Renaud Camus. L’écrivain fait salle comble à Nantes

A LA UNE

26/10/2014 – 08H00 Nantes (Breizh-info.com) – C’est à Lunel, petite ville de l’Hérault (où quatre « jeunes » de la commune viennent de mourir pour le djihad en Syrie), que l’écrivain Renaud  Camus a pris conscience au milieu des années 90 du « Grand Remplacement » de population que connait la France : « Aux fenêtres, sur les seuils de ces très vieilles maisons, une population inédite (…) comme si dans le temps de notre vie et moins encore  la France était en train de changer de peuple ». C’est ce concept  que l’écrivain est venu développer à Nantes devant un auditoire nombreux et attentif.

Selon lui ces nouvelles populations sont responsables de la « nocence » qui est une véritable atteinte à la nature, à la qualité de la vie, à l écologie, en un mot « à la beauté du monde ». Cela va de la délinquance « arme de la colonisation » à « l’exigence de regards baissés ».

« Regarde, regarde de tous tes yeux » conseille-t-il à son auditoire. Selon lui, le simple spectacle de la rue va à l’encontre des statistiques toutes faussées par les  sociologues et certains démographes. Pour l’écrivain, le problème de la surpopulation carcérale est ainsi lié au changement de peuple : 70 % des détenus appartiennent à ceux qu’il appelle « les remplaçants » qui installent dans les prisons leur nouvel « ordre ».

Les problèmes de l’Education nationale ont aussi la même origine, le complexe « médiatico politique » masque la réalité en affirmant que le niveau des élèves monte. Or l’échec de la transmission culturelle à l’école  est patent, il est lié au changement de population. Et Camus d’affirmer qu’« un peuple qui connait ses classiques ne se laisse pas mener dans les poubelles de l’histoire » car « seule la littérature dit la vérité des choses ». Il en est de même pour l’équilibre des comptes de la sécurité sociale de la France qui paye « pour son changement de peuple, sa colonisation, son aliénation ».

La « grille coloniale » est fondamentale dans la démonstration de Renaud Camus. Selon lui, la notion de colonisation s’entend au sens de transfert de population. Aussi peut-il affirmer que « la France n’a jamais colonisé sauf au Québec ou en Algérie ». Il pense également que la question de la langue va se poser de façon imminente. Les immigrés ne s’expriment entre eux que dans la leur.

L’auteur de Décivilisation estime qu’il s’est créé en France une « véritable industrie de l’hébétude », nécessaire au changement de peuple. Tous ceux qui oeuvrent pour cela sont -Camus assume ce terme – des « collaborateurs». Cette « Collaboration  va développer l’enseignement de l’oubli (la disparition du sentiment du passé), « l’imbécilisation de masse » (en faisant changer les mots de sens, ainsi la culture devient l’industrie culturelle)  tout en s’appuyant sur l’économie parallèle (ainsi le trafic de drogue est presque exclusivement dans les mains de ceux qu’il nomme les « conquérants »).

Si les non citoyens ont les mêmes droits que les autres, il ne peut plus y avoir de nation et d’Etat, c’est pourquoi Renaud Camus fait sien  le nouveau concept de « remigration » popularisé par l’écologiste et localiste Laurent Ozon. Celle-ci est nécessaire, aussi bien en France qu’en Europe.

Résumant le sens de son intervention, Renaud  Camus conclura la soirée par ces mots : « Non au changement  de peuple et de civilisation, c’est la question essentielle, la seule qui importe ! ». Message manifestement reçu 5 sur 5 par son auditoire…

Crédit photo : DR 
[cc] Breizh-info.com, 2014, dépêches libres de copie et diffusion sous réserve de mention de la source d’origine.

.
- Je soutiens BREIZH-INFO - spot_img

Pajenn gentañ « L’Avenir » e waloneg da geñver gouelioù ar Waloni

Pegoulz e vo graet kement-all evit hor yezhoù eta ? E Beljia eo L'Avenir ur gazetenn pemdeziek anavezet mat. Nav...

Brest. Disparition en mer d’un plongeur démineur du groupe de plongeurs démineurs de l’Atlantique

Le vendredi 17 septembre 2021, à 13h12, une équipe de plongeurs démineurs du groupe de plongeurs démineurs de l’Atlantique...

5 Commentaires

  1. « la France n’a jamais colonisé sauf au Québec ou en Algérie ». la france a colonisé la bretagne l alsace la corse le pays basque la savoie

  2. Théorie qui voudrait que le monde soit fixe et immobile et les choses uniformes. La France et le peuple français ont évolué à travers les siècles : nous avons des empreintes de cette histoire dans notre langue, dans nos us et coutumes, dans notre culture… Croire qu’une évolution est toujours la perte de quelque chose, être certain que l’idée de progrès va toujours à l’encontre de nos valeurs et est synonyme de décadence de notre société : voici à mon sens l’erreur principale. On est bien loin du siècle des lumières qui nous apprenait à comprendre l’autre avec ses différences et les choses qu’il pouvait nous apporter. Et Voltaire fait partie de notre culture française…

    • Il arrive un moment ou les commentaire, de part le fait qu’ils soit tellement dépourvus d’une quelconque analyse réelle, nécessite un rappel à l’ordre… Quel progrès y-a-t’il dans la destruction acharné, quotidienne et systématique de l’identité de la france et des régions qui la compose ???
      Ensuite nous ne sommes absolument en rien éloigné du soi-disant siècle des lumières du fait que celui ci a toujours été l’apotre du libéralisme et de l’individualisme à outrance!!!!
      Pour finir, et une fois pour toute, cessez, d’essayer d’utiliser Voltaire ou alors prenez la peine de le relire voir même de le lire tout simplement, et dans son intégralité s’il vous plait!
       »Le siècle des lumière qui nous apprenais à comprendre l’autre »…oouuaaa!

  3. Soutien sans faille à Renaud Camus et Eric Zemmour qui ont une vision objective et historique de la situation grâce à leur connaissance de l’histoire qui fait tant défaut à nos ‘soit disant élite de l’umps’et journalistes.

Il n'est plus possible de commenter cet article.

Articles liés