Alcatel : le site de Lannion ne serait pas menacé

A LA UNE

03/10/2014 – 11H00 Lannion (Breizh-info.com) – Pour l’instant, le site d’Alcatel-Lucent à Lannion reste important pour le groupe et sera l’un de ses pôles en France avec le site de Villarceaux-Nozay en région parisienne. Le pôle R&D de Lannion qui travaille sur la 4G sera même considérablement renforcé. En revanche, les autres sites de province seront fermés. En Bretagne, le site d’Orvault près de Nantes et le site de Rennes sont concernés. A Orvault, 490 suppressions de postes étaient à craindre mais la direction prépare en amont le reclassement ou la reprise d’un maximum de salariés avant l’échéance du 1er octobre 2015, date à laquelle Alcatel se retirera de la banlieue nantaise.
D’ores et déjà, on sait qu’Altran reprendra 170 des 250 ingénieurs employés sur le site d’Orvault ; 150 autres salariés pourraient être mutés à Villarceaux ou à Lannion pour continuer à travailler sur la 4G, selon des sources syndicales non confirmées par la direction; la société de services informatique GFI  a annoncé qu’elle reprendrait 50 ingénieurs du site ; 30 autres salariés partiraient chez Thalès. A ce jour, une soixantaine de personnes restent menacées de licenciement sec.
A Rennes, quelques années après la fermeture du site de Cesson (50 salariés), 110 personnes sont encore employées par Alcatel. Leur site va fermer, si une partie d’entre eux pourront être mutés à Lannion, 50 à 60 licenciements secs sont à craindre. Sous la pression de l’Etat les conditions de départ volontaire ont été améliorées (congé de 5 à 12 mois, prime extra-légale de 5 à 15.000 euros, conditions spéciales pour les salariés de 59 ans et plus) afin de diminuer le nombre de licenciements économiques.
 Photo : DR
[cc]
Breizh-info.com, 2014, dépêches libres de copie et diffusion sous réserve de mention de la source d’origine. 
.
- Je soutiens BREIZH-INFO - spot_img

Rennes. Il gifle une dame de 80 ans..son avocate veut qu’il fasse « un stage pour apprendre à gérer ses émotions »

Un individu de 34 ans était jugé en comparution immédiate cette semaine à Rennes, pour avoir giflé, mercredi 22...

Rennes. Le RN dénonce les ateliers « en non mixité » et les subventions publiques au festival néo-féministe « Dangereuses Lectrices »

Ces 25 et 26 septembre s'est tenu à Rennes un drôle de festival, ultra confidentiel, mais subventionné par la...

2 Commentaires

  1. Il y a deux ans Alcatel jurait que le site d’Orvault devait rester un centre d’excellence… On sait avec quel résultat ! Les promesses n’engagent que ceux qui y croient…

Il n'est plus possible de commenter cet article.

Articles liés