Gens du voyage : ils quittent Le Pouliguen mais pas Saint-Michel-Chef-Chef

A LA UNE

Baromètre 2020 du prénom musulman : 21,7% des naissances en France, entre 5 et 12% en Bretagne

L’INSEE a publié comme chaque année les chiffres de l’État Civil relatifs aux prénoms attribués aux enfants nés en...

Nantes. La manifestation contre le pass sanitaire attaquée par l’extrême gauche [Témoignage exclusif]

À la fin de la manifestation contre le pass sanitaire samedi 31 juillet à Nantes, un groupe d'individus affiliés...

L’abstention selon Richard, Bernard, Arnaud et les autres…

De consultation électorale en consultation électorale, l’abstention progresse. C’est particulièrement vrai pour les élections régionales : de 20% en 1986,...

Bretagne. Retour sur les manifestations du 31 juillet contre le pass sanitaire

Plusieurs dizaines de milliers de personnes ont manifesté dans de nombreuses villes bretonnes contre le pass sanitaire, le samedi...

Morbihan : 7 fusillades en une semaine

Il semble que la mode des fusillades, qui semble s'être quelque peu calmée à Nantes - en moyenne "seulement"...

Installée depuis le 12 juillet dernier chemin de Codan au Pouliguen, la cinquantaine de caravanes de gens du voyage a quitté la commune, à la satisfaction du nouveau maire Norbert Samama qui affirme avoir préparé leur départ, négocié qu’ils ne restent qu’une semaine et s’être prémuni contre d’autres arrivées dans sa commune. Le terrain, en zone protégée, appartient au conseil général de Loire-Atlantique.

Les gens du voyage qui étaient au Pouliguen s’étaient installés auparavant sur le terrain de foot en herbe d’Escoublac, du 7 au 12 juillet, mais l’avaient quitté après la plainte pour occupation illicite du nouveau maire Franck Louvrier. Ce qui n’a pas empêché un autre groupe de s’installer le 13 juillet, toujours à Escoublac – mais cette fois près de l’aérodrome. Cependant, contrairement aux années précédentes, ils ne se sont pas branchés sur les réseaux de l’aérodrome et n’en perturbent pas le fonctionnement.

Depuis début juillet, une trentaine de caravanes ont aussi investi le terrain de foot de la Viaudière à Saint-Michel-Chef-Chef. Pornic Agglo, à qui appartient le terrain, a constaté des dégradations pour se brancher à l’eau et l’électricité, et déposé un référé en demandant leur expulsion ; les gens du voyage promettent, eux, qu’ils partiront ce dimanche et laisseront les lieux en bon état, ainsi qu’une enveloppe pour le CCAS.

Cette année, la problématique des gens du voyage est plus forte que jamais – des rassemblements évangéliques et familiaux ont en effet été prévus de longue date, mais la crise du coronavirus a tout bouleversé. En particulier, les rassemblements de plus de 50 caravanes sont interdits et nombre d’aires officielles sont fermées. Fidèles à leurs habitudes – et inquiets quant à la possibilité de nouvelles mesures de confinement ou de restriction des déplacements dans les semaines à venir – les gens du voyage passent outre, ne laissant guère aux communes que la possibilité de négocier avec les pasteurs, ou de faire jouer les voies légales.

Louis Moulin

Crédit photo : DR
[cc] Breizh-info.com, 2020, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

.
- Je soutiens BREIZH-INFO -

En Bretagne, des cafés et bistrots entrent en résistance contre le pass sanitaire et la tyrannie

Il y a des en France et en Bretagne des millions de personnes qui ne se rendront pas face...

Gétigné (44). Un migrant interpellé après qu’un homme ait été poignardé dans le dos

Un migrant a été interpellé après qu'un homme ait été poignardé dans le dos à Gétigné, en Loire-Atlantique. Au...

Articles liés

Morbihan. 600 caravanes de gens du voyage entre Riantec et Carnac

Le week-end dernier, environ 600 caravanes de gens du voyage sont venus s'installer à l'est de Lorient, répartis entre Riantec, Merlevenez et Carnac, pour...

Loire-Atlantique. Pour l’aumônier diocésain, s’opposer aux occupations de terrains par les gens du voyage revient à les stigmatiser

De quoi le diocèse de Nantes est encore le nom ? Interviewé par le Courrier du Pays de Retz, le père Christophe Sauvé, aumônier diocésain...

Gens du voyage. Des occupations illégales de terrains qui exaspèrent maires et propriétaires

Phénomène récurrent en France, les occupations illégales de terrains par des gens du voyage, nombreuses ces derniers jours, exaspèrent tant les maires que les...

Dinard. Lynché par un membre de la communauté des gens du voyage : un père de famille infirme à vie

Un père de famille s'est retrouvé infirme à vie après un banal accrochage routier à Dinard avec un membre de la communauté des gens...