Etat Palestinien. Le vote des députés bretons

A LA UNE

05/12/2014 – 09h00 Paris (Breizh-info.com) – Lors de la séance du 2 décembre 2014 à l’Assemblée nationale, les députés ont eu à se prononcer sur la reconnaissance de l’Etat palestinien. Une résolution émanant du groupe socialiste et républicain – portée sur l’international et qui aura mobilisé nombre de députés : 506 sur 577. 490 suffrages exprimés, 339 voix pour l’adoption, 151 voix contre, la résolution a été adoptée.

Concernant le vote des députés bretons, ils ont tous suivi les consignes de leur parti politique.

Ont ainsi voté pour la résolution, les membres du groupe SRC (socialiste, républicain et citoyen) suivants : Mme Corinne ErhelMme Viviane Le DissezMme Annie Le HouerouM. Michel LesageMme Patricia AdamM. Jean-Luc Bleunven, M. Gwenegan BuiM. Richard FerrandMme Chantal GuittetM. Gilbert Le BrisMme Annick Le LochM. Jean-Jacques UrvoasM. François AndréMme Nathalie AppéréMme Marie-Anne ChapdelaineM. Jean-René MarsacM. Marcel Rogemont,  M. Jean-Pierre Le RochM. Philippe NoguèsM. Hervé PelloisM. Gwendal RouillardM. Jean-Marc AyraultMme Marie-Odile BouilléMme Marie-Françoise ClergeauM. Yves DanielMme Sophie ErranteM. Michel MénardMme Monique RabinM. Dominique Raimbourg

Les membres du groupe écologiste suivant : M. François de RugyM. Paul Molac

A voté contre la résolution reconnaissant l’Etat Palestinien avec le groupe UMP : M. Marc Le Fur

Se sont abstenus : – pour le groupe UDI : M. Thierry Benoit – pour le groupe UMP : Mme Isabelle Le Callennec

Gilles Lurton (UMP) et Christophe Priou (UMP)  étaient absents.

Si l’UMP avait donné comme consigne de voter contre la reconnaissance de l’Etat palestinien c’est notamment sous la pression de proches de Nicolas Sarkozy – qui a remporté la primaire de l’UMP en fin de semaine dernière et qui avait récemment déclaré que la sécurité d’Israël était «le combat de sa vie» . Ainsi en est-il de Christian Estrosi, maire de Nice, supporteur résolu d’Israël et député éminemment influent à l’Assemblée nationale, tout comme Claude Goasguen .
Ce dernier a d’ailleurs dénoncé «la tentative du PS de séduire un électorat musulman» avec cette résolution.

Les députés Front National se sont quant à eux abstenus, Marion Maréchal Le Pen ayant fait un virage à 360 degrés après s’être pourtant déclaré publiquement pour cette résolution la semaine dernière avant de se faire sans doute réprimander par l’aile pro-israélienne du FN.

A travers le vote de cette résolution et la prise de position vis à vis d’un conflit étranger, les politiciens français de l’ensemble de l’échiquier politique se livrent une guerre d’influence, notamment pour conquérir des communautés juives ou musulmanes dont le vote comptera lors des prochaines échéances électorales.

Crédit photo : DR
[cc] Breizh-info.com, 2014, dépêches libres de copie et diffusion sous réserve de mention de la source d’origine.

.
- Je soutiens BREIZH-INFO - spot_img

Langue bretonne. Bodadeg dirak ar rektorelezh rassemblement devant le rectorat de Rennes

Emgav 'oa bet roet dirak rektorelezh akademiezh Roazhon d'ar Merc'her 19 a viz Genver 2022 evit lakaat gwask war...

Brest. Drogue, tirs de mortiers, policier blessé et voitures brûlées : Pontanezen ne déçoit jamais ! [Vidéo]

Le quartier de Pontanezen à Brest, où réside par ailleurs une forte proportion de populations d'origine extra-européenne, est de...

3 Commentaires

  1. C’est tout de même fou. Pour une résolution internationale, pratiquement tous les députés PS sont présents. Pour un vote concernant la réunification et l’avenir de la Bretagne, ils sont pratiquement tous absents …

  2. Oui c’est un vote de politique interne qui in fine ne concerne nullement la Palestine.

    Preuve de plus : le gouvernement déjà prévenu qu’il ne s’agissait que d’une consultation
    qu’il n’appliquera pas.

    Il y a 2 buts pour les prochaines élections pour le PS.

    – essayer de réunir les députés PS, mais aussi EELV, FdG.
    – essayer de mobiliser parmi les électeurs musulmans ( les juifs ne sont que 800 000
    habitants et ils votent largement à droite ).

    Si le PS n’a plus qu’un thème non applicable à offrir aux électeurs, c’est au mieux
    l’aveux du désespoir et au pire le cynisme.

Il n'est plus possible de commenter cet article.

Articles liés