David Rachline. Le plus jeune sénateur soutient le FN 44 en campagne

27/01/2015 – 08H30 Nantes (Breizh-info.com) – David Rachline, maire de Fréjus et plus jeune sénateur de France, était à Nantes dimanche pour soutenir les candidats du Front national de Loire-Atlantique  aux élections départementales de mars prochain.

Pour l’élu du Var c’est une «  élection majeure qui sera pour les français l’occasion d’exprimer leur ras le bol face à la politique du PS et leur absence de confiance dans l’UMP ».  Ces élections seront pour lui l’occasion de montrer aux français que le FN est capable de gérer des collectivités territoriales « mieux que d’autres dans certains cas ». David Rachline n’hésite pas à mettre en avant son  expérience de maire de Fréjus où arrivant à la tête d’une commune, la 5ème plus endettée de France,  il a réussi en 10 mois à réduire la dette de 8,5 millions d’euros.

Dénonçant l’ultralibéralisme en matière en matière de politique pénale – « loi Dati ou loi Taubira c’est la même chose » – le maire de Fréjus souhaite supprimer les remises de peine. Il rappelle qu’il  y a en France 67 000 détenus pour 50 000 places de prison, alors que les peines inférieures à un an ne sont pas appliquées. Il est donc nécessaire pour lui de construire de nouvelles prisons plus sécurisées.

Il n’hésite pas à faire un lien entre les récents attentats liés au fondamentalisme islamique  et  une  immigration incontrôlée qui a fait rentrer plus de 10 millions d’Africains en France depuis 40 ans. Il préconise de rétablir les contrôles aux frontières, de réviser le Code de la nationalité en revenant au droit du sang : « être français cela s’hérite ou cela se mérite ».

Rejetant tout communautarisme, le maire de Fréjus défend « une laïcité intransigeante » face aux revendications religieuses musulmanes. Il souhaite  interdire tout financement étranger pour la construction de mosquées dont il veut aussi renforcer la surveillance car elles sont, selon lui, « le terreau de l’islamisme ».  Le jeune élu veut déchoir de la nationalité française tous les immigrés qui « ne se sentent pas en phase avec la République ». Il insiste aussi pour la suppression de la bi-nationalité : « on ne choisit pas sa mère ».

En matière d’éducation David Rachline est partisan  du port de l’uniforme à l’école pour effacer toutes les différences entre les élèves. Il prône aussi le « rétablissement du service militaire plébiscité par 80 % des français ».

On le voit, le maire de Fréjus n’hésite pas à tenir un discours qui se distingue sensiblement de celui tenu par d’autres dirigeants du parti comme Florian Philippot. Est-ce là la marque du « Front national du Sud » en opposition à celui plus mesuré du FN du nord  comme le prétendent certains politologues ? Pour David Rachline une chose est sûre, fort d’un « maillage solide » le FN fera une entrée massive en mars dans les conseils départementaux. Pour ce faire il demande à tous les candidats « optimisme et entrain ». Nul doute qu’il soit entendu.

Photo : Breizh-info.com
[cc] Breizh-info.com, 2015, dépêches libres de copie et diffusion sous réserve de mention de la source d’origine.

- Sécession la première parution de Yann Vallerie, rédacteur en chef de Breizh-info -

- Je soutiens BREIZH-INFO -

PARTAGEZ L'ARTICLE !

LES DERNIERS ARTICLES

ARTICLES LIÉS

ABONNEZ VOUS À NOTRE NEWSLETTER

Pas de pubs, pas de spams, juste du contenu de qualité !