Concerti pour piano n°9 et n°20 de Mozart avec François Dumont et l’OSB.

A LA UNE

Algues vertes. Mise en lumière d’un « très mauvais usage de l’argent public » avant les élections régionales ?

Tandis que la Cour des Comptes doit publier un rapport sur l'efficacité des mesures prises contre les algues vertes...

Scandale en forêt de Lanouée. Le conseil d’Etat autorise la construction d’éoliennes

C'est un véritable scandale validé par le conseil d'Etat, et qui concerne la forêt de Lanouée, dans le Morbihan. Le...

Bernard Rio (Un dieu sauvage) : « Le monde occidental est désenchanté et même déprimant si on ne prend pas un peu de recul...

Bernard Rio mène une double carrière d’écrivain et de journaliste. Il est l’auteur d’une soixantaine de livres, et a...

Immigration 2019. Seuls 15% des immigrés sous le coup d’une Obligation de Quitter le Territoire (OQTF) sont expulsés

C'est un scandale important révélé par la Cour des Comptes dans son rapport intitulé L’entrée, le séjour et le...

Jacques Attali : « Il n y a pas de solution à la pandémie qui ne soit globale, de même qu’il n y a...

Jacques Attali s’est beaucoup exprimé, a beaucoup écrit, au sujet notamment de la pandémie de Covid-19 à travers le...

15/02/2015 – 10H00 Rennes (Breizh-info.com) ‑ François Dumont, étoile montante du piano français, mène depuis plusieurs saisons un véritable compagnonnage avec l’Orchestre Symphonique de Bretagne. Cette collaboration se poursuit aujourd’hui avec l’enregistrement d’un disque, qui marque aussi la naissance du label de l’OSB.

Pour le premier disque de son label OSB Productions, l’Orchestre Symphonique de Bretagne rassemble deux jeunes talents, invités réguliers de la formation bretonne.

François Dumont est lauréat des plus grands concours internationaux : le Concours Reine Elisabeth à Bruxelles, le Concours Chopin de Varsovie, le Concours International de Cleveland aux Etats-Unis, le Concours Clara Haskil en Suisse, le Concours Hamamatsu au Japon, le Concours « Top of the World » en Norvège ainsi que les Piano Masters de Monte Carlo. En 2012, il a reçu le Prix de la Révélation de la Critique Musicale Française. Né en 1985 à Lyon, François Dumont travaille avec Chrystel Saussac et Hervé Billaut avant d’être admis à l’âge de quatorze ans au C.N.S.M.D de Paris dans la classe de Bruno Rigutto.

Il se perfectionne à l’Académie Internationale de Côme auprès de Leon Fleisher, Murray Perahia, Menahem Pressler, Dmitri Bashkirov, Fou Ts’ong et Andreas Staier, et travaille avec William Grant Naboré dans le cadre de la Theo Lieven Chair au Conservatoire de Lugano. En avril 2012, il remplace au pied levé Brigitte Engerer dans le Concerto n°1 de Brahms avec l’Orchestre de Bretagne, sous la direction d’Arie van Beek.
C’est le début d’une collaboration régulière avec l’OSB, saluée par le public et les musiciens. Pour cette nouvelle aventure commune, le choix des concerti de Mozart s’est imposé comme une évidence, tant il s’agit, pour François Dumont comme pour l’Orchestre Symphonique de Bretagne d’un répertoire de prédilection.

Julien Masmondet, qui a notamment été l’assistant de Paavo Jarvi à l’Orchestre de Paris jusqu’en juin 2014, a rejoint l’OSB et François Dumont dans cette aventure. Lui aussi est un talent en devenir : en 2015, il dirigera la Clémence de Titus à l’Opéra de Montpellier et est invité à diriger des orchestres comme l’Orchestre National de Bordeaux Aquitaine, l’Orchestre National du Capitole de Toulouse, l’Orchestre National de Lille, l’Orchestre Symphonique de Bretagne, l’Orchestre de l’Opéra de Rouen, l’Orchestre de l’Opéra de Toulon, l’Orchestre National de Montpellier.

Créé en 1989, l’Orchestre Symphonique de Bretagne s’est rapidement distingué dans le paysage européen par le dynamisme de ses activités, l’originalité de ses programmations, ses portraits d’artistes, ses résidences de compositeurs et une politique discographique particulièrement ambitieuse qui lui permettent de s’associer le talent des plus grands interprètes.

Après avoir été placé sous la direction musicale de Claude Schnitzler et de Stefan Sanderling, l’Orchestre Symphonique de Bretagne est actuellement dirigé par Marc Feldman, et son directeur musical est Darrell Ang, jeune chef d’orchestre originaire de Singapour, passé précédemment par Saint-Pétersbourg et Londres. Au travers d’une trentaine de disques, l’Orchestre Symphonique de Bretagne s’est particulièrement illustré au service de compositeurs français méconnus (Louise Farrenc, Grétry, Gossec, Méhul, Ladmirault, Ropartz, Le Flem), de la musique française d’aujourd’hui (Eric Tanguy, Thierry Escaich, Nicolas Bacri, Jean Françaix…) et plus largement du répertoire symphonique.

L’enregistrement des concerti pour piano n°9 et n°20 avec François Dumont est le premier disque produit par le label OSB Productions. Il paraîtra le 18 février, à l’occasion d’une série de concerts du cycle « Les Essentiels » où se retrouveront Francois Dumont au piano et Julien Masmondet à la direction.

CONCERTS Essentiels #9 – MOZART/STRAVINSKY/ESCAICH
IGOR STRAVINSKY Concerto pour orchestre à cordes en ré majeur
WOLFGANG AMADEUS MOZART Concerto pour piano n°9 K271 « Jeunehomme »
THIERRY ESCAICH Concerto pour violoncelle Commande de l’Opéra de Rouen Haute-Normandie, de l’Orchestre de Picardie et de l’Orchestre Symphonique de Bretagne
WOLFGANG AMADEUS MOZART Concerto pour piano n°20 K466 Orchestre Symphonique de Bretagne

Direction : Julien Masmondet Piano : François Dumont Violoncelle : Emmanuelle Bertrand.

Rennes Opéra Mercredi 18 février 2015 à 20h et Jeudi 19 février 2015 à 20h
Lamballe / Quai des Rêves Vendredi 27 février 2015 à 20h30

Crédit photo : DR
[cc] Breizh-info.com, 2015, dépêches libres de copie et diffusion sous réserve de mention de la source d’origine.

.
- Pour soutenir BREIZH-INFO et l'info sans filtre -

Suppression de “monsieur”, “madame”, “nom de jeune fille” : La théorie du genre imposée aux notaires

Le site Fdesouche s'est procuré un document révélant la suppression de « Monsieur », « Madame », « Nom...

Islamisme en Belgique. Molenbeek, génération radicale ?

Devenu mondialement célèbre comme un berceau du djihadisme européen, Molenbeek est la deuxième commune la plus pauvre de Belgique,...