Nominoë et l’épopée des rois bretons, d’Hervé Le Boterf

A LA UNE

On chercherait en vain dans la plupart de ces ouvrages les noms de Morvan, de Nominoë, d’Erispoë, de Salomon, d’Alain le Grand et d’Alain Barbe-Torte qui ont inscrit les premières pages glorieuses de l’histoire de la nation bretonne. Leurs faits d’armes et leurs actes politiques méritent pourtant d’être connus.

Telle est la raison de ce livre, qui se présente comme une épopée emplie tour à tour de fureur sanguinaire et de merveilleux, car il est parfois difficile, en analysant les hommes et les faits de cette période qui va du Ve siècle au début du Xe, de démêler la part de la légende de celle de la réalité, tant elles sont étroitement liées.

Hervé Le Boterf s’y est cependant efforcé, en ne retenant que les événements historiques des récits issus de la tradition populaire et en réfutant un certain nombre de thèses accréditées tant par d’anciennes chroniques contestables que par des historiens éminents mais souvent partisans. Nominoë et l’épopée des rois bretons est ainsi la première étude consacrée exclusivement à la monarchie bretonne.

Hervé Le Boterf relate la frénésie des chevauchées et des affrontements sauvages qui permirent à Nominoë, après sa victoire à Ballon, en 845, de créer un Etat breton et de doter celui-ci d’une monarchie en mesure d’assurer l’indépendance de la nation pendant près de huit siècles.

Hervé Le Boterf, né le 29 avril 1921 à Nantes et mort le 13 juin 2000, est un écrivain et historien français, spécialiste de la Bretagne.
Il est l’auteur de nombreux romans, de livres sur la Bretagne et les nationalistes bretons ainsi que sur le cinéma.

Nominoë et l’épopée des rois bretons, Hervé le Boterf, Editions France Empire, en vente ici

.
- Je soutiens BREIZH-INFO - spot_img

Rennes. Il gifle une dame de 80 ans..son avocate veut qu’il fasse « un stage pour apprendre à gérer ses émotions »

Un individu de 34 ans était jugé en comparution immédiate cette semaine à Rennes, pour avoir giflé, mercredi 22...

Rennes. Le RN dénonce les ateliers « en non mixité » et les subventions publiques au festival néo-féministe « Dangereuses Lectrices »

Ces 25 et 26 septembre s'est tenu à Rennes un drôle de festival, ultra confidentiel, mais subventionné par la...

Articles liés