29/01/2015 – 10H00 Brest (Breizh-info.com) – « Brest métropole : une nouvelle identité visuelle pour un nouveau statut » , explique le service communication de Brest métropole. Avant de se livrer à une analyse finalement assez drôle – tant elle semble se prendre au sérieux – du nouveau logo, entièrement réalisé en interne par les graphistes .
«Avec une typographie « bas de casse » (minuscules) dessinée pour illustrer le mot « Brest », le territoire affirme sa proximité avec ses habitants. L’association du « e » et du « s », dans le nouveau logo, est traitée avec une singularité volontaire, mêlant rondeur des lettres et dynamisme d’une typographie à 45°.
Le mot « métropole », inscrit en lettres capitales, est l’affirmation volontaire du poids territorial que Brest métropole entend faire valoir désormais.
Elément graphique constitutif de l’ancien logo, le nœud marin a été modernisé et conservé : au-delà de l’univers marin qu’il incarne, il montre l’attachement de ce territoire au lien fort, noué depuis 40 ans, entre les huit communes qui composent Brest métropole.» .
Il ne fallait sans doute par en faire autant pour faire connaitre ce logo, qui sera décliné sur l’ensemble des supports utilisés par Brest métropole et ses partenaires. Mais il faut bien justifier des salaires financés par le contribuable …
Une déclinaison qui sera faite – pour des raisons d’économies budgétaires et de refus du gaspillage – après épuisement des nombreux supports déjà élaborés avec l’ancien logo.

Photo : DR
[cc] Breizh-info.com, 2015, dépêches libres de copie et diffusion sous réserve de mention de la source d’origine.

8 Commentaires

  1. Effectivement!
    Encore une pseudo métropole uniquement franco-française car je ne vois nulle par le terme de « Meurgêr » qui aurait le mérite de souligner que Brest métropole parle 2 langues.
    C’est peut-être trop pour les petits valets jacobins de Brest?

  2. Nan mais vous êtes sérieux à venir pleurer sur un logo ? Il a été fait en interne en plus, vous seriez venus pigner s’il avait été l’objet d’un quelconque tiers rémunéré.

    • Ah bon, parce que les employés du service com’ de Brest métropole travaillent gratuitement ? Il faut bien qu’ils s’occupent, les pauvres (si j’ose dire) …

      • Si cela peut te rassurer Jean-Louis, l’agent administratif polyvalent de la petite commune rurale qui consacre une demi-journée par mois à la rédaction du bulletin municipal et la mise à jour du site web ne le fait pas à titre bénévole.

        C’est que l’on appelle la communication.

        • Mr Cck
          Puisque vous semblez défendre ceux qui ont fait à titre gratieux le logo de la métropole de Brest, pouvez-vous nous expliquer pourquoi la langue bretonne n’a pas encore le droit d’y figurer? Est-ce un malencontreux oubli ou que comme pseudo métropole, Brest se doit d’être francophone exclusive car tout attachement à la langue bretonne (qui reste parlée dans la région de Brest) serait vu comme une hystérie pour nos bureaucrates formatés à l’idiotie jacobine ???

  3. Surtout ne pas utiliser le Breton.
    Ordre de Paris aux petits valets des partis politiques jacobins. Crime de lèse majesté pour l’unicité et l’indivisibilité de la république.
    On ne vous le répètera jamais assez : il n’y a pas de peuples régionaux qui composent la France, il n’y a qu’un peuple de France; Ah mais !!!!!!!!!!

Comments are closed.