane Edouard : « J’ai regardé (attentivement) l’allocution de Macron, et j’ai un mauvais pressentiment »

Stéphane Edouard : « J'ai regardé (attentivement) l'allocution de Macron, et j'ai un mauvais pressentiment » https://www.youtube.com/watch?v=9NePuN28dD0 Crédit photo : DR  Breizh-info.com, 2021, dépêches libres de copie...